أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Inde : fermeture des écoles catholiques pour protester contre les violences

Inde : fermeture des écoles catholiques pour protester contre les violences

« En signe de solidarité avec nos frères et sœurs et en signe de protestation contre les atrocités commises à l'encontre de la communauté chrétienne et d'autres personnes innocentes », toutes les écoles de l'Inde administrées par l'Église catholique resteront fermées vendredi 29 août, a indiqué la conférence épiscopale indienne sur son site Internet, rapporte l'agence missionnaire italienne Misna.
Le cardinal Varkey Vithayanthil, président de la conférence épiscopale, invite « toutes les communautés catholiques à manifester pacifiquement pour s'opposer à de nouvelles attaques à l'encontre des chrétiens dans plusieurs parties du pays », exhortant la communauté catholique à « observer dimanche un jour de jeûne et de prière pour l'harmonie entre les religions et la paix en Inde ».
Les établissements scolaires, tous niveaux confondus, gérés par l'Église catholique sont très nombreux et présents dans tout le pays et accueillent des élèves issus de toutes les religions. Les violences perpétrées contre les chrétiens ont également été condamnées par l'organisme œcuménique chrétien « All India Christian Council », toujours selon Misna.
Les victimes des violences dans l'État d'Orissa s'élèvent à 14, selon un communiqué transmis à Misna par le bureau du diocèse de Sambalpur ; en outre 12 morts ont été enregistrés dans le district de Kandhamal, dont six à Barkhama.
Le communiqué fait par ailleurs état de 42 églises brûlées, dont une dizaine pentecôtistes et baptistes, de trois couvents catholiques, cinq centres d'accueil, sept instituts pastoraux et quelque 300 habitations incendiés ou endommagés.
« Une réunion des chefs religieux des religions chrétienne, musulmane et hindoue a été fixée à demain à Sambalpur, afin de discuter de la situation et de la manière dont pacifier nos communautés », a dit à Misna le P. Alphonse Toppo, secrétaire de l'évêque de Sambalpur.
En dépit du déploiement massif de la police, la situation reste très tendue, surtout dans les zones rurales où les forces de l'ordre ne sont toujours pas arrivées, a indiqué le religieux avant d'ajouter : « Nous sommes très inquiets au sujet des sans-abri, difficilement quantifiables, qui, pour se mettre à l'abri des violences, se sont réfugiés dans les forêts où ils sont depuis quatre jours sans nourriture ni eau. Dans ces zones, la forêt est très dense et pas même la police ne sait comment retrouver et rapatrier ces personnes », alors que les autorités locales prennent les premières mesures pour aménager des centres d'accueil.
Les violences des groupes radicaux hindous Vhp (Forum mondial hindou), Bajaral Dal et Rss (Corps volontaires nationaux) ont été condamnées par nombre de représentants politiques de l'opposition, mais aucune condamnation ouverte n'est encore parvenue du chef de l'exécutif de l'Orissa, Naveen Patnaik, le parti au pouvoir étant allié au Parti Bharatiya Janata, formation nationaliste hindoue proche des mouvements radicaux, toujours selon la même source.

ROME, Jeudi 28 août 2008 (ZENIT.org)

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).