شريط الأحداث
أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | L’OIF présente en force au Salon du Livre

L’OIF présente en force au Salon du Livre

« Le Liban a une place privilégiée dans la francophonie », a souligné, dans un entretien avec L'Orient-Le Jour, Frédéric Bouilleux, directeur à l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) de la direction de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique.

Pour le Salon du livre, l'OIF organise plusieurs activités. C'est à Beyrouth, par exemple, qu'elle compte remettre cette année le prix des Cinq Continents
Q : Pourquoi l'OIF continue de se mobiliser fortement pour le Liban?
R : « Parce que l'OIF aime le Liban. Cette année, il y avait effectivement plusieurs rendez-vous importants pour nous à Beyrouth. Il y a eu déjà les VIes Jeux et la Journée internationale de la francophonie. Cette dernière avait été organisée à Beyrouth le 20 mars dernier parce que le secrétaire général de l'OIF, Abdou Diouf, voulait manifester au monde son soutien pour le Liban dans sa démarche vers la démocratie, le pluralisme et la paix.
Concernant notre présence au Salon du livre francophone, ce n'est pas la première fois que nous y participons, mais cette année nous avons souhaité y être d'une façon plus importante parce que Beyrouth a été décrétée par l'Unesco capitale mondiale du livre pour 2009. Nous y serons présents de plusieurs manières. Sur le plan du soutien aux professionnels, nous organisons notamment des rencontres entre libraires et éditeurs. Nous y envoyons aussi des auteurs. Dans ce cadre J-M G Le Clezio, Vénus Khoury-Ghata, Lise Bissonnette, Pascale Kramer, René de Obaldia, Paula Jacques et Lionel Trouilliot seront présents à Beyrouth. Nous allons également y remettre le prix des Cinq Continents, qui sera décerné à Kossi Efoui du Togo pour son roman Solo d'un revenant.
C'est la septième fois que ce prix est décerné. De plus, dans sa première édition, il avait été remis à Beyrouth dans le cadre du sommet des chefs d'État et de gouvernement, à la libanaise Yasmine Khlat, pour son premier roman Le désespoir est un péché. »

Q : Quelle est l'importance du prix des Cinq Continents ?
R : « Pour nous, c'est l'occasion de montrer l'attachement de l'OIF à la promotion de la diversité des expressions littéraires en français, pas simplement françaises de France, mais l'ensemble des écrivains qui ont choisi d'écrire en français et qui appartiennent à la francophonie. Ce prix est l'occasion de récompenser cette création littéraire francophone.
À cette occasion, à Beyrouth, nous invitons des écrivains dans un certain nombre de lieux pour rencontrer la population et les étudiants. Ainsi, les membres du jury du prix des Cinq Continents de la Francophonie et le lauréat 2009 participeront à de nombreuses rencontres avec le public au cours de débats organisés tout au long du Salon du livre. Ils iront également à la rencontre des étudiants, élèves et lecteurs à l'Université Saint-Joseph, au Centre culturel français de Tripoli et dans les Centres de lecture et d'animation culturelle de l'OIF (CLAC). »

Q : Quelle est l'importance des CLAC au Liban ?
R : « Au début l'OIF a créé les CLAC pour donner l'occasion aux populations des zones rurales d'accéder à la littérature. C'était le cas surtout en Afrique subsaharienne. Nous avons ensuite développé la formule non seulement dans les zones rurales, mais aussi dans toutes les zones périphériques des villes qui connaissent des difficultés. La formule au Liban a tellement bien marché que les municipalités libanaises ont créé toutes seules des centres de lectures. Ainsi, l'OIF a installé à travers le Liban un réseau de quinze CLAC et dix municipalités en ont créé d'elles-mêmes, sur le même modèle, dans leurs bibliothèques, pour lesquelles nous allons renforcer les fonds en ouvrages francophones.»

Q : Quelle politique du livre l'OIF mène-t-elle pour la francophonie ?
R : « La francophonie œuvre à soutenir et promouvoir la diversité culturelle. Dans ce cadre, nous avons deux axes prioritaires : le développement de politiques culturelles et le soutien aux filières des industries culturelles, et ce dans trois secteurs : l'image, le spectacle vivant et le livre. L'OIF organise également des formations et des rencontres pour les professionnels et principalement les éditeurs et les libraires, d'où l'importance de ce qui va être fait au Liban. Ainsi, au cours du Salon, la charte des libraires francophones sera présentée le 23 octobre. Le travail a été effectué avec l'Association internationale des libraires francophones, qui est présidée par un Libanais, Michel Choueiri. La présentation de cette charte constitue l'une des dix principales manifestations prévues pour célébrer Beyrouth, capitale du livre. »

l'orient le jour

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).