أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Rencontre pour la pastorale des migrants et des réfugiés, en Thaïlande

Rencontre pour la pastorale des migrants et des réfugiés, en Thaïlande

Face à la réalité toujours plus complexe des migrations, le dialogue devient l'élément-clef pour mener à bien une pastorale capable d'affronter efficacement le contexte actuel et pour aider ceux qui sont en quête d'une vie meilleure en dehors de leur patrie.

C'est ce qu'a déclaré le cardinal Renato Raffaele Martino durant son intervention à la rencontre asiatique pour la pastorale des migrants et des réfugiés, organisée à Bangkok (Thaïlande) du 6 au 8 novembre dernier.
Le cardinal Martino, président du Conseil pontifical pour les migrants et les personnes en déplacement, a inauguré les travaux du congrès sur le thème « Erga migrantes caritas Christi: une meilleure réponse pastorale pour les migrants en Asie ».
Ce document, a-t-il expliqué, est « une réflexion sur le souci de l'Eglise de rendre plus efficace son action pastorale en faveur des migrants et des réfugiés au début du troisième millénaire ».
Tout en reconnaissant « les multiples dangers associés à ces migrations, y compris leur impact sur la situation sociale, économique et politique », le Saint-Siège souligne qu'elles constituent en même temps « un grand potentiel spirituel et culturel » et « des occasions d'enrichissement humain », tant pour les migrants que pour les pays d'accueil ».
D'où l'idée de « créer de nouvelles structures pastorales pour assister spirituellement les migrants, et visant à créer ou développer de nouvelles méthodes pour bâtir des communautés plus justes, pacifiques et intégrées » à un moment où « le pluralisme ethnique et culturel est en train de caractériser bon nombre de nos sociétés modernes ».
Avec l'Instruction Erga migrantes caritas Christi, a relevé le cardinal Martino, la communauté ecclésiale « est appelée à devenir toujours plus consciente de sa mission universelle dans le monde et dans l'histoire, devant Dieu et devant l'humanité, et à faire sienne l'idée que les migrants sont finalement un vecteur d'unité et de paix dans un monde toujours plus uni par des liens de solidarité ».
Les migrations, a-t-il poursuivi, intéressent actuellement plus de 200 millions de personne, « le plus grand mouvement de l'histoire ».
Dans ce contexte, l'Instruction « veut mettre à jour la pastorale des migrants » et « fournir une réponse ecclésiale à leurs nouveaux besoins pastoraux, de manière à transformer leur expérience migratoire en une opportunité de dialogue et de mission en vue de la nouvelle évangélisation ».
Le dialogue est justement un élément-clef du texte, car la mobilité humaine, et surtout les migrations, nous mettent face à « un pluralisme culturel et religieux dont on a peut-être jamais jusqu'à aujourd'hui fait l'expérience de manière aussi consciente » (n. 35).
« La rencontre entre peuples et groupes qui, historiquement, ont vécu loin, fait surgir inévitablement beaucoup de problèmes qui nécessitent la création d'une nouvelle vie ensemble », constate le cardinal Martino.
Dans cette situation, le dialogue est « un élément indispensable » et « un principe non négociable » qui s'exprime sous de multiples formes. Tout d'abord par des rencontres entre experts de différentes religions, lesquels déboucheront ensuite sur un « dialogue de l'action, impliquant chrétiens et non chrétiens dans une collaboration visant à promouvoir le développement intégral de la société ».
L'Eglise, a-t-il rappelé, affronte le pluralisme culturel et religieux actuel à trois niveaux. Tout d'abord à l'intérieur même de l'Eglise catholique, où le dialogue doit viser à donner de l'importance à la langue maternelle de celui qui émigre car « l'expérience pastorale montre que lorsqu'ils se sentent compris et à l'aise, les migrants s'intègrent mieux dans la communauté et s'enrichissent ».
Deuxièmement, il faut qu'il y ait un dialogue avec les autres Eglises et communautés religieuses, « en préservant sa propre identité catholique et en ne négligeant pas la nécessité de tenir compte des problèmes qui divisent encore malheureusement les chrétiens ». Pour cela, il faut éviter l'« irénisme facile » ou, son extrême opposé, le prosélytisme.
Troisièmement, il faut dialoguer avec les membres des autres religions, car « les migrations changent aussi l'aspect religieux des sociétés d'accueil ». De ce point de vue-là, le dialogue avec les migrants musulmans est « particulièrement important ».
Le cardinal Martino reconnaît qu'« une rencontre entre personnes ayant des croyances et des coutumes enracinées profondément et non partagées avec les chrétiens peut être difficile ». Cela exige « beaucoup de patience et de persévérance », ainsi qu'une solide formation et une bonne information sur les autres religions de la part des agents pastoraux, « afin de dissiper les préjugés, de surmonter le relativisme religieux, d'éviter les fermetures et les peurs injustifiées qui freinent le dialogue et érigent des barrières, créant des violences et des incompréhensions » (n. 69).
Le dialogue et l'évangélisation « ne sont pas opposés », a conclu le cardinal Martino qui a recommandé aux participants à la rencontre de Bangkok d'étudier à fond l'Instruction Erga migrantes caritas Christi pour « pouvoir travailler comme les disciples du Seigneur, pour témoigner de l'Evangile, accueillir l'étranger et trouver des solutions aux défis de l'apostolat quotidien en Asie ».

ROME, Lundi 10 novembre 2008 (ZENIT.org)

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).