أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Europe : Pour le pape, la « maison commune » a besoin de ses racines

Europe : Pour le pape, la « maison commune » a besoin de ses racines

La « maison commune » européenne a besoin de ses racines chrétiennes, déclare le pape Benoît XVI dans son message au nouvel ambassadeur d'Autriche près le Saint-Siège, M. Alfons M. Kloss, qu'il a reçu en audience ce jeudi matin au Vatican.

Le pape a dit combien il appréciait l'engagement du gouvernement autrichien auprès de l'Europe pour défendre la présence du Crucifix et la liberté religieuse.

Pour Benoît XVI, la construction de la « maison commune » européenne peut être une réussite seulement si elle se fonde sur le christianisme et les « valeurs de l'Evangile ».

Dans son tableau de la complexité de l'Union européenne, le pape a en effet souligné que les pays européens sont appelés à « redécouvrir les racines chrétiennes » dans leur recherche du bien commun.

Ce qu'il faut, plus qu'une « culture chrétienne », a fait observer le pape, c'est une « foi vécue dans le Christ et l'amour du prochain qui se fonde sur la Parole et la vie du Christ », et sur « l'exemple des saints ».

Le pape a cité quatre grands témoins de la foi autrichiens récemment béatifiés : Franz Jägerstätter, soeur Restituta Kafka, Ladislas Batthyány-Strattmann et Charles d'Autriche (Charles Ier de Habsbourg).

« L'Autriche, a fait remarquer le pape, a toujours été proche du Successeur de Pierre. Un pays qui, dans sa culture, dans son histoire, et pas moins dans sa vie quotidienne, a toujours manifesté une profonde foi catholique, comme en témoignent les milliers de fidèles qui ont participé à la visite pastorale et au pèlerinage à Mariazell, il y a quatre ans ».

Pour ce qui est de la tradition autrichienne en matière de coexistence entre « cultures et religions », et les difficultés qui affectent « le rapport entre Etat et religion dans différents pays du vieux continent », le pape a fait observer que certaines autorités politiques cherchent d'une part à « exclure la religion de la sphère publique » et que d'autre part, ils veulent « séculariser le message de l'Evangile » en l'adaptant à la « culture actuelle ».

C'est dans ce cadre que le pape a salué l'engagement autrichien pour la défense du crucifix et la promotion de la liberté religieuse, qui permet à l'Eglise d'exercer ses activités « au bénéfice de la communauté », notamment par ses services caritatifs et éducatifs.

Le pape a aussi abordé la question de politique de la famille, un des principes fondamentaux de la « vie humaine » et de « l'ordre social » : la famille est une « école d'humanité » fondée sur « l'amour réciproque, la loyauté et la coopération ». C'est pourquoi le pape a demandé au gouvernement autrichien des efforts particulier pour préserver le mariage entre un homme et une femme.

Anita S. Bourdin
zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).