أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | 50 ans de profession religieuse du porte-parole du Vatican

50 ans de profession religieuse du porte-parole du Vatican

Une vie « développée au service de l'Eglise » : c'est ainsi que l'on peut définir la vie du père Federico Lombardi, S.J., directeur de la salle de presse du Saint-Siège, du Centre de télévision du Vatican et de Radio Vatican,

qui a fêté vendredi 12 novembre, ses 50 ans de profession religieuse.
Dans une interview diffusée sur les ondes de Radio Vatican le père Lombardi, d'origine piémontaise, a retracé le chemin qui l'a conduit à choisir la vie religieuse, évoquant certains moments clefs de sa vie, dont un en particulier lui est revenu en mémoire, lorsqu'il est allé en Espagne avec le Pape, le 7 novembre dernier.

Le Père Lombardi reconnaît avoir eu une « jeunesse heureuse » parce qu'il a grandi « dans une famille très unie et très religieuse », et dans des milieux éducatifs dont il se souvient « avec une grande gratitude » : l'école des jésuites, l'oratoire et dans ses activités avec les jeunes des salésiens .

Il a raconté que son choix de consacrer sa vie au Seigneur et aux autres est arrivé assez spontanément lorsqu'il a eu 18 ans et qu'était arrivé le moment pour lui, à la fin de sa scolarité, de choisir ce qu'il voulait faire dans la vie.

« Demander à la Compagnie de Jésus d'entrer chez eux, m'est venu tout naturellement, même si j'ai toujours gardé une très grande amitié et proximité avec les salésiens aussi », a-t-il dit.
A la fin de sa formation religieuse et sacerdotale, ses supérieurs l'ont ensuite envoyé à Rome pour travailler à la revue culturelle des jésuites, « La Civiltà Cattolica », lui faisant emprunter une voie qu'il ne quittera plus.

Après 11 années passées à la revue, il a été six ans supérieur provincial des jésuites italiens, puis « envoyé » au Vatican, comme directeur des programmes de Radio Vatican.

Retour à Barcelone

Au milieu de tous ces souvenirs, le P. Lombardi évoque un épisode en particulier qui lui est revenu à l'esprit lors du dernier voyage international de Benoît XVI, à Saint-Jacques-de-Compostelle et Barcelone (Espagne).

Il avait 13 ans et, avec les scouts de l'oratoire des salésiens, faisait son premier voyage en vélo en l'Europe, de Turin à Barcelone. « C'est à partir de ce moment-là que ma vie a pris un tournant et que mon service pour l'Eglise s'est développé ».

« Nous étions arrivés à Barcelone et ne savions pas où aller. A un certain moment, nous avons vu quatre clocheers et avons dit : ‘allons-y'. C'était la façade de de la Nativité de la Sagrada Familia, laquelle était encore à un stade peu avancé de sa construction. A 13 ans, mon premier point d'arrivée, celui de mon premier long voyage en vélo, avec mes camarades – j'en ai fait ensuite 4 ou 5 autour de l'Europe – était exactement la façade de la Nativité de la Sagrada Familia, où le pape a récité l'angélus dimanche dernier ».

« 55 ans plus tard, j'ai pu mesurer l'avancée de la construction de cet édifice », a dit le père Lombardi, comparant cette avancée à celle de sa vie et de sa formation.

Sa mission dans les communications

Evoquant sa mission dans le secteur des communications du Saint-Siège, le Père Lombardi juge « absolument fondamental » que les services liés aux événements relatifs au Pape et à l'Eglise soient vus non comme « une simple réalisation fondée sur un souci pratique », « mais comme le résultat d'une communauté de travail, de personnes qui ont conscience d'exercer un service pour l'Eglise d'aujourd'hui dans le domaine de la communication ».

« Le pape se définit un ‘serviteur des serviteurs de Dieu' : très bien, tous mes collaborateurs et moi-même sommes des ‘serviteurs du serviteur des serviteurs de Dieu' », a-t-il ajouté.

« Je suis jésuite, je suis prêtre et j'ai cherché à faire les choses qui m'ont été dites, car nous avons fait vœu d'obéissance : nous recevons, donc, des ‘missions' – c'est ainsi que nous disons – c'est-à-dire des charges, des devoirs, de nos supérieurs ».

Quant à mes relations avec le pape Benoît XVI, a-t-il affirmé, « il suffit parfois avec lui d'un regard, d'une parole ».

« C'est une personne très attentive, qui écoute avec une très grande attention, gentillesse et profondeur ce que l'autre dit, a-t-il conclu. Je crois que nous aussi nous devrions avoir envers lui cette même attention, car les paroles qu'il nous adresse sont beaucoup plus importantes que les nôtres ».

zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).