أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Celui qui a confirmé la fermeture de la “MTV” ne peut pas défendre “Al Manar” et “Al Jazira”

Celui qui a confirmé la fermeture de la “MTV” ne peut pas défendre “Al Manar” et “Al Jazira”

Antélias, le 10 Août 2004

L’Union Catholique Internationale de la Presse-Liban a défendu “Al Manar” en critiquant la position du gouvernement français et a aussi critiqué l’attitude du gouvernement iraquien envers “Al Jazira” considérant que ceux qui ont confirmé la fermeture de la “MTV” sont incroyables lorsqu’ils défendent “Al Jazira” car “la défense des libertés est Une”.

Le communiqué fait valoir ce qui suit:

1-     L’Union Catholique Internationale de la Presse a condamné l’offensive qu’a lancé les autorités françaises sur “Al Manar” surtout qu’elle se contredit à l’histoire de la France enracinée de libertés. D’ailleurs, on se demande comment un peuple qui a expédié au monde la justice, la liberté et les droits de l’homme peut adopter une position qui s’oppose à ces trois valeurs.
Le programme “Al Chatat” ne justifient pas cette offensive surtout que les responsables de “Al Manar” ont reconnu leur faute dans la projection de ce programme car il contient des points irronés. Par contre, combien de programmes sur les chaînes françaises s’attaquent d’une vue idéologique aux arabes, aux religions particulièrement au christianisme sans que le conseil national français des médias réagit.
Alors que si l’offensive sur “Al Manar” avait eu lieu pour une autre raison telle la voie politique et religieuse de la station qui dérange certaines parties en France, ces méthodes répressives ne réussiront pas à museler la station ou à diminuer le nombre des spectateurs mais bien le résultat serait l’inverse. D’ailleurs, le dialogue et le respect des valeurs de l’Autre constituent une manière pour résoudre ces problèmes pour qu’elle ne s’aggravent pas.

2- L’UCIP a poursuivi la décision prise par le gouvernement irakien contre “Al Jazira” et elle est déjà mentionnée en parlant de la MTV (chaîne au Liban). L’Union condamne cette décision car elle s’oppose aux principes des libertés médiatiques et signale qu’elle est plus miséricordieuse que celle prise par les autorités libanaises en ce qui concerne la “MTV” sachant bien que l’Irak demeure en situation de guerre; ce qui veut dire que tous les médias s’utilisent d’une manière principale comme une arme idéologique et politique.
De plus, l’Union a remarqué que des responsables libanais qui critiquent aujourd’hui la décision du gouvernement irakien ont déjà confirmé la fermeture de la station libanaise et affirme que la défense des libertés est fondamentale et non sélective.

3- le 7 aout ne peut pas passer sans condamner de nouveau ce qu’a parvenu ce jour là; ce jour qui restera un “jour noir” dans l’histoire du Liban et qui a porté un coup aux libertés médiatiques au Liban et aux traditions politiques dans ce pays qui n’a pas connu de tels faits auparavant. Par contre, si le Liban perd le règlement démocratique et les libertés sur lesquelles il se base, il perdera sa raison d’être. 

Traduction: Marie-Thérèse EID

 

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).