أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Philippines : Deux présentateurs de radio assassinés en l’espace de vingt-quatre heures

Philippines : Deux présentateurs de radio assassinés en l’espace de vingt-quatre heures

Reporters sans frontières appelle la présidente sortante Gloria Arroyo et le président nouvellement élu Noynoy Aquino à réagir avec fermeté après l’assassinat de deux présentateurs de radio dans deux provinces du pays.

A quinze jours de l’investiture de Noynoy Aquino, les meurtries des professionnels des médias et leurs commanditaires se sentent suffisamment protégés pour faire taire des voix critiques.

"Ce double assassinat signale l’échec de la présidente Gloria Arroyo en ce qui concerne la sécurité des journalistes. La lutte contre l’impunité et la diminution des violences contre la presse doivent être des priorités pour Noynoy Aquino. C’est une question de crédibilité pour le pays entier", a déclaré l’organisation.

"Les violences post électorales contre la presse ne sont pas nouvelles, mais ce regain de violence est alarmante. Nous appelons la police et la justice à mobiliser des moyens humains supplémentaires pour enquêter sur ces deux homicides, et ne pas négliger les motifs professionnels dans ces deux affaires", a ajouté l’organisation.

Le 14 juin 2010 dans la soirée, le présentateur d’une émission de débat sur Sunshine FM Desidario Camangyan a été tué par balles alors qu’il se trouvait sur scène lors d’un concours de chant à Manay, dans la province de Davao oriental (sud-est du pays).

Selon l’officier de police Ariel Nueva, Desidario Camangyan était assis sur scène quand un homme armé l’a abattu d’une balle dans la tête. Le meurtrier s’est échappé à pied. Interrogé par Reporters sans frontières, un porte-parole de la police a confirmé qu’une équipe d’enquêteurs a été formée et que la piste professionnelle était examinée avec attention.

Interrogés par les organisations de journalistes, ses collègues de Sunshine FM, membre du réseau Kalayaan Broadcasting Network, témoignent que le journaliste, âgé de 52 ans, critiquait souvent sur les ondes des politiciens locaux et les responsables de la déforestation dans la région. Il laisse derrière lui une veuve et un fils de six ans.

Le lendemain, le 15 juin, Joselito Agustin, journaliste de la radio locale DZJC Aksyon Radyo, âgé de 37 ans, a été assassiné alors qu’il roulait en moto avec son neveu à Laoag City dans la province d’Illocos Norte, nord du pays. Ses deux agresseurs, également en moto, ont ouvert le feu à quatre reprises contre lui. Son neveu a été également blessé. Joselito Agustin est mort à l’hôpital dans la nuit.

Son collègue Nick Malasig a déclaré que Joselito Agustin avait reçu des menaces par SMS. "Jovelito soupçonnait qu’il était dans le collimateur d’un politicien local qu’il critiquait pour des affaires de corruption dans son émission", a déclaré Malasig

Selon l’officier de police Sterling Blanco, responsable de l’enquête, la maison du journaliste a également été visée en mai dernier par des tirs d’agresseurs non identifiés.
Depuis le début de l’année 2010, quatre journalistes ont été tués aux Philippines.

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).