langue
Accueil | Eglises | Audience générale du Pape François: il faut se tenir prêt pour rencontrer le Seigneur
Audience générale du Pape François: il faut se tenir prêt pour rencontrer le Seigneur
pape francois (reuters)

Audience générale du Pape François: il faut se tenir prêt pour rencontrer le Seigneur

Lors de l’audience générale, sur la Place Saint-Pierre, le Pape François a poursuivi son parcours catéchétique sur l’espérance. Pour la 36e étape, le Pape s’est arrêté ce matin sur la notion «d’attente vigilante».

«Le thème de la vigilance est un des fils conducteurs du Nouveau Testament», a rappelé le Pape François. À plusieurs reprises dans les Évangiles, Jésus avertit ses disciples et les invite à se tenir prêts pour le retour du Maître. Avec cet appel pour une «responsabilité» assumée avec amour, Jésus nous interpelle dans notre quotidien. «Chaque matin est une page blanche que le chrétien commence à écrire avec des œuvres de bien», a insisté François. «Nous sommes déjà sauvés par la Rédemption de Jésus, mais maintenant nous attendons la pleine manifestation de sa seigneurie : quand finalement Dieu sera tout en tous.» Nous devons vivre dans l’attente de cette étreinte qui sera une «grande joie».

Le chrétien «n’est donc pas fait pour l’ennui» mais «pour la patience», a rappelé le Saint-Père. Malgré la monotonie apparente de leur quotidien, «il y a des personnes qui avec la persévérance de leur amour deviennent comme des puits qui irriguent le désert». Les nuits les plus obscures sont toujours suivies par l’aurore. Même quand nous sommes saisis par l’épuisement et le découragement, la «douce et puissance mémoire du Christ» doit éloigner de nous la tentation de penser que notre vie est ratée.

La résignation n’est pas une attitude chrétienne, et le chrétien doit prendre des risques, apporter aux autres «le bien que Jésus nous a donnés comme un trésor», même si cela porte atteinte à sa paix personnelle et à son confort. C’est cet effort de disponibilité qui permettra au Seigneur de venir nous guérir et nous relever.

L’appel à prier le Rosaire pour la paix

Et au terme de l’audience, le Pape s’est exprimé au sujet du centenaire des dernières apparitions mariales à Fatima. Ce 13 octobre sera en effet commémoré le « miracle du soleil », un phénomène céleste dont 70 000 personnes auraient été témoins le 13 octobre 1917. Le Pape François, qui s’était rendu sur place au Portugal en mai dernier, en a profité pour inviter à prier tout au long du mois d’octobre le Saint Rosaire «à l’intention de la paix dans le monde».

«Que la prière puisse faire bouger les âmes les plus rétives, afin qu’elles bannissent la violence de leur cœur, de leurs paroles et de leurs gestes, et construisent des communautés non-violentes qui prennent soin de la maison commune. Rien n’est impossible si nous nous adressons à Dieu dans la prière. Que tous puissent être artisans de paix», a exhorté le Pape, en reprenant les termes de son message du 1er janvier dernier sur la non-violence.

Par ailleurs, François a également rappelé que ce 13 octobre sera aussi la Journée internationale pour la réduction des catastrophes naturelles. Il en a profité pour renouveler son appel à protéger l’environnement. «J’encourage les institutions et ceux qui ont une responsabilité publique et sociale à promouvoir toujours plus une culture qui ait comme objectif la réduction de l’exposition aux risques», en particulier pour «les populations les plus vulnérables», a insisté le Saint-Père.

Radio Vatican

A propos de admin