أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | JO PEKIN 2008: quelques conseils aux journalistes étrangers

JO PEKIN 2008: quelques conseils aux journalistes étrangers

A moins de deux semaines de l’ouverture des Jeux olympiques de Pékin, la question des droits de l’homme n’a jamais été autant d’actualité en Chine. La politique du "tout-sécuritaire" et la répression engagée par les autorités à l’encontre des militants des droits de l’homme sont des sujets aussi importants que les épreuves sportives elles-mêmes.

Les autorités nient cette répression alors même qu’une dizaine de militants chinois ont d’ores et déjà été emprisonnés pour avoir livré leur point de vue critique sur l’organisation des JO de Pékin. Il est primordial que le sort de ces "prisonniers olympiques", notamment Hu Jia, ne doit pas être oublié pendant la compétition.
Reporters sans frontières invite les milliers de journalistes étrangers qui vont se rendre à Pékin et dans le reste de la Chine pour couvrir les Jeux olympiques à s’intéresser à la liberté d’expression. Mais cette tâche n’est pas aisée.
Les autorités ont promulgué en janvier 2007 de nouvelles règles pour la presse internationale qui garantissent normalement la liberté de mouvement et d’interview. Or, ces droits ont été violés à de multiples reprises, notamment au Tibet et au Sichuan.
Reporters sans frontières adresse quelques conseils pratiques aux journalistes étrangers pour les aider à couvrir la situation des droits de l’homme en Chine.
1. Equiper son ordinateur avec des programmes qui permettent de contourner les firewalls et d’assurer la protection de ses communications. Avant de partir en Chine, il est recommandé d’installer Tor (www.torproject.org/index.html.en), Psiphon (http://psiphon.civisec.org/) ou Proxify (https://proxify.com/). Il faut installer la version internationale de Skype et non pas celle disponible en Chine qui n’est pas sécurisée. Il est également recommandé d’utiliser l’encryptage des emails avec PGP : http://www.pgpi.org. Pour plus d’informations, consulter le Guide des blogueurs et des cyberdissidents de Reporters sans frontières : http://www.rsf.org/article.php3 ?id_article=26182
2. Protéger son ordinateur des virus Trojan et installer des codes d’accès. Ne pas laisser ses équipements et contacts professionnels accessibles dans une chambre d’hôtel.
3. Organiser ses appels téléphoniques et ses envois d’emails en ayant à l’esprit qu’il n’existe aucune assurance de confidentialité. Utiliser plusieurs cartes SIM chinoises ou internationales, notamment pour contacter les personnes "sensibles".
4. Collecter avant le départ des contacts de militants des droits de l’homme, de familles de prisonniers d’opinion et d’avocats chinois. Reporters sans frontières tient à la disposition des journalistes des listes de personnes susceptibles de répondre aux questions de la presse étrangère.
5. Ne pas utiliser les services des entreprises chinoises qui proposent des traducteurs ou des guides. Ces compagnies sont liées aux autorités et leurs employés risqueraient de vous empêcher d’enquêter sur des sujets sensibles ou de mettre en danger les sources d’informations. Préférer travailler avec des traducteurs ou des journalistes chinois indépendants ou des journalistes étrangers parlant chinois.
6. Sortir en reportage avec la traduction en chinois des régulations en vigueur pour les journalistes étrangers, le contact de son ambassade, des photocopies de ses documents d’identité et de vos accréditations et les numéros du BOCOG et du ministère des Affaires étrangères.
7. Consulter les sources indépendantes d’information sur la Chine en chinois : BBC en chinois (http://news.bbc.co.uk/chinese), RFA en chinois (www.rfa.org/mandarin) ou Boxun (www.boxun.com).
8. Rapporter auprès de son ambassade, du Club des correspondants étrangers en Chine (www.fccchina.org) et de Reporters sans frontières, mais aussi auprès du BOCOG et du CIO, toute atteinte à sa liberté de mouvement et d’interview. Utiliser les services de la hotline juridique mise en place par l’avocat chinois Li Baiguang (139 108 02 896 ou olympic@lawyer.com) en cas de conflit avec les autorités.
9. Lire le Guide pour les journalistes étrangers élaboré par le Club des correspondants étrangers en Chine (document attaché).

PDF - 553.8 ko

RSF 30.07.2008

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).