أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Liban: La Centrale des Chrétiens d’Orient

Liban: La Centrale des Chrétiens d’Orient

La Centrale des Chrétiens d’Orient est une association libanaise qui a vu le jour en Novembre 2007 à l’initiative d’un groupe de chrétiens appartenant à toutes les Eglises du Machrek préoccupés par la diminution accélérée de la présence chrétienne dans l’ensemble des pays du Machrek et soucieux de mettre en garde contre les faits et les circonstances hostiles à cette présence qui est pourtant une composante essentielle du tissu social de l’ensemble du:

Liban, Syrie, Jordanie, Palestine, Egypte, Soudan, Irak, Iran, Turquie, le Golfe arabo- persique. La CCO est une association non partisane, et indépendante des autorités religieuses, mais qui regroupe des personnes de toutes les Eglises du Machrek (catholiques, orthodoxes orientales, orthodoxes chalcédoniennes, protestantes, assyrienne etc….).L’association vise à :1-     Encourager l’établissement de liens entre les Chrétiens du Machrek dans les diasporas et leurs pays d’origine.
2-     Encourager les Chrétiens du Machrek dans les diasporas à revenir,  de façon temporaire ou définitive, dans leurs pays d’origine
3-     La restitution des droits politiques, économiques et culturels des Chrétiens de Machrek dans leurs pays d’origine
4-     Créer des opportunités d’emploi pour les Chrétiens du Machrek dans leurs pays.
5-     Recenser les Chrétiens du Machrek dans les diasporas
6-     Attirer l’attention des Chrétiens du Machrek sur les risques de l’émigration et de la vente de leurs biens fonciers
7-     Faire prendre davantage conscience aux Chrétiens du Machrek et dans la diaspora de leur mission et de leur rôle créateur et innovateur dans les domaines intellectuels, sociaux, politiques et économiques qui a été le leur au cours des deux derniers siècles, afin qu’ils soient de vrais témoins du Christ dans l’Orient et qu’ils incarnent les valeurs de leur Foi dans les domaines de l’Amour et de l’Espérance.
La CCO s’engage à poursuivre ses objectifs dans le respect des lois et des conventions libanaises et internationales et en application des Chartes des Droits de l’Homme et du Citoyen.
La CCO lance un cri d’alarme à l’attention des chrétiens et des non-chrétiens quant à la condition des chrétiens en Irak, et se considère directement concernée par cette tragédie en raison de l’action qui a été la sienne et de la mission qu’elle s’est fixée dès avant cette tragédie.  L’objectif de la CCO, sa raison d’être, sont d’arrêter la diminution de la présence chrétienne par l’assassinat, l’expulsion et l’oppression ; autant de circonstances navrantes qui nous poussent à redoubler d’efforts.
Les chrétiens d’Irak, Assyro-Chaldéens-Syriaques, sont les premiers habitants du pays et les bâtisseurs de la civilisation mésopotamienne. Ils sont désarmés, démunis, seuls, sans soutien et sans alliés, face au danger de mort et d’anéantissement qui les menace et avec eux tout un pan de l’histoire de l’Irak et de l’humanité.Nous rappelons que :–         la Turquie est intervenue à Chypre  dans les annés 70, en vue de protéger les Chypriotes turcs et proclame qu’elle interviendra à Kirkouk afin de protéger les Turkmènes de cette région irakienne.
–         L’Europe et les Etats-Unis sont intervenus contre le régime de Saddam Hussein pour assurer la protection de la zone kurde et y créer une entité kurde semi-autonome
–         Les Etats-Unis sont intervenus avec toute leur puissance militaire, politique, financière et diplomatique pour défendre les musulmans du Kosovo et de Bosnie.
–         Le monde occidental tout entier se dépense sans compter pour protéger les habitants du Darfour contre les persécutions des milices janjawides.
–         Le monde occidental agit et coopère en vue de mettre un terme à la piraterie au large de la Somalie.
Et, pendant ce temps, les chrétiens d’Irak sont tués, persécutés, expulsés au vu et au su des forces américaines et irakiennes qui contrôlent l’Irak, comme en témoignent les faits suivants recueillis auprès des sources sûres dont nous disposons :1-     Les Assyro-Chaldéens-Syriaques vivent dans le nord de l’ Irak depuis des millénaires. Ils représentaient 8% de la population de l’Etat irakien, soit un million et demi d’habitants au moment de l’intervention américaine en 2003.  Depuis cette date, près de la moitié a été contrainte à l’exil, dont 150 000 en Jordanie et 70 000 en Syrie.
2-     Cinq religieux chrétiens ont été enlevés puis libérés contre rançon.
3-     Cinq prêtres et trois diacres ont été assassinés.
4-     Depuis 2004, 52 églises ont été attaquées :  33 à Bagdad, 12 à Mossoul, 5 à Kirkouk et 1 à Ramadi.
5-     Treize jeunes filles chrétiennes ont été enlevées et violées, certaines d’entre elles se sont suicidées.
6-     Des étudiantes universitaires chrétiennes ont été agressées à Basra et à Mossoul et ont été contraintes à porter le voile, certaines ont été attaquées à l’acide nitrique.
7-     L’Armée du Mahdi a distribué des tracts appelant les chrétiennes à porter le voile sous peine de représailles.
8-     Les membres d’Al-Qaeda soumettent les quartiers chrétiens à la rançon (jizya) et demandent que les jeunes filles soient envoyées à la mosquée afin d’y être mariées à des musulmans.
9-     Des commerces appartenant à des chrétiens ont été saccagés et 95% des commerces de spiritueux ont été attaqués.
10-  Dans le quartier de Dora, à Bagdad, 500 commerces appartenant à des chrétiens ont été brûlés en une seule nuit.
11- Les autorités kurdes ont interdit l’octroi d’assistance financière pour la reconstruction de certaines régions chrétiennes et ont entrepris de détourner l’eau et d’autres ressources importantes des quartiers chrétiens vers les quartiers kurdes.
12- Des forces kurdes entreprennent de temps à autre d’encercler des quartiers chrétiens et procèdent à la fouille des maisons et des personnes.
13- L’archevêque de l’Eglise chaldéenne à Kirkouk, Mgr Louis Sako, a mis en garde contre une campagne systématique de liquidation des chrétiens dont il fait assumer la responsabilité première aux forces américaines en tant que forces d’occupation en Irak.
14- Le député chrétien de l’Assemblée nationale irakienne Yonadem Kanna, assure qu’à la suite d’une campagne orchestrée, 14 chrétiens ont été massacrés lors d’incidents récents et que, à la mi-octobre,  3 850 familles chrétiennes avaient été expulsées de Mossoul ; les unes trouvant refuge dans les villages avoisinants et, notamment, au couvent de la localité d’Alqosh . Ces familles constituent la majorité des 20 000 chrétiens de Mossoul avant l’intervention américaine, où leur conversion au christianisme remonte au début de l’ère chrétienne.
15- Près de mille chrétiens irakiens ont été tués depuis l’intervention américaine en 2003, parmi eux des religieux, notamment l’évêque chaldéen martyr de Mossoul Mgr Boulos Faraj Raho.
16-  Un demi million de chrétiens irakiens ont été contraints à l’exil dans des pays voisins ou bien en Europe et en Amérique du Nord.
17-  La plupart des chrétiens sont partis de Bagdad.
18-  Au niveau des institutions, les chrétiens irakiens ont été déchus de leurs droits politiques du fait de l’abolition, par le parlement irakien et le conseil présidentiel, de l’article 50 de la loi électorale des Conseils des Mohafazats (provinces) qui était supposé garantir les droits des chrétiens et des autres minorités, par un système de quotas électorales.

C’est pourquoi nous demandons :

1-     Une présence irakienne gouvernementale, militaire et sécuritaire stable et conséquente dans les villages, les localités et les quartiers chrétiens dans l’ensemble du territoire irakien
2-     L’établissement d’un fonds gouvernemental irakien  alimenté par les importantes ressources financières irakiennes pour contribuer au retour des chrétiens dans leurs foyers et réaliser des projets de reconstruction et d’aménagement.
3-     La constitution d’une commission d’enquête internationale sous l’égide des Nations Unies chargée d’enquêter la campagne de liquidation contre les chrétiens irakiens ainsi que les crimes commis à leur encontre depuis 2003.
4-     L’octroi aux Assyro-Chaldéens-Syriaques de leurs droits politiques en Irak.
5-     Nous appelons les Nations Unies, l’Union Européenne, l’Organisation de la Conférence Islamique et la Ligue Arabe à prendre des mesures autres que la simple condamnation des faits : des mesures sécuritaires, politiques et sociales, pour mettre un terme aux exactions frappant une population qui a continuellement habité les lieux depuis des millénaires.

En conclusion :  le chrétien du Machrek ne demande que la sécurité, la liberté et l’égalité, à l’instar de tout autre citoyen dans tous les pays, et n’acceptera pas l’anéantissement des chrétiens en Irak.

jeudi 06.11.2008

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).