أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Liban : vers une relance du dialogue avec le patriarcat maronite

Liban : vers une relance du dialogue avec le patriarcat maronite

La troisième journée de félicitations d'usage pour l'élection du patriarche Béchara Raï à Bkerké était marquée hier par les visites d'une délégation du bloc parlementaire du Hezbollah présidée par le député Mohammad Raad

et d'une grande délégation du Conseil supérieur chiite (CSC) présidée par le vice-président du conseil, cheikh Abdel Amir Kabalan.

La journée d'hier a été très chargée à Bkerké, comme celles qui l'ont précédée depuis l'élection du nouveau patriarche. Au cours d'une discussion à bâtons rompus avec les correspondants de presse, le patriarche élu Béchara Raï a affirmé que les autorités syriennes avaient été invitées à participer à la cérémonie d'intronisation qui aura lieu vendredi prochain « comme tout pays où se trouve une communauté maronite ». Il a confirmé qu'il allait effectuer une visite en Syrie « cette année », précisant qu'elle aurait un caractère « pastoral », et qu'il demanderait à rencontrer des responsables syriens « pour discuter de questions qui importent aux maronites ». Il a assuré qu'il fallait « laisser la politique aux politiciens, mais leur paver la voie pour un dialogue constructif ». Par ailleurs, la participation syrienne à la cérémonie d'intronisation a été confirmée, selon la LBC, par la directrice générale du ministère syrien des Wakfs.
Concernant la situation au Liban, Mgr Raï a estimé que « le conflit actuel porte sur les détails ou les stratégies, pas sur les constantes, notamment la souveraineté et l'indépendance ». Il a insisté sur « l'importance du dialogue pour dissiper les malentendus ». Le patriarche élu a affirmé, en réponse à une question, qu'il n'allait afficher une position sur les armes du Hezbollah qu'après avoir consulté les évêques, précisant que le sujet n'a pas été abordé avec la délégation du Hezbollah venue le féliciter hier.

La visite de cette délégation à Bkerké a été marquée par un aparté d'une vingtaine de minutes avec le nouveau patriarche dans un salon attenant. Cette entrevue a été précédée par une réunion des délégués hezbollahis avec les deux membres de la commission bipartite entre le Hezbollah et Bkerké (créée en 1993), l'ancien président de la Ligue maronite, l'émir Hareth Chéhab, et l'évêque Samir Mazloum, qui ont été rejoints par l'évêque maronite du Mexique, Mgr Georges Abi Younès. Selon une source bien informée, la réactivation de cette commission, mise en veilleuse depuis 2007, était à l'ordre du jour de cette réunion, dans une atmosphère qualifiée d'amicale. Cette source confirme que le sujet des armes n'a pas été abordé, mais qu'il a été question de traiter les questions conflictuelles lors des réunions ultérieures, le patriarche ayant insisté sur sa volonté de relancer le dialogue.
La délégation du Hezbollah a ensuite regagné le salon principal en compagnie du patriarche Raï, tenant à saluer le patriarche Nasrallah Sfeir. À sa sortie, Mohammad Raad a espéré que « le nouveau patriarche parviendra à prendre tous les Libanais sous son aile et à tenir le discours rassembleur que nous attendons de lui ». Il a précisé, en réponse à une question, que « les deux parties ont exprimé leur volonté de reprendre le dialogue ». « Nous avons bien reçu le message patriarcal : communion et amour », a-t-il conclu.
À noter que la délégation du Hezbollah a croisé l'ambassadeur d'Iran, Ghadanfar Abadi, venu féliciter le nouveau patriarche pour son élection à la tête d'une délégation.

« Coexistence et coordination »
Le vice-président du CSC, cheikh Kabalan, est arrivé ensuite à la tête d'une importante délégation. Dans sa déclaration, il a beaucoup insisté sur la coexistence et sur l'importance du rôle de Bkerké. « Bkerké est un refuge pour tous les Libanais, a-t-il dit. Il n'y a pas de différence entre les chrétiens et les musulmans, nous sommes tous frères. »
« Nous devons ouvrir une nouvelle page de coopération et d'amitié, a ajouté cheikh Kabalan. Nous sommes prêts à coopérer continuellement avec vous pour construire un Liban sur des bases solides », a-t-il dit au patriarche.
En réponse à cette déclaration, le patriarche Raï a affirmé : « Nous sommes tous face à une responsabilité partagée. Notre main est tendue et nous continuerons à discuter des affaires nationales entre nous. »
À noter qu'une réunion a également eu lieu entre la délégation du CSC et le patriarche Raï dans le salon attenant, une réunion que des sources bien informées ont qualifiée d'« émouvante ». Cheikh Kabalan a exprimé toute l'estime qu'il porte à Bkerké et à son rôle national, ainsi que son attachement à la coexistence et son admiration pour le patriarche Sfeir. Le discours du patriarche Raï a également porté sur l'importance de la coexistence et du dialogue, mais il a insisté sur la continuité au niveau des principes de Bkerké. Il a répondu aux questions de cheikh Kabalan concernant son slogan, « partenariat et amour ».

« Joumblatt bientôt à Bkerké »
Parmi les visiteurs de Bkerké hier, une délégation du Front de lutte nationale (bloc Joumblatt) comprenant le ministre sortant des Travaux publics, Ghazi Aridi, le ministre sortant des Déplacés, Akram Chehayeb, le député Alaeddine Terro et le secrétaire général du Parti socialiste progressiste, Chérif Fayad, en l'absence du chef du bloc, Walid Joumblatt. Le ministre Aridi a précisé que « le député Joumblatt se rendra à Bkerké le plus tôt possible », soulignant que « son absence est due aux circonstances ». Il a réaffirmé « la nécessité de poursuivre la réconciliation (dans la Montagne) entamée par le patriarche Sfeir ».
Le Amid du Bloc national (BN), Carlos Eddé, s'est également rendu à Bkerké hier. Il a exprimé sa conviction que « la politique visant à rassembler tous les Libanais et préserver la dignité du peuple se poursuivra avec le nouveau patriarche ». Enfin, une délégation de la Fondation maronite dans le monde, présidée par l'ancien ministre Michel Eddé, a félicité le nouveau patriarche pour son élection.
Par ailleurs, le patriarche Raï devrait prendre une retraite spirituelle à partir d'aujourd'hui. Il recevra à nouveau les délégations après l'intronisation, les 26, 27 et 28 mars. Le secrétariat général du patriarcat a invité ceux qui aimeraient participer à la messe d'intronisation vendredi prochain à se trouver sur place au moins deux heures avant le début de la cérémonie, et de venir en bus plutôt qu'à bord de voitures individuelles.

L'orient le jour

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).