شريط الأحداث
أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | La « signature » de Dieu dans le monde

La « signature » de Dieu dans le monde

A la suite des mages, le P. Funes invite à « se mettre en marche » et même « prendre certains risques » pour découvrir la « signature » de Dieu dans le monde.

C’est ce qu’écrit le P. José Gabriel Funes, directeur de l’Observatoire astronomique du Vatican dans une tribune publiée dans L'Osservatore Romano du 5 janvier 2013.

La « signature » de Dieu

Pour l’Epiphanie, il offre une méditation, sur les mages, ces « sages-astronomes » qui ont « laissé leur terre, leurs sécurités, pour suivre la lumière de l’étoile qui brillait dans le firmament, mais surtout dans leur cœur ».

Les mages « se mettent en marche » et même « prennent certains risques » pour découvrir l’auteur-enfant de cette « signature » de Dieu qu’ils voient imprimée dans le ciel, « sur l’étoile-comète », fait observer le P. Funes.

Aujourd’hui, poursuit-il, « où l’on paye beaucoup pour avoir des articles « griffés », nous oublions que la signature la plus précieuse est inscrite dans le ciel étoilé et au plus profond de notre cœur ».

Qu’est-ce que cette « signature » dont Dieu a laissé l’empreinte dans la création ? « Signer, c’est affermir un acte et le rendre stable », répond le P. Funes : Dieu en effet « rend ferme, il soutient le cosmos dans son être ».

Mais signer est aussi « assumer un devoir », c’est la signature divine qui se révèle à Noël : « Dieu honore son engagement jusqu’à donner son fils unique ».

Aujourd’hui, ajoute le scientifique, « devant un avenir incertain, Dieu donne un sens et une espérance : le monde, l’histoire, l’humanité sont fondamentalement bons ».

Pour le P. Funes, c’est la « signature » du Créateur : « la création est don et vie. Et Dieu est la source de cette vie enracinée dans nos cœurs ».

Cheminer et écouter

Aujourd’hui encore, « l’Eglise continue à cheminer avec les mages de notre temps » et les astronomes du Vatican participent « à la fatigue de la recherche, à l’enthousiasme et à la joie de la découverte scientifique ».

Cependant « ce mode rigoureux de procéder n’exclut pas la possibilité d’aller au-delà des horizons de la science », fait remarquer le P. Funes : ainsi, même « l’astronome qui étudie les étoiles, pourrait légitimement se demander pourquoi l’univers existe, avec ses milliards de galaxies, et non le néant ».

Il voit dans ces « questions ouvertes » un « excellent point de départ pour une annonce de la foi ». Il faut donc « cheminer patiemment » avec « les personnes de notre temps qui s’éloignent de « Jérusalem » parce qu’elles ne trouvent pas la signification de l’histoire et de leurs histoires ».

Concrètement, précise le jésuite argentin, il s’agit d’abord « d’écouter leurs déceptions et leurs frustrations », car « c’est seulement après les avoir écoutées qu’il est possible de leur révéler le sens des Ecritures ».

D’ailleurs, confie-t-il, s’il pouvait poser une question aux mages de l’Evangile, ce serait : « Quels sont donc ces propos que vous échangez en marchant ? » (Lc 24, 17).

La sagesse de la Bible

Le P. Funes exprime également sa certitude que la foi peut répondre aux « problèmes que la science ne peut résoudre seule, parce qu’ils vont au-delà de sa capacité interprétative du monde ».

Il voit deux dimensions dans l’annonce de la foi : un aspect « prophétique, kérygmatique », qui « console et encourage dans les moments de crises et qui rappelle à la conversion lorsque l’on dévie du bon chemin ».

Et un aspect « sapientiel », qui « découvre la signification de la réalité, en réalisant une synthèse entre foi et raison ».

Pour ce dernier aspect, il conseille « la relecture des livres sapientiaux de la Bible », qui aident « à trouver une signification au non-sens de nombreux aspects de la culture actuelle » et à « réaliser une synthèse entre savoir religieux et savoir scientifique ».

Traduction d’Hélène Ginabat
zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).
 Cheap Jerseys Cheap Jerseys Cheap Authentic Jerseys cheap mlb jerseys Cheap NFL Jerseys cheap puff bar wholesale nike shoes billig kanken rucksack billig moncler jacke billig moncler dunjakkeCheap Jerseys