أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Rassemblement des journalistes cet après-midi pour dénoncer les pratiques baassistes

Rassemblement des journalistes cet après-midi pour dénoncer les pratiques baassistes

L’association Journalistes contre la violence et l’association SKeyes ont appelé à un rassemblement des journalistes cet après-midi, à 16 heures, à la place Samir Kassir, dans le centre-ville,

pour protester contre les agressions perpétrées par le régime baassiste de Bachar el-Assad contre les correspondants de presse et les journalistes en Syrie.
Dans un communiqué de presse, l’association Journalistes contre la violence lance un appel à ce rassemblement « en signe de solidarité avec les journalistes, martyrs ou vivants, étrangers et arabes, qui sont assiégés à Homs et dans toutes les régions de Syrie du fait des massacres perpétrés par le régime syrien ». Le communiqué de l’association souligne que « le dernier en date de ces massacres est le tir de onze roquettes d’une manière concomitante contre le centre de presse à Baba Amro ». Ce tir, rappelle-t-on, a causé la mort de deux journalistes occidentaux et en a blessé plusieurs autres.

Et le communiqué d’ajouter : « L’association presse les journalistes de participer massivement à ce rassemblement afin de mettre l’accent sur le massacre qui se poursuit. Elle exhorte en outre la communauté internationale à agir dans les délais les plus brefs afin de mettre un terme à ce cycle criminel et déférer les assassins devant les tribunaux compétents afin qu’ils soient jugés pour crimes de guerre. »
Par ailleurs, dans un autre communiqué publié plus tôt dans la journée, l’association Journalistes contre la violence a stigmatisé la mort de trois journalistes occidentaux, le correspondant du New York Times, Anthony Shadid, la journaliste américaine Marie Colvin et le jeune photographe français Rémi Ochlik, tués alors qu’ils couvraient les événements en Syrie, notamment à Homs. « Nous exprimons notre solidarité face au courage, à l’audace et à la détermination des journalistes qui brisent le mur du silence imposé par le régime syrien, souligne le communiqué. Ils brisent ce mur du silence afin de divulguer la sauvagerie et le comportement sanguinaire de ce régime, de manière à secouer l’opinion publique internationale et à la pousser à agir dans le but de mettre un terme aux massacres. »
Après avoir fait assumer au régime syrien la responsabilité de la mort des journalistes « et des milliers de citoyens qui aspirent à la liberté », l’association Journalistes contre la violence a mis en garde contre les tentatives de transposer l’expérience syrienne au Liban. Elle a dénoncé sur ce plan « les incitations de bas étage du président du Conseil national de l’audiovisuel Abdel Hadi Mahfouz, dont le mandat est venu à expiration, contre la MTV, sur instruction de la Syrie ». « Cette incitation, relève le communiqué, vise à museler cette station de télévision qui faisait entendre la voix des Libanais lors de la tutelle syrienne sur le Liban, de même qu’elle fait entendre aujourd’hui la voix des Syriens à l’ombre du régime baassiste qui cherche à étouffer la volonté du peuple syrien. » En conclusion, l’association Journalistes contre la violence a exprimé sa solidarité avec la journaliste Najwa Kassem « qui a fait l’objet de menaces de la part des suppôts syriens en raison du fait qu’elle faisait son devoir professionnel ».
Il convient d’indiquer d’autre part que l’association SKeyes a publié un communiqué dans lequel elle a vivement condamné la mort des deux journalistes occidentaux, tués lors du bombardement de la ville de Homs. Le communiqué de SKeyes condamne « le massacre horrible perpétré par l’armée syrienne, volontairement ou non, à l’encontre des journalistes, du fait du bombardement aveugle et sauvage contre les régions résidentielles » de Homs. Le communiqué presse « la communauté internationale ainsi que les associations arabes et internationales de défense des droits de l’homme d’agir dans les délais les plus brefs afin de mettre un terme au bain de sang ».

 

L'orient le jour

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).