شريط الأحداث
أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Niger: Conférence de presse de Rsf et des frères de Thomas Dandois et Pierre Creisson

Niger: Conférence de presse de Rsf et des frères de Thomas Dandois et Pierre Creisson

Au cours d’une conférence de presse tenue à leur retour de Niamey, le 17 janvier 2008 à 16 heures à l’aéroport d’Orly, le secrétaire général de Reporters sans frontières, Robert Ménard, et les frères des journalistes français incarcérés, Thomas Dandois et Pierre Creisson, ont relaté leur déplacement de trois jours au Niger, au cours duquel ils ont rendu visite aux journalistes incarcérés et plaidé leur cause auprès des autorités.

Marc Dandois et Jean-Michel Creisson ont expliqué que leurs frères étaient "bien traités au regard des standards locaux" et qu’ils avaient "un moral en dents de scie", selon les avancées de l’affaire. Pour le frère de Pierre Creisson, qui s’est dit "très heureux de le prendre dans ses bras", les deux journalistes "ont du mal à se situer, car c’est un chaud et froid permanent. Ils ont surtout peur de l’enlisement de la procédure judiciaire".
Robert Ménard a, pour sa part, expliqué qu’il avait "bon espoir que les choses se débloquent rapidement", même si le pouvoir envoyait "des signaux contradictoires" sur le sort des deux reporters français et leur chauffeur. "A l’évidence, les politiques ne veulent pas que cette affaire traîne en longueur", a-t-il déclaré, en rappelant que, dans toutes les affaires de journalistes actuellement incarcérés au Niger, il existait "des échéances judiciaires qui permettraient de faire en sorte que tout le monde soit libéré dans le mois qui vient". Il a salué le fait que la diplomatie française était "mobilisée", mais qu’il était temps qu’elle "le soit encore plus", et qu’il était "nécessaire que la France monte d’un ton". Il a enfin conclu qu’il ressentait de la "déception" puisqu’il attendait, "peut-être naïvement, des choses concrètes qui ne sont pas encore venues". "Car enfin, a-t-il conclu, ils sont innocents".
La délégation a rencontré le ministre de la Communication, Mohamed Ben Omar, le ministre de la Justice, Mamadou Dagra, l’ambassadeur de France, Alain Holleville, le président du Conseil supérieur de la communication, Daouda Diallo, ainsi que la presse privée nigérienne. Une demande d’audience auprès du président de la République, Mamadou Tandja, n’a pas connu de suites. Elle a également pu rencontrer Thomas Dandois et Pierre Creisson deux fois chacun, au camp pénal de Kollo où ils sont détenus, et au palais de justice. Elle a aussi rendu visite au chauffeur des deux journalistes, Al-Hassane Abdourahman, incarcéré lui aussi à Kollo dans des conditions plus difficiles.
Enfin, la délégation de Reporters sans frontières a rendu une nouvelle fois visite à son correspondant, Moussa Kaka, par ailleurs directeur de la station privée Radio Saraounia et correspondant de Radio France Internationale (RFI), incarcéré depuis fin septembre 2007 à la prison civile de Niamey. L’organisation lui avait une première fois rendu visite en novembre 2007, au cours d’une précédente mission de solidarité avec les journalistes nigériens incarcérés.
Reporters sans frontieres- 17/1/2008

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).