شريط الأحداث
أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Raï revient à la charge : « Et pourquoi pas un gouvernement neutre de technocrates?»

Raï revient à la charge : « Et pourquoi pas un gouvernement neutre de technocrates?»

Rentré de Rome, le patriarche Raï a lancé de nouveau l'idée de la formation d'un gouvernement neutre de technocrates chargé de subvenir aux besoins de la population.

Le patriarche maronite Béchara Raï a estimé hier que « rien n'empêche la formation d'un gouvernement neutre de technocrates, si le blocage persiste et que les intérêts des blocs en présence demeurent inconciliables. »
Le chef de l'Église maronite a pris position sur ce plan à son retour hier après-midi de Rome, où il a assisté à la cérémonie de béatification du pape Jean-Paul II et rencontré des officiels italiens.

Accueilli par le ministre de l'Intérieur Ziyad Baroud et par l'ancien ministre Michel Eddé (également président de la Fondation maronite dans le monde), le patriarche Raï a affirmé qu'en écoutant l'homélie de Benoît XVI dans laquelle il rappelait les premières paroles du pape Jean-Paul II après son élection, « N'ayez pas peur », il avait senti que ces mots s'adressaient aux Libanais.
« N'ayons pas peur de former un gouvernement, n'ayons pas peur de nous faire confiance les uns aux autres, n'ayons pas peur de la dignité des hommes et des peuples, n'ayons pas peur d'affronter nos problèmes quotidiens, n'ayons pas peur de nous réconcilier », a-t-il lancé.
« Sans vouloir offenser quiconque et prêter le flanc à ceux qui nous accuserons de nous mêler de politique, disons que s'il est impossible de concilier les intérêts de certains blocs, pourquoi ne pas former un gouvernement neutre de technocrates, ne serait-ce que pour subvenir aux besoins de la population ? » a dit le patriarche maronite, revenant sur une proposition qu'il avait lancée il y a quelques semaines à ce sujet.

L'intérêt général
Évoquant les besoins des jeunes, des travailleurs et des familles, le patriarche Raï a affirmé que « l'intérêt général doit tout primer », insistant sur la nécessité de développer une « culture du don et de l'intérêt général, une culture que l'on peut décrire comme étant à la fois, démocratique, humaine et chrétienne ».
De fait, le patriarche a considéré que la persistance dans le blocage est « antidémocratique », puisque c'est faire payer à la population le prix du désaccord des hommes politiques.
Le patriarche Raï a par ailleurs rendu un nouvel hommage à Ziyad Baroud, qui a pris la décision de s'effacer de la scène ministérielle, si ce geste peut débloquer le processus de formation du gouvernement. « C'est la noblesse même, a-t-il dit, l'attitude de ceux qui dégagent la voie, plutôt que de poser des obstacles. »
« Le Machreq bouillonne », a encore dit le chef de l'Église maronite, qui a souligné la nécessité d'un gouvernement qui aide le Liban à faire face aussi bien aux difficultés de la vie quotidienne des Libanais qu'aux incertitudes régionales.
« Tout ça, bien entendu, si nous voulons d'un État. Car, dans le cas contraire, la question se pose autrement », a-t-il conclu sur ce point.

Sommet interreligieux
Sur un autre plan, le patriarche Raï a affirmé que le sommet interreligieux qui se tiendra le 12 mai prochain à Bkerké se penchera sur « les constantes nationales qui unissent les Libanais dans une même volonté de vivre en commun ». « Nous laisserons aux politiques le soin de nous dire comment le faire et sauvegarder le Liban », a-t-il ajouté en substance.
À ce sujet, des membres du Comité national pour le dialogue islamo-chrétien ont annoncé hier que le communiqué final du sommet est en cours de rédaction, et que son avant-projet est examiné en ce moment par les représentants des diverses communautés.
Toutes les communautés religieuses ne seront pas représentées par leurs chefs, a-t-on également précisé de même source.
M. Mohammad Sammak, représentant de la communauté sunnite, a précisé que le sommet religieux sera suivi d'un déjeuner.
M. Abbas Halabi, représentent de la communauté druze au sein du Comité national pour le dialogue, a affirmé que les questions controversées des armes du Hezbollah et du Tribunal international ne figureront pas dans le communiqué.

 
L'orient le jour

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).