أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Sept journalistes assisteront depuis leur prison à la Journée nationale de la presse

Sept journalistes assisteront depuis leur prison à la Journée nationale de la presse

A l’occasion de la Journée nationale de la presse, organisée le 22 juillet 2007, Reporters sans frontières dénonce les violations répétées à l’encontre des médias d’opposition en Azerbaïdjan, et plus particulièrement les peines de prison prononcées contre les journalistes. Sept d’entre eux sont actuellement détenus.

“Les condamnations prononcées contre les journalistes reposent principalement sur quatre articles du code pénal : les 147 et 148 sur la “diffamation” et “l’insulte” des Azerbaïdjanais, le 283 concernant les actes “d’incitation à la haine raciale, nationale et religieuse”, et le 241 (1) sur le terrorisme. Tous prévoient de lourdes peines de prison. Cette législation porte gravement atteinte à la liberté d’expression et viole les conventions internationales auxquelles l’Azerbaïdjan est partie. Il est urgent de la modifier. Le rythme des condamnations est effrayant. Malgré les appels répétés de Reporters sans frontières, les autorités font la sourde oreille et refusent de mettre fin aux poursuites engagées contre les médias d’opposition”, a déclaré l’organisation de défense de la liberté de la presse.
Arrêté le 23 juin 2006, l’écrivain et journaliste d’Azadlig Sakit Zahidov a été inculpé de “possession d’une grande quantité de drogue dans l’intention de la revendre”, après que dix grammes d’héroïnes ont été trouvés sur lui par la police. Il a toujours nié les faits et, au cours de son procès, aucun élément n’a étayé ces accusations. Il a pourtant été condamné, le 4 octobre 2007, à trois ans de prison.
Le 30 janvier 2007, Faramaz Allahverdiyev, du quotidien Nota Bene, a été condamné à deux ans de prison pour “diffamation”, suite à la publication d’une chronique sur les infidélités politiques du ministre de l’Intérieur Ramil Usubov envers Heydar Aliev, l’ancien président.
Eynulla Fatullayev, rédacteur en chef des quotidiens Gundelik Azerbaïdjan et Realny Azerbaïdjan, a été condamné le 20 avril 2007 à deux ans et demi de prison pour “diffamation” et “insulte” envers les Azerbaïdjanais. Ce verdict a été confirmé en appel. De nouvelles poursuites ont été engagées contre lui pour “terrorisme”. Le 20 mai, deux journalistes du quotidien Mukhalifat, Yashar Agazadeh et Rovshan Kabirli, ont été condamnés à deux ans et demi de prison pour “diffamation” à l’égard de Djalal Aliev, l’oncle du président, dans un article qui dénonçait sa probable corruption.
Enfin, le 6 juillet 2007, la cour d’appel de Bakou a confirmé la condamnation de Rafik Tagi et Samir Sadagatoglu, respectivement journaliste et rédacteur en chef du journal Sanat, à trois et quatre ans de prison, pour avoir publié, le 6 novembre 2006, un article critiquant l’islam, intitulé “L’Europe et nous”.
Reporters sans frontières-20 Juillet 2007

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).