أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Pâques à Rome pour les jeunes du Centre San Lorenzo

Pâques à Rome pour les jeunes du Centre San Lorenzo

Jill-Ann Martin, belge et philippine de naissance, est en mission au Centre international des jeunes “San Lorenzo” de Rome, à deux pas de Saint-Pierre: le centre a été inauguré par le pape Jean-Paul II.

Jill-Ann a suivi une formation à l’école d’évangélisation de Paray-le-Monial, et elle est infirmière de profession. Zenit l’a rencontrée à l’occasion du pèlerinage des reliques de sainte Marguerite-Marie et de saint Claude La Colombière, de la Journée mondiale de la jeunesse, aux Rameaux, et de Pâques: comment les jeunes vivent-ils Pâques à Rome?

Zenit – Les reliques de Ste Marguerite Marie et S. Claude la Colombière sont passées au Centre San Lorenzo: pourquoi?

Jill-Ann Martin – Grâce à la personne qui organise leur pélerinage, nous avons pu recevoir ce cadeau d’accueillir les reliques ou peut-être les deux saints sont-ils passés ici parce qu’ils se sont invités.

C’est maintenant à leur tour, il me semble, de venir à Rome, comme la Croix des JMJ est venue à Paray-le-Monial en 1986, avec le bienheureux Jean Paul II.  C’est peut-être pour nous rappeller toujours et sans cesse que c’est sur la Croix que le Coeur de Jésus est transpercé.  C’est aussi un temps de ressourcement pour nous tous, au coeur à Coeur dans le coeur de l’Eglise. 

C’est aussi peut-être, enfin, un moyen, avec la grâce de Dieu et l’aide de ces deux saints, de répondre à ce que Jésus a dit à Marguerite-Marie:  « Voici ce Cœur qui a tant aimé le monde, et qui ne reçoit en échange, qu’ingratitude et mépris.  Par toi, mon Divin coeur voudrait répandre son amour partout dans le monde”.

Comment proposez-vous aux jeunes de découvrir ces deux saints? Quelles célébrations avez-vous animées?

Nous avons été à Piazza Navona et au Campo de’Fiori. A chaque évènement où nous avons porté les reliques auprès des jeunes, nous sommes aussi allés avec la Croix des JMJ.  Car c’est au pied de la Croix que l’on peut découvrir la miséricorde de Dieu, c’est là aussi où jaillit l’espérance, c’est là aussi qu’on peut tout remettre au Dieu dans une grande confiance.

En même temps, il y a l’adoration du Saint-Sacrement dans l’église qui nous accueille.  Il y a aussi des prêtres disponibles pour le Sacrement de la réconciliation.

Tout cela, il me semble, peut montrer l’Amour de Dieu qui est permanent:  au pied de la Croix, dans l’Eucharistie et dans cet appel à faire connaître le Coeur Sacré de Jésus. 

C’est aussi beau de se rappeler trois des douze promesses que Jésus a faites à sainte Marguerite-Marie pour les prêtres: “Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les cœurs les plus endurcis, et pour tout le monde, Je les consolerai dans toutes leurs peines.  Les pécheurs trouveront dans mon Cœur la source et l'océan infini de la miséricorde ».

Piazza Navona, pendant que les gens vénéraient les reliques et adoraient le Saint Sacrement dans l’église, les jeunes de l’Emmanuel School of Mission invitaient les gens qui se trouvaient sur la Place.  Il y avait des chants, des danses, de la musique, la joie et surtout la Croix des JMJ. 

Nous avons aussi eu une procession aux flambeaux avec les reliques au Campo de’Fiori, un endroit dans Rome où il y a tant de personnes qui ont besoin d’entendre que le Seigneur les aime inconditionnellement.  Le fait d’offrir une lumière grâce au flambeau attire les gens. 

Ces deux saints ont été choisis – à Paray-le-Monial – par le Christ pour faire connaître l'amour de son Coeur: le pèlerinage des reliques prolonge cette mission?

Pour ceux qui connaissent Paray-le-Monial, un des désirs qui naît dans le coeur des personnes qui sont touchées par le Coeur de Jésus, c’est de continuer à faire aimer cet Amour découvert là-bas.  Mais, tout le monde ne connaît pas Paray-le-Monial.  La venue des reliques à Rome peut être un moyen d’apporter Paray et le message de ce Coeur qui a tant aimé le monde.

Le Centre San Lorenzo a été fondé par Jean-Paul II et il lui a confié la Croix de l'Année de la Rédemption qui est devenue la Croix des JMJ: quelles activités sont proposées autour de la croix?

Le Pape Benoît XVI a dit:  “Quand nous touchons la Croix, ou plutôt, quand nous la portons, nous touchons le mystère de Dieu, le mystère de Jésus Christ. Ce mystère est que Dieu a tant aimé le monde – nous – qu’il a donné son Fils unique pour nous (cf. Jn 3, 16). Nous touchons le mystère merveilleux de l’amour de Dieu, l’unique vérité authentiquement rédemptrice. “

Nous proposons aux personnes qui viennent de regarder un DVD sur la Puissance de la Croix.  Ce DVD aide à se rendre compte de la beauté de cette croix et de la façon dont d’autres jeunes ont été touchés par cette croix.

Nous proposons aussi un temps de prière autour de la croix, pour que les personnes puissent toucher cette croix, toucher le mystère de Dieu.

En confiant la Croix de JMJ aux jeunes, le bienheureux Jean Paul II a dit:

« Très chers jeunes, à la fin de l’Année Sainte,

je vous confie le signe de cette année jubilaire : la Croix du Christ !

Portez-la dans le monde

comme signe de l’amour du Seigneur Jésus pour l’humanité

et annoncez à tous qu’il n’y a de salut et de rédemption

que dans le Christ mort et ressuscité. »

 Nous sortons aussi avec la Croix, sur les places, dans les prisons, dans les lieux de souffrance, pour que cette Croix puisse rejoindre les personnes qui ne peuvent pas venir au CSL physiquement.

Comment allez-vous passer le Triduum pascal?

Nous passons le Triduum pascal avec l’Ecole d’évangélisation de l’Emmanuel (Emmanuel School of Mission) de Rome.  Cette école anime chaque année une retraite pour vivre Pâques.  La retraite est proposée surtout aux jeunes du monde entier ici dans le Coeur de l’Eglise universelle.  La retraite est donnée principalement en anglais. 

Elle est surtout marquée par les différentes célébrations liturgiques au sein de la retraite ou autour du  Saint-Père. Nous nous retrouvons pour la messe chrismale avec le Saint-Père le jeudi matin et est suivie par le début de la retraite qui terminera ce jour là avec la messe de la Dernière Cène suivie par un long temps de prière dans le “Jardin de Gethsémani” pour accompagner Jésus.

L’Ecole de mission de l’Emmanuel anime aussi un chemin de Croix Place Saint-Pierre le vendredi matin.  Ils miment tout le chemin de Croix et ensuite une vénération de la Croix est proposée Place Saint-Pierre également.  Nous proposons ensuite à ces personnes de venir nous rejoindre pour les offices du Vendredi Saint au Centro San Lorenzo.

Le samedi est une journée plus calme, voire même en silence.  Et puis les cloches et les alleluias résonnent avec la Veillée pascale.  Nous nous retrouvons le jour de Pâques autour du Saint-Père sur le parvis de la basilique Saint Pierre.  Dans l’après-midi, renouvelés par l’eau du baptême et la joie pascale, nous portons la Croix victorieuse du Christ à nouveau Place Saint-Pierre pour partager cette joie avec les autres.

Nous recevons des enseignements qui sont donnés pour nous aider à cheminer avec le Christ et aussi pour mieux LE suivre en tant que chrétiens.

Vous avez ou allez rencontrer le Saint-Père: c'est important de passer du temps à Rome auprès de "Pierre"? 

Saint Pierre était un homme qui a suivi Jésus jusqu’au bout. Le Saint-Père a répondu à cet appel.  C’est vraiment beau et touchant de voir l’amour qui émane du Saint-Père, sa simplicité, son intellect fin,… et comment il met tous ces charismes au service de l’Eglise.

“Sur cette Pierre je bâtirai mon Eglise” Jésus dit.  On met notre confiance dans le Saint-Père, mais aussi, pour bâtir notre Eglise, il a besoin d’autres petites pierres, petites briques,… que nous sommes.

Pour moi, il est important d’entourer le Saint Père, de lui apporter notre soutien, notre amour, nos prières, notre présence…

zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).