أختر اللغة

Les medias, ces nouveaux évangiles…

Chaque jour, je ne peux m’empêcher de m’énerver quand je lis certains articles de la presse sportive nationale ou de sites internet dits spécialisés, tellement les abus de pouvoir et autres polémiques inutiles ou disproportionnées sont fréquents. Dernière aberration en date, cette cabale médiatique contre Johan Micoud qui devient au fil des jours de plus en plus ridicule et abjecte.

Mais avant de continuer, autant vous annoncer la couleur de suite: je suis supporter bordelais. Que ceux qui donc veulent me targuer de chauvinisme passent leur chemin, j’exècre cela et lui préfère de loin l’objectivité. Je veux juste vous donner mon ressenti personnel quant à cette nouvelle affaire d’état qui fait l’actualité depuis quelques jours et du tapage médiatique qui l’accompagne, je veux bien sûr parler de ce qu’il s’est passé le week-end dernier au stade Chaban-Delmas lors du match Bordeaux – Nancy entre le bordelais Johan Micoud et le nancéien Chris Malonga.
Depuis la 31ème journée, Micoud est donc devenu un tricheur. A 35 ans, en arrivant au terme d’une carrière de footballeur bien remplie qui lui a fait parcourir l’Europe entière, "Jo" est devenu LE tricheur que tout le monde aujourd’hui pointe du doigt et dénonce, le joueur détestable par excellence, au crépuscule de sa carrière. A 35 ans. Un comble.

Puisque les médias le disent, c’est que c’est vrai a-t-on envie de dire, n’est-ce pas? Car il est bien connu que tout ce qui est écrit par les journalistes est comme parole d’Evangile, empli de "Vérité Absolue".

Aujourd’hui, on s’indigne par procuration. Dans notre société où l’assistanat est roi, nous sommes même dirigés dans la manière de nous choquer, du moment que les médias nous dictent la marche à suivre sur quoi penser, sur qui et quand. Même ça on ne sait plus le faire spontanément en ayant réfléchi et en s’étant fait son propre avis tout seul. On a besoin d’être pris par la main, ça fait peur.

Donc tout le monde est d’accord aujourd’hui pour dire que Micoud est et a toujours été un tricheur puisque c’est ce que semblent affirmer à l’unisson tous les médias, sans distinction. Le constat est unanime: Micoud mérite l’échafaud!

Ce que beaucoup ne veulent malheureusement pas comprendre dans cette histoire, c’est que Micoud ne joue pas la simulation, il fait une faute volontaire certes, que l’arbitre juge contre Malonga, mais ne cherche pas un pénalty. Micoud, agacé par le ceinturage en règle de Malonga lui tire le bras violemment pour le faire tomber.

D’ailleurs, que faisait le bras du nancéien enroulé autour du buste du bordelais au moment du corner amenant le pénalty? Car là est une première vraie question à se poser dans cette histoire sans pour autant excuser le geste de Micoud.

Malonga n’avait pas à faire ça et il le sait très bien, Micoud s’en est servi contre lui pour avoir un "péno" ou pas, chacun a son opinion là-dessus, mais il s’en est quand même servi contre lui car Malonga lui a tendu la perche en agissant de la sorte. Et cette perche fût son bras en l’occurrence.

Acte interdit dans la surface par le règlement, tous les défenseurs le savent, Yépès peut en attester: on ne ceinture pas son adversaire.

Le constat est simple: Malonga s’est fait avoir, l’arbitre Mr Poulat aussi, Micoud a plus réagi par agacement que par malice, j’en reste persuadé, ce qui ne veut pas dire que j’approuve son geste, bien au contraire.

Mais en accusant Micoud, on s’écarte du réel problème dans cette histoire: la faute d’arbitrage. Et on confond tout. On se trompe de coupable. Comment aucun journaliste digne de ce nom n’en fait d’ailleurs jamais mention??? Est-il de bon ton de penser comme tout l’ensemble de la profession?

Doit-on se cacher derrière la sacro-sainte morale chère à la communauté des bien-pensants pour faire croire à la plèbe que ce que nous disons est la vérité, rien que la vérité? Ou doit-on faire fî de tout cela et rester objectif même si cela ne nous fait pas vendre autant de papier qu’on le souhaiterait. Car quoi de plus lucratif qu’une bonne vieille polémique ? Je vous le demande…

Quoiqu’il en soit, c’est l’arbitre qui a mal interprété ce qu’il s’est passé entre les deux joueurs en sifflant pénalty au lieu d’une faute évidente de Micoud, rien d’autre. Pourtant des gens bien avisés ont la bonne idée de colporter l’idée que Johan l’a fait délibérément pour flouer l’homme en noir pourtant habillé de rouge ce soir-là, juste parce qu’ils l’ont lu ou entendu à droite à gauche. Merci qui?

Je crois qu’il serait bon de faire preuve d’un peu de discernement, bon sang!

Que l’amateur de football de base se fasse une opinion erronée passe encore mais quand cela arrive à des soit disant "experts" en la matière, je parle des journalistes, cela devient inquiétant surtout que ces personnes sont les principaux garants et vecteurs de ce que la majorité va penser. En accusant Johan Micoud de tricherie et en le faisant passer pour ce qu’il n’a jamais été dans toute sa carrière, ils le salissent et salissent le club des Girondins de Bordeaux qui est, de ce fait, mis sur le devant de la scène et pointé du doigt. C’est intolérable.

Nancy a été lésé, tous les supporters bordelais le reconnaissent et en sont désolés car ils n’aiment pas que leur club gagne comme cela mais "Jo" n’y est pour rien concernant l’incompétence de l’arbitre. Car dans cas précis, c’est bien de cela dont il s’agit, d’incompétence et uniquement de ça. Micoud a voulu se faire justice bêtement tout seul en projetant Malonga au sol sous le coup de l’agacement et cela lui a été finalement favorable, aussi incroyable que cela puisse paraitre.

Ce qui s’est passé lors de ce match n’est qu’une erreur d’arbitrage banale qui fait basculer une rencontre comme c’est très souvent le cas en L1 chaque week-end, que voulez-vous faire, c’est comme ça, le corps arbitral français se complait dans la médiocrité et ne se remet jamais en question alors espérer voir que ça s’arrange, il faudra compter dessus et boire beaucoup d’eau.

Je ne parlerai pas des fois où Bordeaux à été désavantagé ou quand Nancy a bénéficié lui aussi des faveurs de l’arbitre. C’est pareil pour tout le monde, chacun a son lot de chance et de déboires. Tant que l’erreur humaine sera souveraine et légitimée par la non-utilisation de la vidéo, nous aurons ce genre d’injustices. Mais là est un autre débat…

Le tort de Micoud dans l’histoire est de ne pas dire qu’il a sciemment voulu mettre Malonga au sol et qu’il ne pensait jamais en agissant de la sorte avoir un pénalty en sa faveur puisque c’est lui qui fait faute et non le contraire, même si l’attitude du nancéien au départ n’est pas exempte de tout reproche non plus. Mais dans un souci de calmer les esprits, je pense que c’est ce qu’il aurait dû dire..

Aujourd’hui, on parle de sanction, de juger après coup Johan Micoud pour tricherie et même de rejouer le match! La commission de discipline a l’intention de se pencher sur son cas et de, peut-être, le suspendre. Cette dite commission ne pouvait, d’après ses propres aveux, pas revenir après coup sur l’agression d’un certain Anthony Réveillère sur le bordelais Wendel lors du récent Lyon – Bordeaux mais pourrait le faire en cas d’une éventuelle tricherie?

Autre question cruciale: mieux vaut-il gagner en trichant ou gagner en blessant un adversaire? Car si la Ligue décidait de suspendre Micoud, la réponse serait claire et précise. Je vous laisse réfléchir là-dessus… Qu’il y ait sanction ne me dérange pas plus que ça si tout le monde est logé à la même enseigne. Mais aujourd’hui il y une ambigüité et une hypocrisie sans nom au niveau de la LFP qui dit tout et son contraire suivant les cas qui se succèdent. C’est anormal.

Par ce billet, je demande aux amoureux du football d’essayer de rester le plus objectif possible et de ne pas colporter de fausses idées sur des gens qui ne le méritent pas. Micoud n’est pas un tricheur, ça se saurait depuis longtemps sinon, enfin je crois. Faites vous votre propre idée et ne vous laissez pas dicter votre manière de penser par des personnes qui n’ont peut-être jamais foulé une pelouse leurs vies, qui ne se sont jamais retrouvés à la lutte épaule contre épaule sur un terrain et qui n’ont sans doute jamais chaussé "une paire de crampons". La réalité n’est pas forcément celle que l’on nous relate.
Comme disait Dieudonné dans un de ses sketchs: "la réalité? Si tu veux de la réalité, arrête de regarder la télé et ouvre ta fenêtre pour voir ce qui se passe dehors!" Je vous laisse aussi réfléchir là-dessus…
Je finirai en m’adressant aux médias. Vous avez un pouvoir de destruction énorme alors posez vous les bonnes questions avant d’affirmer telle ou telle chose. Dans ce cas précis, vous vous êtes trompés et aujourd’hui Micoud et Bordeaux sont tels des criminels ou voleurs, vilipendés par tout un pays juste parce qu’ils sont au cœur d’une erreur d’arbitrage grotesque.
Si l’arbitre ainsi que son assistant placé en face de l’action avaient bien jugé l’évidence, à savoir une faute du joueur bordelais, il n’y aurait point eu de scandale et cela n’aurait jamais atteint l’équivalent d’une affaire d’état footballistique. J’exagère à peine.
J’ai vraiment mal à mon foot.
Sportvox- le media citoyen- 7/4/2008

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).