أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Série d’enlèvements de journalistes

Série d’enlèvements de journalistes

Reporters sans frontières dénonce la multiplication des enlèvements de journalistes. Si deux des trois journalistes récemment kidnappés ont été libérés, l’organisation se joint à la Fédération des journalistes népalais (FNJ) pour demander au gouvernement

de rechercher activement le journaliste Birendra Sah, disparu dans le district de Bara (Centre, région frontalière avec l’Inde). "Les autorités doivent identifier les responsables de ces enlèvements en série. Ces procédés qui visent à installer un climat de peur parmi les journalistes en provinces est détestable. Le Parti maoïste, dont certains membres ont été montrés du doigt dans certains cas d’enlèvements, doit également condamner ces pratiques", a affirmé l’organisation. Birendra Sah, âgé de 34 ans, correspondant de la station privée Nepal FM, de l’hebdomadaire Dristri Weekly et de la chaîne Avenues TV à Bara est porté disparu depuis le vendredi 5 octobre. Le journaliste, par ailleurs membre de l’association Press Chautari Nepal et d’un parti d’extrême gauche, a été enlevé dans le marché de Pipara Bazaar par un groupe d’inconnus. Le 7 octobre, la FNJ a envoyé une équipe à Bara pour tenter de faire libérer le journaliste. Des rassemblements ont été organisés à Katmandou et Bara pour demander sa libération sans conditions et dénoncer l’insécurité grandissante. Ram Dev Das, directeur de la revue privée Terai Khabar Patrika, a été enlevé en compagnie de Birendra Sah, mais a été libéré après quelques heures. Il a été passé à tabac par ses ravisseurs. Le journaliste a affirmé au FNJ que cet enlèvement avait été orchestré par des maoïstes, mais, très choqué, il refuse de parler davantage.Un responsable maoïste local, Kshetra Bahadur Shrestha Oeaneel, nie la responsabilité de son parti dans cet enlèvement. Mais, selon des sources locales, deux responsables maoïstes, Lal Bahadur Chaudhari Oesandeep et Kundan Phaujdar, pourraient être les organisateurs de cet enlèvement, car ils étaient en conflit avec le journaliste. Deux jours auparavant, le reporter du quotidien privé Abhiyan et de la station Mahakali FM, Pappu Gurund, avait été enlevé à Dodhara (Ouest), avec sa femme, Amrita Gurung, à leur domicile, à 4 heures du matin. Le couple a été secouru le 5 octobre, après trois jours de détention. Pappu Gurund a affirmé que ses ravisseurs l’avaient menacé de représailles s’il ne renonçait pas à sa profession de journaliste. Il pense que les maoïstes sont impliqués dans son enlèvement, ce que nie le responsable maoïste de Dodhora, Indra Rawat. Selon celui-ci, des habitants se seraient plaints du journaliste. Enfin, le 14 août, des cadres de la Ligue communiste de la jeunesse (YCL, maoïste) ont tenté d’enlever Madhav Basnet, un journaliste du Dristi Weekly, dans son bureau de Katmandou. Ils l’ont menacé de mort. Des cadres maoïstes ont également encerclé le siège du journal. Les militants n’ont quitté son bureau que lorsque le journaliste a appelé un coordinateur de la YCL, Ganesh Man Pun. Madhav Basnet avait quitté le mouvement maoïste trois ans auparavant. Selon Shambhu Shrestha, rédacteur en chef du journal, cette tentative d’enlèvement est liée à son refus de rejoindre le parti.
Reporters sans Frontieres 9107

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).