أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Rome: Le Vatican réfléchit à la succession de l’Union catholique internationale de la presse

Rome: Le Vatican réfléchit à la succession de l’Union catholique internationale de la presse

Rome, 3 octobre 2011 (Apic) Après avoir révoqué le 23 mars dernier la reconnaissance canonique de l’Union catholique internationale de la presse (UCIP) comme

"association catholique", le Conseil Pontifical pour les Laïcs (CPL) propose de nouveaux liens associatifs "aux journalistes qui veulent rester en communion avec l’Eglise catholique". Les premiers pas dans ce sens ont eu lieu vendredi 30 septembre au siège du CPL, au Palazzo San Calisto, dans le quartier du Trastevere, à Rome.

Rome Mgr Josef Clemens, secrétaire du Conseil pontifical pour les laïcs (Photo: Jacques Berset)
» autres photos

Une vingtaine de journalistes, des responsables de médias et d’associations régionales de la presse catholique, venus d’Afrique, du Liban, des Etats-Unis, d’Allemagne, de France, d’Espagne, d’Italie et de Suisse avaient répondu à l’invitation du cardinal Stanislaw Rylko, président du Conseil Pontifical pour les Laïcs. Le but de la rencontre était d’examiner les moyens à mettre en œuvre pour ne pas perdre le riche héritage historique de l’UCIP, a souligné à cette occasion Mgr Josef Clemens, secrétaire du CPL.

   Le fait d’être venus de si loin et de si nombreux pays, a-t-il lancé d’emblée, est un "signe évident de votre intérêt et de votre fidélité au siège apostolique". Le prélat n’a pas voulu s’appesantir sur la "mal gouvernance" de l’organisation, son manque de transparence et le rôle controversé du secrétaire général de l’UCIP ces dernières années. Il a au contraire invité les participants à "regarder vers le futur".

Etudier les moyens de reconstruire les liens perdus

Mgr Josef Clemens a déploré que l’ICOM (Organisation internationale de catholiques dans les Médias), la nouvelle organisation qui s’est substitué de son propre chef à l’UCIP, s’en soit attribué le patrimoine historique, spirituel et économique. Sur son site internet (www.icomworld.info), l’ICOM se présente comme "le successeur légitime de l’UCIP", ce que conteste le Vatican.

   Il s’agit pour le CPL de réfléchir aux moyens de combler le vide laissé par l’UCIP, et de voir comment reconstruire les liens perdus, "en plein respect de votre liberté", a-t-il insisté. Le Saint-Siège souhaite stimuler la réflexion et se dit prêt à soutenir une nouvelle association. A l’adresse des participants, le CPL affirme: "les vrais protagonistes, c’est vous!"

   Mgr Paul Tighe, secrétaire du Conseil Pontifical pour les Communications sociales, a également relevé que les journalistes travaillant dans les médias catholiques ou profanes, dans les institutions de recherche et de formation dans le domaine des médias, dans l’édition sur papier et dans le monde numérique se sentent "orphelins de l’UCIP et ont besoin d’une organisation, d’un réseau".

   Les participants vont poursuivre la réflexion sur la nécessité d’une mise en réseau des informations catholiques au niveau mondial, tout en sachant que nombre de publications catholiques se trouvent face à de nouveaux défis, comme la transformation des supports à l’ère du numérique, les ressources financières manquant un peu partout, les nouveaux investissements nécessaires à l’ère du multimédia (sans garantie de rentabilité…), la formation de la relève, également au niveau spirituel. JB

Encadré

Le Saint Siège, en accord avec le Secrétariat d’Etat du Vatican et après avoir consulté le Conseil Pontifical pour les Communications Sociales et le Conseil Pontifical pour les Laïcs, en référence au canon 326 §1 du Code de droit canonique, a révoqué le 23 mars 2011 le Décret de reconnaissance de l’UCIP, daté du 15 décembre 2004. Désormais, l’UCIP devra ôter de son nom l’adjectif "catholique" (cf. Canon 300 du Code de droit canonique).

   Comme seule réaction à la décision de Rome, le 28 avril 2011, "le Secrétariat général de l’Association jusque là dénommée UCIP, a informé tous les membres de la transformation de l’UCIP en ICOM (Organisation Catholique Internationale des Media), en annonçant sa première assemblée pour le mois de novembre 2011. Un tel acte a été strictement désapprouvé le Conseil Pontifical pour les Laïcs et le Conseil Pontifical pour les Communications Sociales. Tous deux désavouent ladite organisation qui continue à se proclamer catholique. En outre, ICOM s’est indûment approprié le patrimoine intellectuel, économique et historique de l’UCIP, en plus du logo et du site internet", écrivent dans une lettre commune le cardinal Stanislaw Rylko, président du Conseil Pontifical pour les Laïcs, et Mgr Claudio Maria Celli, président du Conseil Pontifical des Communications Sociales en date du 15 juillet 2011. (apic/be)

Jacques Berset, Apic

 

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).