أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Le Royaume-Uni s’apprête à recevoir le pape en grande pompe

Le Royaume-Uni s’apprête à recevoir le pape en grande pompe

Alors que le Royaume-Uni s'apprête à recevoir Benoît XVI en grande pompe pour une visite d'Etat, l'excitation grandit, tandis qu'on assiste à une prise de conscience croissante par les catholiques de la place de l'Eglise dans la société.

ZENIT a interviewé Mgr Andrew Summersgill, coordinateur de la visite du pape au Royaume-Uni du 16 au 19 septembre, sur les préparatifs de la visite et le climat dans le pays. Celui-ci explique l'importance de l'invitation faite au pape par Sa Majesté la reine Elizabeth II, et décrit comment les catholiques se préparent à la visite du Saint-Père.

ZENIT : Où en sont les préparatifs de la visite de Benoît XVI ?

Mgr Summersgill : Vous savez je pense que le 2 juillet, le Saint-Siège, le gouvernement britannique et les conférences épiscopales d'Angleterre, du pays de Galles et d'Ecosse ont confirmé les principaux éléments de la visite au Royaume-Uni du Saint-Père en septembre. Le programme détaillé sera publié environ un mois avant l'arrivée du pape Benoît.
Pour le moment, nous nous occupons de distribuer dans les diocèses les laissez-passer pour assister aux grands rassemblements prévus avec le Saint-Père : la messe à Glasgow, la messe de béatification [du cardinal John Henry Newman] à Birmingham et la veillée de prière à Londres.
Nous avons participé également, ces dernières semaines, à plusieurs réunions préparatoires et visites avec les responsables du Saint-Siège.

Maintenant, nous mettons au point les détails de la préparation avec le gouvernement du Royaume-Uni, les autorités locales, la Communion anglicane, la police et les services de sécurité.
C'est enthousiasmant de faire le tour des différents sites et de vérifier tout le travail de préparation qui s'accomplit. Je n'arrive pas à penser à un seul endroit qui n'aurait pas été remis à neuf !

ZENIT : Certains médias se sont focalisés principalement sur les attitudes négatives d'athées et de laïcs critiquant la visite de Benoît XVI. Que diriez-vous du climat qui règne dans les paroisses et le public à l'approche de la visite papale ?

C'est vrai, il y a des gens qui remettent en cause le fait même de la visite du Saint-Père, et d'autres qui contestent spécifiquement le fait de donner à cette visite le statut de visite d'Etat – le plus haut rang protocolaire réservé à un visiteur au Royaume Uni.
Il y a aussi ceux qui réfutent fondamentalement certains éléments de l'enseignement de l'Eglise catholique et profitent de l'occasion pour faire entendre leurs objections.

C'est aussi un moment difficile pour le Royaume-Uni, qui doit faire face à une réduction des dépenses publiques, et certaines questions soulevées par la visite du pape Benoît sont ainsi focalisées sur les coûts qui seraient couverts par l'Etat.

Je dois dire, toutefois, que ces réactions contrastent avec l'esprit d'accueil et d'attente que l'on constate dans un large éventail de la société, et indéniablement au sein de l'Eglise catholique et des autres communautés chrétiennes.

Ce week-end, dans la paroisse à laquelle je donne un coup de main, les gens s'inscrivent pour faire partie de groupes qui se rendront à la messe de béatification et à la veillée de prière.

J'ai parlé aussi avec un professeur qui est chargé d'emmener les enfants des écoles à la célébration d'un évènement centré sur l'éducation catholique, le deuxième jour de la visite papale, et aussi des jeunes qui représenteront leur paroisse durant les visites.

Les conférences épiscopales viennent de publier un livret intitulé « Le coeur parle au coeur », destiné à apporter des réponses à un certain nombre de questions de base relatives à la visite. Le site Web de la visite papale a également un très grand succès.
 
ZENIT : Le pape a clairement indiqué qu'il souhaite le dialogue avec toutes les personnes au Royaume-Uni, y compris les athées. Selon vous, quelle sera la portée spécifique de son prochain voyage pour le grand public ?
 
Les médias seront un des moyens par lesquels l'ensemble du public entrera en contact avec le pape Benoît XVI. La qualité de la couverture médiatique et sa diffusion sont donc des questions essentielles. Le Saint-Père sera vu et prendra la parole dans quelques sites instantanément reconnaissables dans le pays et dans le monde entier. Je crois que cela encouragera les gens à écouter les paroles du pape Benoît et à lire ce qu'il dira à l'ensemble de la société.

Mgr Vincent Nichols, archevêque de Westminster, voit dans la visite une espérance pour tous : l'espoir que notre société prendra conscience avec la visite du pape Benoît que nous pouvons arriver à comprendre que la foi est un don à redécouvrir plutôt qu'un problème à régler.

ZENIT : En quoi cette visite sera-t-elle différente de celle de Jean-Paul II en 1982 ?
 
La visite du pape Jean-Paul II était une visite pastorale aux catholiques d'Angleterre, du Pays de Galles et d'Ecosse. L'itinéraire du Saint-Père en 1982 a été entièrement conçu autour de la célébration des sacrements. A ce moment-là, il y avait la guerre des Malouines (Falkland), et on ne savait pas si la visite aurait lieu ou pas.

Cette fois, le pape Benoît vient rendre visite à l'ensemble de la société britannique et aussi, bien sûr, célébrer l'Eucharistie, spécialement la béatification du cardinal John Henry Newman.
 
Le pape Jean-Paul II a passé près de neuf jours en Grande-Bretagne et a visité beaucoup plus d'endroits que le pape Benoît XVI le fera au cours d'une visite beaucoup plus courte. En 1982, à part une visite de courtoisie à la reine, il n'y a eu aucun des aspects plus protocolaires d'une visite d'Etat qui caractériseront la visite du pape Benoît.
 
Une autre particularité de la visite du pape Jean-Paul est qu'elle était beaucoup plus axée localement. La visite étant plus longue, le Saint-Père s'est davantage déplacé, et ses rencontres avaient lieu avec les gens des alentours.

La visite de Benoît XVI est centrée sur quatre endroits : Edimbourg, Glasgow, Londres et Birmingham, ce qui entraînera inévitablement de nombreux déplacements de personnes désireuses d'être présentes aux célébrations avec le Saint-Père.
 
ZENIT : Cette visite revêt une importance particulière du fait que le pape répond à une invitation de la reine. Pouvez-vous nous en dire plus ? Pourquoi, selon vous, Sa Majesté la reine Elizabeth a-t-elle lancé cette invitation précisément en ce moment ?

La reine est une chrétienne pratiquante, et indéniablement une femme de foi. Il vous suffit d'entendre son émission de Noël pour le constater.
Une invitation pour effectuer une visite d'Etat est unique pour le chef d'Etat en visite – elle ne peut être répétée. Aussi je suis certain que c'est avec sa chaleur et sa cordialité que Sa Majesté la reine Elizabeth II a fait cette invitation. Même si, naturellement, dans ce genre d'affaires, la reine agit sur avis du gouvernement.

A la fois le précédent et l'actuel gouvernements se sont engagés à réserver au Saint-Père un accueil en tant que leader spirituel d'environ dix pour cent de la population du Royaume-Uni, et pour souligner les différents domaines de coopération entre le gouvernement du Royaume-Uni et le Saint-Siège, notamment dans la lutte contre la pauvreté dans le monde et l'engagement commun en faveur de l'éducation.
 
ZENIT : La prochaine visite papale a mis l'Eglise catholique sous le feu des projecteurs d'une manière particulière au Royaume-Uni. Pouvez-vous nous en dire plus sur cette publicité ? Selon vous, comment l'Eglise peut-elle utiliser cette publicité pour toucher les non catholiques ?
 
J'espère que les préparatifs de cette visite, et la visite elle-même, seront un moment où, nous catholiques, retrouverons confiance en nous-mêmes et en notre place au sein de la société britannique. Pour maintes raisons qu'il n'est pas besoin de répéter ici, il n'a pas été facile ces dernières années d'être catholique dans nos régions, et je vois la visite du Saint-Père comme un moment d'affirmation.

Egalement un moment pour reconnaître les grands changements que l'Eglise a entrepris au Royaume-Uni : Nous sommes une Eglise beaucoup plus diversifiée que nous n'avons jamais été, en grande partie du fait de l'immigration.
Un moment aussi pour la proclamation de l'Evangile dans le débat public.
 
Nous sommes prêts à faire face à un éventuel regain d'intérêt au sein de l'Eglise et avons déjà envoyé des matériaux aux paroisses pour contribuer à la préparation à la fois de la visite papale et de la période qui suivra immédiatement après.

Par une heureuse coïncidence, le dimanche de la visite du pape est traditionnellement chez nous le dimanche de la Mission, aussi tout s'agence parfaitement.
zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).