أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | La “transparence évangélique”, programme du chrétien

La “transparence évangélique”, programme du chrétien

Ni légaliste, ni tiède, ni corrompu, le chrétien doit suivre un seul modèle : « la transparence évangélique », a expliqué le pape François dans son homélie le 14 janvier 2014, à la Maison Sainte Marthe.

Pour le pape, les lectures du jour permettent de découvrir quatre modèles de croyants : Jésus, les scribes, le prêtre Elie et ses deux fils.

Les scribes « enseignaient, prêchaient, mais liaient les gens par de nombreux fardeaux sur leurs épaules et les pauvres gens ne pouvaient pas avancer » (Mc 1,21-28).

L’attitude des scribes et des pharisiens est celle de personnes qui ne bougent pas les choses « même pas d’un doigt » et qui, en revanche « donnent des coups de bâton aux autres ». Et Jésus les avertit : « de cette façon, vous fermez la porte du Royaume des cieux. Vous ne laissez pas entrer et vous n’entrez pas non plus ! ».

Le pape a fustigé la même attitude chez certains chrétiens d’aujourd’hui : « Si souvent, le peuple de Dieu ne se sent pas accueilli par ceux qui doivent donner un témoignage : les chrétiens, les laïcs chrétiens, les prêtres, les évêques ».

La première Lecture (1 S 1,9-20) présente la figure d’Élie, un prêtre « faible » et « tiède » qui « laissait faire toutes sortes de mauvaises choses à ses fils ». Lorsqu’il voit Anne, une femme humble, qui « simplement, mais du fond du cœur, avec angoisse », prie Dieu de faire un miracle et de lui donner un fils, Elie, avec l’attitude d’un « dirigeant de la foi », la méprise tellement qu’il la croit « ivre ».

Mais « dans son cœur, il avait encore l’onction », bien qu’elle fût « cachée à l’intérieur » et, lorsque la femme lui explique sa situation, il lui répond : « Va en paix, et que le Dieu d’Israël t’accorde ce que tu lui as demandé ».

Les fils d’Élie, dont la première Lecture ne parle pas, « étaient des prêtres, mais des brigands » qui « recherchaient le pouvoir » et « l’argent » ; « le Seigneur les punit durement ». Ils sont comme des chrétiens actuels au « cœur corrompu » et prêts à trahir.

Le quatrième modèle de croyant, le seul à suivre, c’est Jésus qui « avec autorité », plaide pour le « pouvoir de la sainteté ». En réalité, « cet enseignement n’est pas nouveau mais ce qui est nouveau, c’est la manière de faire. C’est la transparence évangélique ».

Le Christ « rend Dieu proche des gens et pour cela, il s’approche lui-même ; il parle de théologie avec la Samaritaine, qui n’était pas un ange », il s’approche du « cœur blessé des personnes », il fait en sorte que les gens « le cherchent et il est touché lorsqu’il les voit comme des brebis sans berger ».

Le pape a conclu par une prière : « Demandons au Seigneur que ces deux Lettres nous aident dans notre vie de chrétiens, tous. Chacun à sa place. À ne pas être de purs légalistes, des hypocrites, comme les scribes et les pharisiens. À ne pas être corrompus comme les fils d’Élie. À ne pas être tièdes comme Élie, mais à être comme Jésus, avec ce zèle pour chercher les personnes, pour les guérir, pour aimer les personnes. »

Traduction d'Hélène Ginabat
zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).