شريط الأحداث
أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Roumanie : la CEDH rappelle que la liberté de la presse a des limites

Roumanie : la CEDH rappelle que la liberté de la presse a des limites

a Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) a rappelé mardi dans un arrêt une limite à la liberté d'expression, statuant sur la plainte d'un journaliste roumain condamné pour diffamation.

Liviu Georgica Mihaiu a publié en 1999 dans l'hebdomadaire satirique Academia Catavencu un article mettant en cause le rédacteur-en-chef du quotidien Adevarul. Il lui reprochait d'avoir accepté une montre luxueuse de la part d'une société qui organisait une conférence de presse.

L'article était illustré d'une photo montrant le poignet "d'un homme" ceint d'une montre Bulgari. Le journaliste qui avait fondé ses affirmations sur les déclarations de tiers, apprit par la suite que son collègue n'avait pas participé à la conférence et sa rédaction publia un rectificatif.

Suite à une plainte du rédacteur-en-chef, un tribunal de première instance de Bucarest relaxa Mr.Mihaiu "au motif que l'un des éléments constitutifs de la diffamation, à savoir l'intention, faisait défaut".

Mais une cour d'appel estima qu'il y avait eu atteinte à l'honneur et la crédibilité du rédacteur-en-chef.

Les juges de Strasbourg ont considéré mardi que la mise en cause nommément d'une personne implique pour le journaliste "l'obligation de fournir une base factuelle suffisante". "En reprenant des déclarations attribuées à des tiers, il aurait dû faire preuve d'une plus grande rigueur", ont-ils jugé.

Selon l'arrêt, l'article incriminé va au-delà de l'expression de la "dose d'exagération" ou de "provocation" dont il est permis de faire usage dans le cadre de la liberté journalistique.

L'ingérence des autorités dans l'exercice du droit à la liberté d'expression était ainsi "nécessaire dans une société démocratique" selon la CEDH qui conclut à la non-violation de l'article 10 (liberté d'expression) de la Convention européenne des droits de l'homme.

La Cour a par contre estimé que le journaliste n'a pas bénéficié d'un procès équitable, en violation de l'article 6 (droit à un procès équitable), car il avait été condamné en appel sans avoir été entendu.

Le Monde.fr 04.11.2008

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).