أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Le dialogue interreligieux passe aussi par la Chine

Le dialogue interreligieux passe aussi par la Chine

« Le dialogue avec les religions présentes en monde chinois est essentiel pour l’avenir du christianisme », estime le père Benoît Vermander, sj, qui vient d’être nommé consulteur du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux.

Jésuite français de la province de Chine, résidant à Taipei, le P. Vermander est directeur académique de l'Institut Matteo Ricci et rédacteur de la revue « Renlai ». Politologue et anthropologue de formation, il vient de publier « Chine brune ou Chine verte ? L’Etat-Parti au défi » (Presses des Sciences politiques, octobre 2007) et « L’Enclos à moutons, un village Nuosu au sud ouest de la Chine » (éd. Les Indes savantes, novembre 2007). Zenit – Père Vermander vous venez d'être nommé consulteur du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux. Qu'est-ce que signifie cette nomination pour vous et pour l'Eglise qui vous demande ce service ? P. Vermander – C’est une grande surprise pour moi ! Mais j’espère être un peu utile… Cela veut dire sans doute que le dialogue avec les religions présentes en monde chinois est essentiel pour l’avenir du christianisme au sein des religions du monde, mais aussi pour le futur de la planète : la Chine joue un rôle considérable dans l’effort que nous avons tous à faire en vue d'un développement plus humain, plus durable, et une meilleure appréciation des ressources spirituelles du monde chinois peut nous aider tous à nourrir l’apport des religions et des spiritualités au combat à mener pour la réforme de notre modèle de développement. Zenit – Qu'est-ce que l'institut Matteo Ricci ? P. Vermander – L’Institut Ricci de Taipei a été créé en 1966 par le père Yves Raguin, et il y a d'autres instituts Ricci à Paris, San Francisco et Macao. Ces instituts sont tous des oeuvres de la Compagnie de Jésus et ils se sont spécialisés dans la recherche et le dialogue autour de la culture chinoise, ancienne et moderne. Zenit – Quel rôle joue la revue « Renlai », quels sont ses lecteurs ? P. Vermander – La revue « Renlai » est une revue en langue chinoise lancée par l’institut Ricci de Taipei en janvier 2004. C’est une revue qui promeut un humanisme évangélique au-delà des frontières visibles de l’Eglise. Basée a Taiwan, elle essaime dans l’ensemble du monde chinois et se concentre sur les questions de diversité culturelle, de développement durable et de formation spirituelle. Elle a un site multimédia en anglais et en chinois à l’adresse : http://www.erenlai.com. Et elle va bientôt lancer (dans 15 jours ou un mois) un site interactif autour des mêmes sujets à l’adresse: http://www.erenlai.tv. Car il nous faut aujourd'hui être inventif pour entrer en dialogue avec toutes les facettes du monde chinois…
ROME, Lundi 26 novembre 2007 (ZENIT.org)

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).