أختر اللغة

Confronter sa vie à la parole de Dieu

Le pape François invite à « lire sa vie » à la lumière de la Parole de Dieu, ce qui implique de « faire un effort particulier dans son coeur ».

Radio Vatican et L’Osservatore Romano rapportent des extraits de l’homélie du pape, prononcée durant la messe de samedi 8 juin dernier, pour la fête du Coeur immaculé de Marie, en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.

Commentant l’évangile (Lc 2, 41-51) le pape a médité sur la « stupeur » éprouvée par les docteurs de la loi qui écoutent Jésus âgé de 12 ans, et par ses parents. Le premier effet de la Parole de Dieu est de « surprendre », a-t-il constaté.

Ouvrir son coeur

En un second temps, la Parole « donne la joie ». Mais pour le pape, « l’étonnement est plus que la joie. Il est le moment où la Parole de Dieu est semée dans le cœur » de l’homme.

La stupeur n’est pas seulement un état de départ. Le croyant doit la porter avec lui toute la vie, en « gardant la Parole de Dieu », comme Marie : « Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements ».

« Garder » la Parole de Dieu, a précisé le pape, ce n’est pas « recevoir la Parole, prendre une bouteille, mettre la Parole dans la bouteille et la conserver ». C’est plutôt « ouvrir son cœur » à cette Parole, « comme la terre s’ouvre pour recevoir la semence ».

Un effort à faire

« Garder la Parole de Dieu c’est la recevoir dans son cœur », a-t-il poursuivi, soulignant la nécessité de « préparer son cœur ». Cette préparation du cœur consiste à « méditer sur ce que dit cette Parole aujourd’hui, en regardant ce qui arrive dans sa propre vie ».

« C’est un grand travail spirituel. Jean-Paul II disait que Marie avait fait, pour ce travail, un effort particulier dans son cœur ».

Malgré la difficulté, ce n’est « pas une anxiété », a-t-il précisé, c’est « un travail : chercher ce que signifie cela à tel moment ; ce que veut dire le Seigneur à ce moment-là ». Lire « sa vie avec la Parole de Dieu : c’est cela garder la Parole ».

Ce travail implique aussi de faire mémoire : « La mémoire est une façon de garder la Parole de Dieu, de la protéger, de se rappeler de ce que le Seigneur a fait dans sa vie, toutes les merveilles du salut » et enfin de « garder l’espérance ».

Les antithèses du cœur préparé

Evoquant la parabole du semeur, le pape a mis en garde contre les attitudes contraires à l’accueil de la Parole : certains grains « tombent sur le chemin et les oiseaux les mangent », a-t-il rappelé : ce sont les « cœurs qui ne savent pas recevoir la Parole ».

D’autres tombent « dans une terre remplie de pierres, la semence ne peut faire de racines et elle meurt » : ce sont les cœurs « inconstants », qui oublient la parole lorsqu’arrive la tribulation.

« La Parole tombe aussi sur une terre non préparée, avec des épines, et à la fin elle meurt » car elle « n’est pas protégée ». Les épines, c’est « l’attachement aux richesses, les vices, etc ».

« Demandons au Seigneur la grâce de recevoir la Parole de Dieu et de la garder, et aussi la grâce d’avoir un cœur qui se fatigue pour garder la Parole », a-t-il conclu.

zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).