شريط الأحداث
أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Dans son homélie de Noël, le métropolite ةlias Audi exhorte les Libanais à se réunifier

Dans son homélie de Noël, le métropolite ةlias Audi exhorte les Libanais à se réunifier

Le métropolite Élias Audi a célébré la messe de Noël dimanche matin, en la cathédrale Saint-Georges des grecs-orthodoxes au centre-ville, en présence d’un grand nombre de fidèles et de personnalités, notamment le député Atef Majdalani,

 l’ancien ministre Tarek Mitri et l’ancien vice-président du Conseil, Issam Abou Jamra.
Dans l’homélie qu’il a prononcée pour l’occasion, il a invité les Libanais à s’inspirer du message d’amour et d’humilité de la Nativité pour revivre leur unité.
« À travers la Nativité, le Seigneur a voulu une nouvelle naissance pour le monde. (…) Il est venu sur terre pour unifier l’humanité autour de Lui. Aussi, ceux qui divisent les peuples vont à l’encontre de la volonté divine. Une question se pose à ce propos : est-ce que les Libanais savent qu’ils appartiennent l’un à l’autre et qu’ils appartiennent tous à une même patrie, unique de par sa mosaïque ? Il est vrai que le pays compte 18 communautés, mais ne croyons-nous pas tous à un même Dieu ? Ne vivons-nous pas tous sur une même terre, à l’ombre du même État ? Qu’est-ce qui justifie le démembrement et l’isolement ? » s’est-il interrogé.
Mgr Audi a ensuite insisté sur le fait que « toute famille décomposée s’effondre alors que les familles soudées gagnent en force ». « Le même principe s’applique au pays. Il est évident que les citoyens doivent s’unir pour le bien de leur patrie, ne pas permettre aux fauteurs de troubles de les diviser et d’ébranler les liens qui les unissent ou à l’égocentrisme de les éloigner les uns des autres, quels que soient les prétextes. »
Le métropolite a présenté le respect comme un devoir. « Celui qui ne respecte pas son prochain ne se respecte pas », a-t-il observé, en estimant que les divergences de vues « saines » entre les Libanais « ne doivent pas se transformer en conflits ». « Notre pays, a encore dit Mgr Audi, ne sortira de crise que lorsque chaque Libanais prendra conscience que le Liban est sa patrie, que son compatriote est son frère. En d’autres termes, le pays ne renaîtra que si les Libanais sont sincères et de bonne foi les uns avec les autres. (…) Cela implique d’en finir avec les sentiments de haine, de rancœur et de vengeance, de cesser d’échanger les accusations pour accumuler les gains ou de s’ériger en justiciers, traitant les autres de tous les noms, en oubliant le conseil du Seigneur de voir la poutre dans notre œil avant de voir la paille dans celui du voisin. »
Le métropolite a ensuite mis en garde contre « les théories et les slogans lancés et non appliqués par leurs auteurs ». Il a invité les chrétiens à « ne pas compter les dangers auxquels ils sont confrontés, mais à mener leur vie en s’inspirant des paroles du Christ, avant d’insister sur le fait que la foi est un élément qui rassemble et qui ne divise pas ». « La foi ne fait pas peur parce qu’elle est source de vie. C’est le fanatisme qui pose un problème parce qu’il génère l’extrémisme », a-t-il fait valoir.
Hier et dimanche, Mgr Audi a reçu un grand nombre de personnalités venues lui présenter leurs vœux à l’occasion de Noël.
 
L'orient le jour

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).