أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Premier bilan des trois jours au Mexique

Premier bilan des trois jours au Mexique

« La venue du Pape au Mexique répondait à une attente (…)  Benoît XVI en était conscient », a déclaré le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, le P. Federico Lombardi, s.j., le 26 mars, au terme de la visite du pape au Mexique,

avant qu’il ne s’envole pour Cuba, deuxième étape de son 23ème voyage apostolique.

Lors d’un deuxième compte-rendu depuis le début du voyage, le directeur est revenu sur les temps forts  de cette première étape, suivies par des centaines de milliers de personnes sur place.

 « L’appel à l’espérance constituait le cœur du message qu’il a voulu délivrer aux Mexicains dans un contexte sociopolitique difficile, à cause du narcotrafic, de la corruption, de la pauvreté, ou de la criminalité », a commenté le directeur du bureau de presse du Saint-Siège au micro de Radio Vatican.

Mais au-delà du contenu des discours, le Pape a réussi le pari d’établir un contact avec le peuple mexicain : C’est « un succès sur tous les plans. Et cela n’est pas négligeable », a-t-il souligné.

Benoît XVI, venu en « pèlerin de l’espérance et de la  foi »  a répondu à leurs attentes par un message « simple, clair, en allant à l’essentiel », invitant ce peuple à « un renouveau des cœurs mais aussi des structures ».

Les Mexicains, qui ont encore bien en mémoire les visites de son prédécesseur, le bienheureux Jean Paul II,  a précisé le P. Lombardi, ont ainsi pu faire la connaissance de Benoît XVI et apprécier « sa spiritualité, sa parole, sa gentillesse, sa solidarité chaleureuse ».

Le pape, a-t-il souligné, a fait appel aux racines profondes de la dévotion des Mexicains, mais il les a aussi mis en garde « contre une foi superficielle et routinière », les invitant à « prendre conscience des menaces qui pèsent sur elle » comme la sécularisation, la diffusion des sectes, le manque de formation, l’éclatement des familles.

Dans ce message qui, a-t-il commenté, « dépasse largement les frontières mexicaines », Benoît XVI leur a rappelé que « les chrétiens ont le devoir de lutter contre le despotisme, l’injustice, la violence, dans leur vie de tous les jours ».

Le pape  a voulu profiter du bicentenaire des indépendances, célébrées par de nombreux pays en Amérique latine pour s’adresser au continent tout entier, souhaitant que «  ce moment historique aide les chrétiens à donner un nouvel éclat à leurs racines, et les peuples de la région à défendre leur dignité ».

L’étape cubaine se situe en partie dans ce contexte, même si, prévoit le P. Lombardi, elle aura sa spécifié en raison de l’histoire récente de ce pays et ses répercussions sur le rôle de l’Eglise catholique.

Interrogé sur ses propres sentiments et l’image forte qu’il gardera de ce voyage du pape au Mexique, le porte-parole du Saint-Siège a évoqué la messe au Parc du Bicentenaire de León, aux pieds de l’image du Christ Roi du Cubilete, en train de bénir au loin les foules, qui a donné à la cérémonie une empreinte suggestive.

Cette très belle célébration, a-t-il dit, restera pour moi le « point d’orgue » des rencontres du pape avec le peuple mexicain, « le cœur, le centre » de ce voyage au Mexique.

zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).