شريط الأحداث
أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Le Saint-Siège demande une réflexion sérieuse sur l’énergie nucléaire

Le Saint-Siège demande une réflexion sérieuse sur l’énergie nucléaire

La crise nucléaire qui a touché le Japon après le tremblement de terre de mars dernier est « un problème global », a estimé le Saint-Siège qui a souhaité « une réflexion sérieuse » sur le sujet et la « plus grande transparence »

de la part des autorités impliquées dans la résolution de cette crise.

L’intervention du Saint-Siège a été prononcée le 21 juin dernier au nom de Mgr Dominique Mamberti, secrétaire du Saint-Siège pour les rapports avec les Etats, lors de la Conférence ministérielle de l’AIEA (Agence internationale de l’énergie atomique) sur la sécurité nucléaire.

Depuis le 11 mars, le Japon affronte « la plus grande tragédie depuis la Seconde Guerre Mondiale ». « La demande d’énergie, en croissance constante dans le monde entier, exige une réflexion sérieuse sur le rôle de l’énergie nucléaire ainsi que sur l’importance de la sécurité nucléaire », a estimé le Saint-Siège.

« La crise nucléaire à Fukushima est un problème global. Il révèle que le monde est exposé à des risques réels et systématiques et pas seulement hypothétiques, avec des coûts incalculables et nécessite de développer une coordination politique internationale sans précédent ». « Dans ce contexte, les autorités engagées dans la crise nucléaire de Fukushima sont appelées à la plus grande transparence et à procéder en étroite coopération avec l’AIEA ».

Cette crise nucléaire soulève aussi de nombreuses questions. « Est-il légitime de construire ou de conserver des réacteurs nucléaires opérationnels sur des territoires qui sont exposés à de graves risques sismiques ?  Qu’en sera-t-il du matériel nucléaire ? Le problème des déchets radioactifs sera-t-il simplement déchargé sur les générations futures ? ».

Pour le Saint-Siège, « les menaces à la sécurité dérivent d’attitudes et d’actions hostiles à la nature humaine. C’est donc au niveau humain qu’il faut agir, au niveau culturel et éthique ». D’où l’importance de mettre en place des « programmes de formation » pour la diffusion « d’une ‘culture de la sécurité’ dans le secteur nucléaire comme dans la conscience publique en général ». « La sécurité dépend de l’Etat mais surtout du sens des responsabilités de toute personne ».

Dans son intervention, le Saint-Siège a enfin rappelé la « grande opportunité » que peut représenter le secteur nucléaire pour l’avenir.

« Cela explique la ‘renaissance nucléaire’ au niveau mondial. Cette renaissance semble fermer des horizons de développement et de prospérité. En même temps, sans une « renaissance culturelle et morale », elle pourrait se réduire à une illusion ». « Le simple bien-être matériel n’élimine pas les risques liés à la pauvreté culturelle et morale d’hommes et de femmes, ainsi qu’aux conflits liés à la misère culturelle et morale ».

Marine Soreau
zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).