شريط الأحداث
أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Les journalistes, employés et ouvriers des éditions « Dar alf layla w layla » réclament leurs droits

Les journalistes, employés et ouvriers des éditions « Dar alf layla w layla » réclament leurs droits

Les journalistes, les employés et les ouvriers des éditions « Dar alf layla w layla » ont donné hier une conférence de presse au siège de l’ordre de la presse libanaise, à Achrafieh. Et ce, pour expliquer la situation après l’interruption

de parution des cinq publications du groupe, parmi lesquelles La Revue du Liban, al-Bayrak, al-Hawadeth et The Monday Morning. Les participants ont invité les héritiers du disparu Melhem Karam, ancien président de l’ordre des journalistes, autrement dit sa fille Karma Karam et son fils Karam Karam, à rentrer de Paris, et à traiter équitablement tous ceux qui ont travaillé avec leur père, aux éditions « Dar alf layla w layla ».
La conférence de presse s’est tenue en présence notamment du vice-président de l’ordre des journalistes, Saïd Nassereddine, du président du syndicat des imprimés, Halim Matar, et de son adjoint Yasser Nehmé, du président du syndicat des maquettistes et graphistes, Ernest Baaklini, et du rédacteur en chef des éditions « Dar alf layla w layla », Antoine Chidiac.

« Nous avons assuré les journalistes, les employés et les ouvriers de notre soutien, lors de précédents communiqués. Il est important qu’ils obtiennent leurs droits », a affirmé Saïd Nassereddine. Il a déploré la tournure qu’ont pris les événements, regrettant « la chute de l’empire bâti par Melhem Karam ». Il a toutefois souligné son refus de « s’ingérer dans les conflits entre les héritiers du disparu ».

De son côté, Antoine Chidiac a fait part de la solidarité de la grande famille des employés des éditions « Dar alf layla w layla ». Il a regretté que cette famille soit aujourd’hui confrontée à « une des plus graves crises de l’histoire de la presse » et déploré « l’arrêt arbitraire des cinq publications ». « Il est important de tenir compte des droits des journalistes, des employés et des ouvriers, a-t-il dit, sans oublier l’aspect éthique du problème, autrement dit l’engagement journalistique à l’égard du lecteur. »M. Chidiac a précisé à ce propos que « l’un des héritiers de Melhem Karam, son fils Saër, avait tenté de poursuivre l’activité du groupe et de faire paraître les publications, mais qu’il n’a rien pu faire, vu le départ pour Paris de son frère Karam et de sa sœur Karma ». Et d’inviter toutes les personnes concernées à la solidarité, afin que chacun puisse recouvrer ses droits.

 
L'orient le jour

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).