أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Malaisie: un journaliste arrêté et accusé d’atteinte à la sécurité intérieure

Malaisie: un journaliste arrêté et accusé d’atteinte à la sécurité intérieure

Reporters sans frontières condamne l’arrestation du journaliste en ligne Raja Petra Kamarudin, le 12 septembre 2008, en vertu de la loi de Sécurité intérieure (Internal Security Act, ISA). Il sera détenu pendant 60 jours. Son avocat a l’intention de faire appel de la décision.

“L’ISA ne prévoit pas de procès et permet à la police d’arrêter un suspect sans motif, sur simple ordre du ministère de l’Intérieur. La Malaisie est l’un des derniers pays à autoriser une telle pratique. Non seulement cette décision est contestable par principe, mais elle est également disproportionnée. Raja Petra Kamarudin est victime d’un acharnement judiciaire. Nous demandons sa libération”, a déclaré l’organisation.
Raja Petra Kamarudin est accusé d’ “atteinte à la sécurité, à la paix et à l’ordre public” en vertu de la section 73 (1) de l’ISA, qui permet l’emprisonnement d’un individu pendant deux ans. D’après son avocat, son arrestation est liée à la publication d’articles concernant l’islam sur son site Internet Malaysia Today (http://mt.m2day.org/2008/).
Selon des témoignages de sa famille, une dizaine de policiers sont venus l’arrêter chez lui, à Sungai Buloh, pour l’interroger dans leurs locaux à Bukit Aman. Dans un entretien accordé au quotidien The Malaysian Insider, le ministre de l’Intérieur, Datuk Seri Syed Hamid Albar, a déclaré : “Nous l’avons appelé plusieurs fois pour le prévenir et lui demander d’arrêter d’écrire. Mais il a continué. A tel point que ses articles représentent une menace à l’ordre public et à la sécurité intérieure”.
Par ailleurs, le ministère de l’Intérieur a adressé des lettres à trois journaux – le quotidien en chinois Sin Chew, le quotidien en anglais Sun et la publication liée au parti d’Anwar Ibrahim – pour leur demander de s’expliquer sur la publication de propos d’un haut responsable du parti au pouvoir, qui avait qualifié les Chinois d’“immigrés”. Ces journaux sont menacés de voir leur licence de publication révoquée s’ils ne fournissent pas d’explications suffisantes dans un délai d’une semaine.
Raja Petra Kamarudin est également poursuivi pour “diffamation” et “sédition” en raison des articles et des commentaires qu’il publie sur Malaysia Today. Les fournisseurs d’accès du pays ont été obligés de couper l’accès à son journal en ligne sur pression du gouvernement le 26 août 2008. Il était toutefois à nouveau accessible depuis hier.
Raja Petra Kamarudin avait déjà été arrêté en vertu de l’ISA en 2001 en raison de son rôle au sein de l’organisation d’opposition National Justice Party. Rédacteur en chef du journal de l’organisation, le contenu qu’il publiait avait été jugé “séditieux” par les autorités.
Le ministre délégué à la Justice, Nazri Abdul Aziz, avait déclaré, le 24 juillet 2007, que le gouvernement n’hésiterait pas à avoir recours à la loi sur la Sécurité intérieure pour punir les blogueurs qui abordent des sujets trop sensibles. La Malaisie est classé au 124e rang sur 168 pays dans le dernier classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières. Le pays a perdu 14 place en deux ans.

RSF 12.09.2008

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).
Cheap Jerseys