أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Le pape invite à “laisser de la place aux autres”

Le pape invite à “laisser de la place aux autres”

Le pape François invite à résister à la tentation « quotidienne » de « donner des coups de bâtons » aux autres, en paroles. Il appelle au contraire à la « douceur » et à « laisser de la place à l’autre », signes de la « vie nouvelle » du chrétien.

C’est ce qu’a dit le pape durant la messe qu’il a célébrée ce matin, en présence de Giovanni Amici, directeur des services généraux du Governatorat de l’Etat de la cité du Vatican, de représentants des services liés aux véhicules à moteur, et de membres du conseil d’administration de l’assistance de santé des employés au Vatican.

Lors de son homélie, rapportée par L’Osservatore Romano, le pape a invité les chrétiens à prendre « la route de la douceur évangélique » en laissant l’Esprit les régénérer à une « vie nouvelle ». Dans les relations humaines, cela se traduit par « laisser de la place à l’autre », a-t-il dit à plusieurs reprises.

« Les autres sont meilleurs que moi »

Qu’est-ce que cette "vie nouvelle" du chrétien ? Evoquant l’évangile du jour (Jn 3, 7-15), où le Christ parle à Nicodème de « renaître à une vie nouvelle », le pape a expliqué qu’elle consistait en « une nouvelle naissance » : elle est « la vie que nous avons reçue au baptême ».

Concrètement, « dans la première lecture (Ac 4, 31-37), nous avons comme une anticipation, une avant-première de ce que doit être la “vie nouvelle” », a fait observer le pape : « La multitude de ceux qui avaient adhéré à la foi avait un seul cœur et une seule âme. Un seul cœur et une seule âme : cette unité, cette unanimité, cette harmonie des sentiments dans l'amour, l'amour mutuel. Cette pensée que “les autres sont meilleurs que moi”: c’est beau, non ? ».

D’abord le travail de l’Esprit

Cependant, a mis en garde le pape, cette vie nouvelle n’est pas « automatique » après le baptême : « Nous devons tout faire pour qu'elle se développe. Il ne s’agit pas simplement de dire : “Aujourd’hui je suis né, c’est fini, je commence de nouveau”. » Au contraire, « c’est un chemin, c’est un chemin laborieux, il faut travailler … ».

Mais, a-t-il poursuivi, « c’est aussi un chemin qui ne dépend pas seulement de nous : il dépend principalement de l’Esprit, et nous devons nous ouvrir à l’Esprit pour qu’il fasse en nous cette vie nouvelle ».

En réalité, cette vie nouvelle est donc « un travail à faire chaque jour sur le chemin de la vie », c’est « un travail qui doit être fait par l’Esprit en nous » et qui est aussi « fidélité à l’Esprit de notre part ».

Résister aux tentations contre l’unité

Contre ce travail de l’Esprit, le pape a relevé des « tentations du malin qui ne veut pas que l’Esprit Saint vienne en nous et fasse cette paix, cette douceur dans les communautés chrétiennes » : ainsi, a-t-il déploré, « il y a toujours ces luttes. La tentation de commérer, est toujours présente », même « en famille, entre amis », et en paroisse, « où les dames de la catéchèse luttent contre celles de la Caritas ».

Le pape François a invité à résister à ces tentations, à « être doux, laisser la place à l’autre » : « Il y a tant d’ennemis de la douceur, à commencer par les commérages, non ? Quand on préfère commérer, jaser sur l’autre, donner un peu des coups de bâtons à l’autre. Ce sont des choses quotidiennes qui arrivent à tous, y compris à moi ».

Le pape a fait à ce propos l’éloge du silence : il a suggéré de « rester silencieux » plutôt que de s’adonner à la critique. « Et si je dois dire quelque chose, je le dis à lui, à elle : mais pas à tout le quartier. Seulement à celui qui peut remédier à la situation ».

Ne juger personne

« Demandons la grâce de ne juger personne », a-t-il ajouté : « Ne juger personne : l'unique juge est le Seigneur ».

Pour le pape, apprendre à « ne pas jaser » dans le dos des autres est « un pas dans la vie nouvelle, mais c’est un pas quotidien ».

« Si, avec la grâce de l’Esprit, nous réussissons à ne jamais dire du mal, ce sera un grand pas en avant. Et cela nous fera du bien à tous », a-t-il conclu.

zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).
 Cheap Jerseys Cheap Jerseys Cheap Authentic Jerseys cheap mlb jerseys Cheap NFL Jerseys cheap puff bar wholesale nike shoes billig kanken rucksack billig moncler jacke billig moncler dunjakkeCheap Jerseys