أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Raï à Cancun aujourd’hui pour le congrès du Conseil pontifical des émigrés

Raï à Cancun aujourd’hui pour le congrès du Conseil pontifical des émigrés

Le patriarche Béchara Raï s’est envolé hier pour Cancun (Mexique), première étape d’une tournée pastorale d’un mois qui englobera le Mexique, le Canada et les États-Unis. Il participera dès aujourd’hui à Cancun

au premier congrès organisé par le Conseil pontifical pour les Affaires pastorales des émigrés et des travailleurs migrants. Il participera aussi, le 20 mai prochain, à Saint Louis, à la cérémonie de remise de diplômes aux étudiants de l’Université des pères jésuites.
Nombre de personnalités ont tenu à l’accompagner à l’aéroport de Beyrouth, avant son départ. Parmi lesquelles, le ministre de la Justice, Chakib Cortbawi, représentant le président de la République, Michel Sleiman, le président du Conseil maronite, l’ancien ministre Wadih el-Khazen, à la tête d’une délégation, ainsi que les évêques Roland Abou Jaoudé, Boulos Matar, Samir Mazloum et Camille Zeidan.

À la presse qui l’interrogeait, le patriarche a indiqué qu’il ne rencontrera pas de responsables américains aux États-Unis, mais que sa visite à Saint Louis a pour objectif de donner une conférence, à l’occasion de la fin de l’année universitaire. Il a aussi observé qu’il ne passera pas par le Vatican, à son retour à Beyrouth. Il a précisé à ce propos que la préparation de la visite au Liban du pape Benoît XVI est organisée par un comité mixte regroupant la présidence de la République, les Églises et la nonciature, qui se réunit régulièrement.
Béchara Raï a aussi évoqué la question de confiance accordée au gouvernement présidé par Nagib Mikati et exprimé son soulagement. « Nous avions peur que le gouvernement ne saute. S’il avait sauté, il aurait été difficile d’en former un autre », a-t-il souligné, notant être « conscient du degré de tension au Liban ». Le patriarche n’a pas manqué de dénoncer le niveau du discours politique. « Non seulement nous sommes désolés, mais nous avons honte de la façon avec laquelle les députés se sont adressés les uns aux autres, alors que le pays traverse une profonde crise, et plus particulièrement une grave crise économique », a-t-il indiqué.
Le patriarche a enfin lancé un appel au Parlement et au Conseil des ministres, les invitant à assumer leurs responsabilités, car « la situation est critique pour le pays ». Il a affirmé, concernant la position de Bkerké relative à la proportionnelle, être « avec la loi qui fait l’unanimité des Libanais ». « Il est temps pour les responsables de trouver la meilleure loi, non pas des textes à la mesure de chacun, mais à la mesure du Liban et des Libanais », a-t-il conclu.
 
L'orient le jour

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).