أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Le dialogue interreligieux au centre de la visite du pape à Washington

Le dialogue interreligieux au centre de la visite du pape à Washington

S’élevant à Washington au milieu d’une vaste pelouse et d’un bassin le reflétant, le Centre culturel Jean-Paul II accueillera jeudi le pape Benoît XVI,

qui a choisi ce site pour y présider le dialogue interreligieux. Ce choix est très significatif car le pape, qui arrivera aujourd’hui dans la capitale fédérale (avant de se rendre à New York, vendredi), veut témoigner de l’importance de continuer l’œuvre de son prédécesseur qui avait axé sa mission sur ce thème.
Le Centre culturel Jean-Paul II est un très bel ensemble architectural : une structure moderne (9 000 m2) faite de pierre, de granit et de cuivre. Il répond à l’un des credos du pape dont il porte le nom : le dialogue entre la foi et la culture. Pour lui, Washington était au croisement de la technologie, des croyances et des idées venues des quatre coins du monde. Dans le mot qu’il avait prononcé le jour de l’inauguration, en 2001, à laquelle avait assisté le président George Bush, Jean-Paul II avait notamment dit : « Depuis le début de mon pontificat, j’avais cherché à activer un dialogue créatif et fructueux entre la foi et la culture. Je ne peux donc qu’être satisfait que ce nouveau centre ait été planifié pour devenir le moyen de faire connaître aux visiteurs la vie culturelle catholique et lui procurer un espace d’étude et de réflexion sur la mission religieuse et humanitaire que l’Église est appelée à remplir à l’aube du troisième millénaire. Je prie pour que les activités intellectuelles et artistiques du centre puissent révéler la capacité de la foi à illuminer l’histoire de l’humanité et qu’elles fassent découvrir plus pleinement la beauté de la vision évangélique et sa destinée transcendante. »
Depuis, ce centre à Washington continue à véhiculer ce message à travers ses différentes activités (forums, expositions, etc.) avec différentes facettes qui sont des espaces nommés : l’Église et l’histoire papale, la Galerie de la foi, la Galerie des prodiges, la Galerie de la communauté, la Galerie de l’imagination, les Mains de la paix, la Chambre du legs de Jean-Paul II, la Galerie de Marie et le Forum interculturel.

Bush accueillera le pape
à sa descente d’avion
Les thèmes traditionnels catholiques ont été ainsi intégrés à une vision architecturale moderne pour créer un environnement spirituel et néanmoins accueillant, qui permette de s’embarquer pour un périple de la foi. Périple repris par Benoît XVI, qui sera accueilli aujourd’hui, à sa descente d’avion à la base aérienne d’Andrews, par le président Bush. Ce fait est exceptionnel car, selon le protocole américain, la visite d’un hôte officiel débute à son arrivée à la Maison-Blanche où il est alors accueilli sur le seuil par le chef de l’État qui, par conséquent, ne participe pas à la cérémonie d’arrivée sur le sol américain. Ce geste est symbolique de la conviction de Bush pour une relation étroite entre l’État et la religion, alors que la Constitution américaine fait une distinction claire entre ces deux pouvoirs. Par ailleurs, George Bush a renforcé ses relations avec Le Vatican en se prononçant contre l’avortement et le développement des cellules souches. Et aussi en nommant deux catholiques très conservateurs à la Cour suprême : John Roberts et Samuel Alito.

Treize apparitions publiques
Le pape sera reçu officiellement demain matin à la Maison-Blanche et aura un entretien avec le président Bush. Le soir, la Maison-Blanche donnera un dîner en son honneur auquel le pape n’assistera pas. Selon un porte-parole de la Maison-Blanche, cette absence s’explique par le fait que le Saint-Père n’assiste pas à ce genre de festivités. Le dîner honore plus précisément sa visite. Y sont conviées les personnes qui l’accompagnent et les dignitaires américains de la communauté catholique des États-Unis qui sont venus à Washington pour cette occasion.
Toujours à Washington, le souverain pontife célébrera jeudi une messe au National Park, le stade de l’équipe de base-ball de Washington (46 000 places).
Il est prévu que durant son séjour de six jours (entre Washington et New York), le pape prendra part à 13 apparitions publiques. On vient d’y ajouter deux brefs entretiens avec des leaders juifs : l’un à Washington et l’autre à New York.
Benoît XVI, qui a été investi en 2005, est le troisième pape à visiter les États-Unis, après Paul VI (en 1965) et Jean-Paul II (en 1979 et 1995).
L'Orient le Jour- 15/4/2008

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).