أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | France: Nicolas Sarkozy retire sa plainte contre Le Nouvel Observateur

France: Nicolas Sarkozy retire sa plainte contre Le Nouvel Observateur

Dans une tribune publiée dans Le Monde du 19 mars 2008, Carla Bruni-Sarkozy a annoncé que son mari, Nicolas Sarkozy, avait retiré sa plainte, déposée le 7 février, contre Le Nouvel Observateur. Il a pris cette décision après la réception d’une lettre d’excuses du journaliste Airy Routier adressée à son épouse.

« Nous sommes satisfaits de l’annonce du retrait de la plainte de Nicolas Sarkozy contre Le Nouvel Observateur. Nous espérons que cette procédure restera un cas isolé et ne se répétera pas. Porter plainte contre des médias n’était plus dans les usages des chefs d’Etat en exercice depuis de nombreuses années », a déclaré Reporters sans frontières.

08.02 – Reporters sans frontières s’inquiète après le dépôt d’une plainte de Nicolas Sarkozy contre le site du Nouvel observateur
"Nous regrettons que Nicolas Sarkozy ait choisi la voie la plus dure pour attaquer en justice le site du Nouvel observateur, a déclaré Reporters sans frontières. Le chef de l’Etat poursuit sur la base du code pénal, alors qu’il aurait très bien pu engager des poursuites civiles pour atteinte à la vie privée."
"Le chef d’accusation de ’faux et usage de faux’ retenu par son avocat prévoit une peine d’emprisonnement. Même si nous faisons confiance à la justice pour faire preuve d’équité, cette manière de procéder suscite notre inquiétude. En plus, engager une poursuite au pénal permet de faire convoquer le journaliste incriminé devant la justice et éventuellement de lui demander de révéler ses sources. Ce qui n’est pas le cas dans le cadre d’une affaire civile", a ajouté l’organisation.
"Par ailleurs, il n’était plus dans les usages des chefs d’Etat en exercice, depuis une trentaine d’années au moins, de porter plainte contre des médias. Là encore, cette affaire n’augure rien de bon pour les relations entre le pouvoir et la presse", a indiqué Reporters sans frontières.
"Enfin, s’il nous semble inopportun que le chef de l’Etat porte plainte contre un média, il nous paraît tout aussi malvenu que la secrétaire d’Etat aux droits de l’homme, Rama Yade, interrogée sur RTL, traite les journalistes de ’charognards’. Nous espérons que ses propos ont dépassé sa pensée", a affirmé l’organisation.
Le président de la République, Nicolas Sarkozy, a porté plainte, par l’intermédiaire de son avocat, Thierry Herzog, contre le site Internet du Nouvel observateur, le 7 février 2008, pour "faux, usage de faux et recel". Cette disposition du code pénal (article 441) prévoit une peine de trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.
Cette plainte fait suite à la parution, sur le site nouvelobs.com, d’un article intitulé "L’obsession de Cécilia". Dans cet article, le site affirme que huit jours avant son mariage avec Carla Bruni, Nicolas Sarkozy aurait envoyé un SMS à Cécilia indiquant : "Si tu reviens, j’annule tout."
Cette plainte pénale est une première pour le chef de l’Etat. En revanche, Nicolas Sarkozy a déjà porté plainte au civil et gagné contre la compagnie aérienne Ryanair, dont une publicité avait utilisé illégalement son image.
Reporters sans frontieres- 19/3/2008

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).