أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Québec: Le Conseil de presse blâme le MédiaMatin

Québec: Le Conseil de presse blâme le MédiaMatin

À la suite d’une plainte du journaliste Hubert Lapointe, le Conseil de presse du Québec a rendu une décision ce mercredi blâmant le quotidien MédiaMatin Québec pour avoir publié une photo à la une du journal assortie d’un titre qui laisse aux lecteurs l’impression que le plaignant est l’auteur d’une agression sexuelle, ce qui est totalement faux.

Hubert Lapointe, actuellement journaliste à l'Agence Nomade, a porté plainte contre le quotidien MédiaMatin Québec pour avoir publié, à la une de son édition du 11 décembre 2007, une photo grand format de lui associée au titre Viol d’une femme, ce qui laissait croire aux lecteurs qu’il était l’agresseur sexuel. La plainte d’Hubert Lapointe visait le quotidien MédiaMatinQuébec, Denis Bolduc, éditeur, Daniel Paquet, rédacteur en chef et André Monast, rédacteur en chef.

Décision
Dans sa décision, le Conseil de presse précise que «Le choix des manchettes et des titres, ainsi que des légendes qui accompagnent les photos, relève de la prérogative de l'éditeur. Il en va de même de la politique du média à cet égard et du choix des moyens jugés les plus efficaces pour rendre l'information diffusée dynamique et susceptible de retenir l'attention du public. Les manchettes et les titres doivent par ailleurs respecter le sens, l'esprit et le contenu des textes auxquels ils renvoient. Les responsables doivent éviter le sensationnalisme et veiller à ce qu’ils ne servent pas de véhicules aux préjugés et aux partis pris.»
Le Conseil de presse reconnaît que le sujet de la une du quotidien MédiaMatin Québec était d’intérêt public, mais il précise que «l’analyse a permis de confirmer, ce qui est admis par le plaignant, que l’association de la photo du plaignant et du titre Viol d’une femme en page de couverture pouvait laisser l’impression au lecteur que M. Lapointe était l’auteur de cette agression, ce qui est parfaitement inexact. Le grief est retenu.» Le Conseil de presse reconnaît ainsi que les «mis-en-cause» ont commis une faute professionnelle.

Réputation
Pour M. Lapointe, la publication de cette photographie s’est faite sans égard au respect de sa vie personnelle et celle de sa famille et viendrait par ailleurs entacher sa réputation. Les journalistes de MédiaMatin Québec auraient manqué à leurs responsabilités face à leur devoir d’informer adéquatement le public.
À ce sujet, le Conseil de presse mentionne que «son rôle n’est pas de déterminer du degré d’atteinte à la réputation, cette compétence relevant des tribunaux. Par conséquent, il ne peut analyser ce dossier que sous l’angle de l’éthique journalistique et cette dernière se limite à lui permettre de déterminer si un journaliste ou un média a, ou non, commis une faute professionnelle. L’éthique journalistique ne pouvant nullement prétendre permettre de mesurer les conséquences d’une telle faute sur la réputation d’une personne.»

Canoe Infos- 15.05.2008

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).