أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Inde : La confiance de l’Eglise malgré les discriminations

Inde : La confiance de l’Eglise malgré les discriminations

L'Eglise en Inde, victime de discriminations et de violence, a pourtant confiance dans la majorité des fidèles des communautés hindoues, musulmanes et d'autres religions, a expliqué le cardinal Oswald Gracias,

archevêque de Bombay et président de la Conférence épiscopale indienne.

Le prélat a été interviewé par Radio Vatican alors qu'un premier groupe d'évêques de la Conférence épiscopale indienne en visite ad limina à Rome a été reçu le 21 mars par le pape.

Le cardinal Gracias est revenu sur les violences – en Orissa il y a trois ans et dans le Karnataka – contre la minorité chrétienne en Inde, qui représente près de 2,3 % de la population, ce qui correspond à quelque 25 millions de fidèles dont 18 millions sont catholiques.

« Le gouvernement local et la police ont assisté passivement aux attaques contre les chrétiens contraints de fuir dans les forêts pour éviter les agressions », a-t-il expliqué. « Le résultat, c'est que les agresseurs pensent avoir les mains libres parce que la police et le gouvernement semblent détourner les yeux et cela donne un message faussé. C'est injuste et nous nous battons pour changer les choses, mais le gouvernement central a été peu réactif à nos demandes ».

Malgré tout, le cardinal a dit avoir une « grande confiance » dans « la majorité de la communauté hindoue, dans les fidèles de la communauté musulmane et d'autres religions ». « Je pense que certains politiques ont instrumentalisé la religion et l'ont utilisée comme un moyen pour obtenir des votes. Le résultat est que le tissu laïc de notre pays a été mis en danger, mais je suis sûr que les gens ne permettront pas que le principe de laïcité soit rejeté », a-t-il affirmé.

Alors que l'Eglise est accusée par des fondamentalistes hindous de conversions forcées, le cardinal Gracias a rappelé qu'une conversion forcée n'aurait aucun sens. « Ce ne serait pas une vraie conversion parce que la conversion est une disposition de cœur », a-t-il expliqué. « C'est une accusation totalement fausse et injuste, en tout cas pour ce qui concerne l'Eglise catholique ».

Malgré une situation parfois difficile, a-t-il expliqué, le dialogue interreligieux fait des progrès. « Nous encourageons nos fidèles à avoir un dialogue de vie et un dialogue des œuvres, même s'il reste beaucoup à faire de notre côté comme du côté des autres responsables religieux ».

Le cardinal Gracias a enfin estimé que l'Eglise en Inde pouvait offrir beaucoup à l'Eglise universelle et au monde, « à commencer par la profonde religiosité du peuple indien ».

« L'Inde est un pays qui fait de grands progrès économiques et malgré cela, la religion reste un élément important », a-t-il observé. « Nous, Indiens, nous pouvons dire au monde que des personnes de différentes religions peuvent vivre ensemble en paix, dans l'amour, dans l'harmonie et dans la compréhension réciproque, tous à la recherche de Dieu. Nous pouvons démontrer que des personnes de différentes religions peuvent vivre ensemble ».

Marine Soreau
zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).