أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Chine: Le journaliste Sun Lin condamné à quatre ans de prison

Chine: Le journaliste Sun Lin condamné à quatre ans de prison

Reporters sans frontières s’insurge contre la condamnation, le 27 juin 2008, de Sun Lin, plus connu sous le pseudonyme de Jie Mu, à quatre ans de prison. Le journaliste collabore au site d’informations Boxun basé à l’étranger.

Le tribunal de première instance de Nanjing (Est) l’a reconnu coupable d’avoir "rassemblé des foules pour causer des troubles sociaux" et d’avoir "possédé illégalement des armes". Son épouse, He Fang, également collaboratrice de Boxun, a été condamné à une peine de prison avec sursis. Elle a été libérée.
"A l’issue d’une enquête policière marquée par des accusations mensongères et une procédure judiciaire entachée d’irrégularités, deux collaborateurs d’un site d’informations réputé sont condamnés à des peines de prison. C’est un nouvel exemple scandaleux de l’intolérance des autorités à l’encontre des journalistes qui prennent le risque d’informer librement, bravant la censure", a affirmé l’organisation.
Reporters sans frontières demande la libération de Sun Lin, ainsi que de la centaine de journalistes, cyberdissidents et défenseurs de la liberté de la presse détenus en Chine.
L’audience du 27 juin, au cours de laquelle le jugement a été prononcé s’est tenue en l’absence de la famille et de l’avocat, qui n’avaient pas été prévenus à l’avance. L’avocat de Sun Lin, Mo Shaoping, a déclaré à un journaliste de Radio Free Asia : "Selon le code de procédure pénale, le tribunal doit attendre trois jours entre l’annonce et la tenue de l’audience. De plus, la juridiction de première instance doit prononcer le jugement publiquement. La cour a violé ces deux principes." Mo Shaoping compte voir son client dans les prochains jours pour discuter de l’appel.
Dans un communiqué, les responsables de Boxun ont affirmé que Sun Lin avait été puni pour son travail de journaliste citoyen, notamment ses reportages vidéos.
Sun Lin est détenu depuis le 30 mai 2007 à Nanjing. Le journaliste a toujours réfuté les
accusations de "possession illégale d’armes" et de "trouble à l’ordre public". Sun Lin a expliqué à son avocat que la police l’avait principalement questionné sur ses activités de journaliste. Des policiers lui ont expliqué qu’il avait été arrêté car il refusait de cesser de rédiger des articles et de réaliser des reportages pour le site d’informations Boxun.
Sun Lin a précisé que l’accusation de "possession illégale d’armes" reposait sur de faux témoignages l’accusant d’avoir donné à des voisins des pistolets à air comprimé. Le journaliste a dit ne même pas connaître l’une des personnes qui l’accusent. L’évocation de "trouble à l’ordre public" est liée à un événement intervenu en 2004. A l’époque, Sun Lin avait tenté d’aider des personnes relogées de force, sans rien commettre d’illégal.
Sun Lin, fondateur du journal aujourd’hui interdit Da Du Shi, avait expliqué à Reporters sans frontières avant son arrestation qu’il avait dénoncé des abus de pouvoir, mais qu’il n’avait jamais rien fait de répréhensible.

RSF 30.06.2008

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).