شريط الأحداث
أختر اللغة

Sommaire des assembblées synodales

1. Iº Assemblée Générale Ordinaire En session: 29 septembre – 29 octobre 1967 Pères Synodaux: 197 Thème: “Préservation et renforcement de la foi catholique, son intégrité, sa vigueur, son expansion, sa cohésion doctrinale et historique”

Le Pape Paul VI fixa les thèmes de cette Première Assemblée Générale: “… la préservation et le renforcement de la foi catholique, son intégrité, sa vigueur, son expansion, sa cohésion doctrinale et historique”. L’un des résultats de cette assemblée fut la recommandation faite par les Évêques, vu la croissance de l’athéisme, une crise de la foi et des opinions théologiques erronées, de créer une commission internationale de théologiens qui assisterait la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, et permettrait d’élargir le débat sur les approches à la recherche théologique. Le Pape Paul VI établit ainsi en 1969 la Commission Théologique Internationale. Le Synode demanda aussi la révision du Code de Droit Canonique de 1917 pour tenter de le rendre plus pastoral et plus actuel dans le ton et la formulation. Plus tard, ce travail fut commencé par Paul VI et terminé sous Jean-Paul II avec la promulgation, en 1983, du Code de Droit Canonique révisé. Il a été discuté d’un plus grand rôle des Conférences épiscopales dans le renouveau des séminaires et dans la formation des prêtres. Certaines procédures concernant les mariages mixtes, recommandées par l’Assemblée, furent approuvées par le Pape en 1970, et différents aspects de la réforme liturgique furent traités, dont beaucoup furent mis en œuvre quand le Nouvel Ordre de la Messe fut approuvé et mis en pratique en 1969. 2. Iº Assemblée Générale Extraordinaire En session: 11 – 28 octobre 1969 Pères Synodaux: 146 Thème: “Coopération entre le Saint-Siège et les Conférences épiscopales” Cette Assemblée Générale Extraordinaire avait pour programme de chercher les façons et moyens de mettre en pratique la collégialité des évêques avec le Pape, un thème qui était revenu très souvent dans les déclarations sur l’Église durant le Concile Vatican II. Cette session ouvrit la porte à une plus large participation des évêques avec le Pape et des évêques entre eux dans le soin pastoral de l’Église universelle. L’accent principal des sessions porta sur deux points fondamentaux: 1. la collégialité des évêques avec le Pape; 2. la relation des Conférences épiscopales avec le Pape et avec chaque évêque. Différentes recommandations furent ensuite soumises au Pape, dont trois reçurent une attention immédiate, à savoir: 1. que le Synode se réunisse à intervalles réguliers, tous les deux ans (ensuite porté à trois ans); 2. que la Secrétairerie Générale travaille entre les sessions du Synode et organise ces rencontres; 3. qu’il soit permis aux évêques de suggérer des thèmes pour les futures assemblées. Un Conseil consultatif pour la Secrétairerie Générale fut constitué entre la seconde et la troisième Assemblée Synodale comprenant 12 évêques élus et 3 évêques désignés par le Pape. Ce Conseil se réunit pour la première fois du 12 au 15 mai 1970 dans l’intention de faciliter la communication avec les Conférences épiscopales et d’établir le programme de la future Assemblée. Après cette réunion, commença une consultation générale des évêques du monde entier, en vue de suggérer les thèmes des futures Assemblées. Cette consultation commence maintenant durant les derniers jours d’une

Assemblée Synodale. Depuis lors, le Conseil de la Secrétairerie Générale, élu dans chaque Synode en vue de préparer le Synode suivant, est devenu une figure permanente de la Secrétairerie Générale. 3. IIº Assemblée Générale Ordinaire En session: 30 septembre – 6 novembre 1971 (la plus longue à ce jour) Pères Synodaux: 210 Thème: “Le sacerdoce ministériel et la justice dans le monde” Au cours de leurs débats, les Pères synodaux louèrent les prêtres du monde entier pour leur dévouement dans leur ministère de la Parole et des Sacrements, tout comme de leur travail pastoral dans l’apostolat. Ils prêtèrent attention, en même temps, aux différentes difficultés rencontrées par les prêtres dans leur ministère. En outre, les Pères synodaux traitèrent du thème de la justice, en soulignant la nécessité de mettre l’Évangile en rapport avec les circonstances actuelles à l’échelle mondiale et locale. D’où le programme en huit points pour une action internationale et les recommandations faites pour que l’Église, au niveau local, encourage l'éducation et la collaboration oecuménique dans le domaine de la justice. 4. IIIº Assemblée Générale Ordinaire En session: 27 septembre – 26 octobre 1974 Pères Synodaux: 209 Thème: “L’évangélisation dans le monde moderne” À cette Assemblée, les évêques soulignèrent à nouveau le caractère essentiellement missionnaire de l'Église et le devoir de chaque membre de l'Église de rendre témoignage au Christ dans le monde. Dans ce contexte, la question de la “libération”, alors en vogue, fut liée à l’œuvre de l'évangélisation, celle-ci cherchant à libérer les peuples et les personnes du péché. Les recommandations et propositions des Pères Synodaux furent soumises au Pape et utilisées dans la rédaction de l’Exhortation Apostolique “Evangelii nuntiandi” du 8 décembre 1975. 5. IVº Assemblée Générale Ordinaire En session: 30 septembre – 29 octobre 1977 Pères Synodaux: 204 Thème: “La catéchèse en notre temps” Les Pères synodaux prêtèrent une attention particulière à la catéchèse des enfants et des jeunes. Ils

présentèrent au Pape une série de 34 Propositions et plus de 900 suggestions sur le thème en question. Six grands sujets étaient abordés dans ces propositions: l’importance du renouveau catéchistique, la nature de la véritable catéchèse, les personnes impliquées dans la catéchèse, la nécessité d’une catéchèse permanente pour tous les chrétiens, les moyens ou les chemins de la catéchèse et les aspects spécifiques de cette dernière. À cette occasion et pour la première fois, les Pères synodaux publièrent une déclaration synodale intitulée Message au Peuple de Dieu dans lequel ils insistèrent sur le fait que le Christ est le centre du salut et donc de la catéchèse. En même temps, ils soulignèrent que tous les Chrétiens ont la responsabilité de porter le Christ au monde. Peu de temps après la conclusion de ce synode, le Pape Jean-Paul II publia l’Exhortation Apostolique “Catechesi tradendae” du 17 octobre 1979, qui utilisa un grand nombre de réflexions et de propositions des Pères synodaux. 6. Assemblée Spéciale pour les Pays-Bas En session: 14 – 31 janvier 1980 Pères Synodaux: 19 Thème: “La situation pastorale dans les Pays-Bas” L’alors désigné "Synode particulier des Évêques des Pays-Bas" ou "Synode Néerlandais" comme il est plus populairement connu, est, selon le Code de Droit Canonique révisé (cf. canon 345) promulgué successivement en 1983, la Première Assemblée Spéciale du Synode des Évêques. Cette Assemblée synodale s'est tenue à Rome et a traité du concept de mystère de la communion de l’Église tel qu’il ressort du Concile Vatican II, et de ses conséquences pratiques, tant au niveau local qu’universel, en se concentrant sur l’image de l’évêque comme Maître de la Foi et Pasteur des âmes, dans son diocèse et au sein de la Conférence épiscopale. Au moment de sa conclusion, l’assemblée adopta des résolutions concernant le sacerdoce ministériel, la vie religieuse, la participation des laïcs à la mission de l’Église, les sacrements, l’Eucharistie et la Confession, la liturgie, la catéchèse et l’oecuménisme, toutes fondées sur les enseignements du Concile Vatican II. Un Conseil du Synode, spécialement constitué à la fin de cette Assemblée synodale, se réunit de façon périodique avec la Secrétairerie Générale pour poursuivre l’évaluation de la situation pastorale et promouvoir la mise en oeuvre des résolutions du Synode. Bien que techniquement toujours en activité, ce Conseil ne s’est plus réuni depuis les 10-11 novembre 1995. 7. Vº Assemblée Générale Ordinaire En session: 26 septembre – 25 octobre 1980 Pères Synodaux: 216 Thème: “La famille chrétienne”

Ce Synode réaffirma l’enseignement de l’Église sur l’indissolubilité du mariage et sur les contenus de l’Encyclique Humanae vitae. Au cours de leur travail, les évêques produisirent un message écrit intitulé “Message aux familles chrétiennes dans le monde moderne” et proposèrent une “Charte des Droits de la Famille” que le Pape Jean-Paul II promulgua plus tard, le 22 octobre 1983. Le 22 novembre 1981 le Pape publia également l’Exhortation Apostolique “Familiaris consortio”, fruit de la discussion et des propositions de l’assemblée. 8. VIº Assemblée Générale Ordinaire En session: 29 septembre – 29 octobre 1983 Pères Synodaux: 221 Thème: “La Réconciliation et la Pénitence dans la Mission de l’Église” L’assemblée synodale et le thème traité coïncidèrent avec l’Année Sainte extraordinaire proclamée par le Saint-Père pour commémorer la 1950e année de la Rédemption du monde par la mort du Christ. Durant l’assemblée, les Pères synodaux discutèrent des questions concernant le thème choisi, en soulignant la nécessité d’appliquer les fruits de la rédemption du Christ à la vie de tout homme et, par conséquent, de la société. Dans une déclaration publiée par l’assemblée, les Pères synodaux appelèrent le monde à la “réconciliation” et proclamèrent “l’Église, sacrement de réconciliation et signe de la miséricorde de Dieu envers le pécheur”. Les travaux des Pères synodaux durant ce Synode servirent de base à l’Exhortation Apostolique Post-Synodale “Reconciliatio et paenitentia” du 2 décembre 1984, qui, pour la première fois, fut désignée comme document “post-synodal”. 9. IIº Assemblée Générale Extraordinaire En session: 24 novembre – 8 décembre 1985 Pères Synodaux: 165 Thème: “Le vingtième anniversaire de la conclusion du Concile Vatican II” Cette assemblée synodale fut convoquée par le Pape Jean-Paul II comme extraordinaire (Cf. canon 345) pour commémorer le vingtième anniversaire du Concile Vatican II et évaluer le niveau de renouveau de l’Église. Conformément à son statut, ce Synode rassembla tous les Présidents des plus de 100 Conférences épiscopales du monde entier, ainsi que différentes autres personnes. Les débats portèrent sur les documents du Concile Vatican II et leur application dans l’Église à travers le monde. Durant cette assemblée, les Pères synodaux rédigèrent un Rapport final (Relatio finalis) qui fut publié à la séance de clôture, en même temps que le Nuntius ou Message au Peuple de Dieu. Répondant à la proposition des Pères synodaux de cette assemblée, le Saint-Père a autorisé la compilation et la publication du Catéchisme de l’Eglise Catholique, rendu public en 1992. En même temps, l’Assemblée “ … demandait une étude plus complète et plus approfondie du statut théologique et donc par conséquent du statut juridique des Conférences épiscopales, et surtout de

la question de leur autorité doctrinale, à la lumière du nº38 du décret conciliaire Christus Dominus et des canons 447 et 753 du Code de Droit Canonique (Rapport final, II, C, 8,b)”. Ceci a été fait dans la Lettre Apostolique Motu proprio de Jean-Paul II sur la nature théologique et juridique des Conférences épiscopales (21 mai 1998), 7. 10. VIIº Assemblée Générale Ordinaire En session: 1 – 30 octobre 1987 Pères Synodaux: 232 Thème: “La vocation et la mission des laïcs dans l’Église et dans le Monde” Partant des concepts de la vocation (“l’être”) et de la mission (“le faire”) dans le contexte de communion ecclésiale de Vatican II, les Pères Synodaux s’efforcèrent de mettre en lumière la différence entre le fidèle laïc dans la vie de l'Église, dans le partage ou la communion dans la sainteté, et le travail d’évangélisation du monde de la part de l’Église, en vertu de son caractère séculier. À cause du thème, ce Synode fut marqué par la présence significative de laïcs comme Auditeurs, laïcs qui furent invités à prendre la parole à l'Assemblée Générale et à partager leurs points de vue dans les Carrefours. Pour la première fois, des laïcs, une femme et un homme, furent désignés comme Secrétaires spéciaux adjoints. L’information issue de ce Synode, notamment les 54 propositions de l’Assemblée Générale, furent utilisées pour la rédaction de l’Exhortation Apostolique Post-Synodale “Christifideles laici” de Jean Paul II du 30 décembre 1988. 11. VIIIº Assemblée Générale Ordinaire En session: 30 septembre – 28 octobre 1990 Pères Synodaux: 238 Thème: “La formation des prêtres dans les circonstances actuelles” Prenant en considération l’oeuvre de la Deuxième Assemblée Générale Ordinaire du Synode des Évêques (1971) qui traita théologiquement du sacerdoce et de ses implications pour le ministère sacerdotal, ce Synode eut un caractère plus pastoral, focalisé sur la formation sacerdotale et la “personne” du prêtre lui-même – qu’il soit religieux ou diocésain – avant et après son ordination. Durant les sessions, le consensus général des Pères synodaux, tant dans leurs discussions que dans leur approche du sujet, fut remarquable. À la fin du Synode, les Pères synodaux présentèrent 41 propositions au Saint-Père qui les a utilisées, avec d’autres informations provenant du processus synodal, pour la préparation de l’Exhortation Apostolique Post-Synodale “Pastores dabo vobis” du 25 mars 1992. Le 25 Octobre, au cours de la XXVIII Congrégation, Son Excellence Mgr Emilio Eid, Évêque tit. de Sarepta des Maronites et Vice-Président de la Commission pour la Révision du Code des Canons pour les Églises Orientales a présenté le Code révisé et en a distribué une copie aux Pères synodaux

et autres participants. 12. Iº Assemblée Spéciale pour l’Europe En session: 28 novembre – 14 décembre 1991 Pères Synodaux: 137 Thème: “Pour que nous soyons des témoins du Christ qui nous a libérés” Le 22 avril 1990 durant son Voyage Apostolique à Velehrad, en Tchécoslovaquie, auprès de la tombe de saint Méthode, co-patron de l’Europe avec Saint Cyrille et Saint Benoît, le Saint-Père annonça son désir de convoquer une Assemblée Spéciale pour l’Europe du Synode des Évêques, afin de pouvoir discerner le kairos de la situation découlant des grands événements historiques qui avaient eu lieu en Europe, et afin de considérer le rôle de l’Église dans les différents efforts de renouveau et de reconstruction du continent. La nature spéciale du Synode et la brièveté de sa préparation requirent différentes modifications des procédures synodales; par exemple, au lieu des Lineamenta et de l’Instrumentum laboris furent préparés, un bref guide de réflexion (Itinerarium) et une synthèse (Summarium); on appliqua des critères spéciaux pour les délégués épiscopaux afin de permettre également une plus grande représentation des évêques d’Europe centrale et orientale, etc. L’un des événements les plus remarquables de la préparation, fut le symposium pré-synodal, organisé par le Conseil Pontifical pour la Culture, qui réunit des intellectuels de l’Europe orientale et occidentale pour une réflexion commune sur le thème du Synode. De la même manière, dans un esprit oecuménique et pour la première fois des représentants de l’Église orthodoxe et des autres principales communions chrétiennes en Europe, furent invités à participer à l’assemblée synodale en tant que “Délégués fraternels”. Les travaux de l’assemblée spéciale culminèrent avec la publication de la Déclaration (Declaratio), dans laquelle les Pères synodaux présentèrent le programme pour la nouvelle évangélisation de l’Europe et lancèrent un appel à la solidarité universelle entre tous les citoyens d’Europe. Par la suite, un groupe de membres de l’assemblée spéciale fut désigné pour étudier la meilleure façon de réaliser les conclusions de la Déclaration par le biais d’un renforcement du Concilium Conferentiarum Episcopalium Europae (CCEE) à la lumière des circonstances actuelles. 13. I° Assemblée Spéciale pour l’Afrique

En session: 10 avril – 8 mai 1994 Pères Synodaux: 242 Thème: “L’Église en Afrique et sa mission évangélisatrice vers l’an 2000: ‘Vous serez mes témoins’ (Ac. 1, 8)” Le 6 janvier 1989, le Saint-Père annonça son intention de convoquer une Assemblée Spéciale et désigna des membres de l’Episcopat africain pour former une commission anté-préparatoire, qui fut

ensuite élargie en juin pour constituer le Conseil de la Secrétairerie Générale chargé de contribuer à la préparation de l’Assemblée synodale. En juillet 1990, à l’occasion du rassemblement des représentants de l’Episcopat africain à Lomé, au Togo, furent publiés les Lineamenta, document présentant dans ses grandes lignes le thème du Synode, ouvrant ainsi une période de prière et de réflexion au niveau local. Les réponses des Églises locales furent utilisées pour la rédaction du “document de travail” de l’Assemblée Spéciale ou Instrumentum laboris, rendu public en février 1993 à Kampala, en Ouganda, lors de la neuvième Visite Pastorale du Saint-Père en Afrique. Avec ce document comme point de référence, les Pères synodaux discutèrent, un mois durant, du thème général de l'Evangélisation sous divers angles: 1. Proclamation du Message; 2. Inculturation; 3. Dialogue; 4. Justice et Paix; 5. Moyens de Communication Sociale. Outre les débats profonds et vivants sur le thème durant les différentes phases de l’activité synodale, les cérémonies d’ouverture et de clôture incorporant de nombreux éléments de traditions liturgiques en Afrique ont constitué un moment fort de l’Assemblée Spéciale. La documentation qui en résulta comprenait un long “Message au peuple de Dieu” publié à la fin de l’Assemblée Spéciale et l’Exhortation Apostolique Post-Synodale “Ecclesia in Africa” du 14 septembre 1995, signée et présentée à l’Église durant la Visite synodale faite en Afrique par le Saint-Père, du 14 au 20 septembre 1995 dans le cadre de la phase de célébration de l’Assemblée Spéciale. 14. IXº Assemblée Générale Ordinaire En session: 2 – 29 octobre 1994 Pères Synodaux: 245 Thème: “La vie consacrée et sa mission dans l’Église et dans le monde” Le 30 décembre 1991 le Saint-Père annonça la convocation d’une Assemblée Synodale concernant la vie consacrée. Certains ont interprété ce geste comme l’achèvement logique du traitement des divers états de vie dans l’Église, commencé par les deux Assemblées Ordinaires précédentes, portant respectivement sur le laïcat et le sacerdoce ministériel. La période de prière et de réflexion qui précède l’Assemblée Synodale fut particulièrement féconde, et donna lieu à d’intenses échanges non seulement dans les instituts de vie consacrée et dans les sociétés de vie apostolique, mais également dans les organismes nationaux et internationaux, sans parler des différentes initiatives individuelles et de groupe en communion avec la hiérarchie de l’Église et les différents dicastères de la Curie Romaine. Les Pères synodaux discutèrent d’un grand nombre d’arguments concernant ce thème et écoutèrent attentivement les multiples interventions des nombreux Auditeurs. À signaler également la participation d’un grand nombre de Pères synodaux appartenant aux congrégations religieuses, la nomination d’une religieuse et d’un religieux comme Secrétaires Spéciaux Adjoints, ainsi que le nombre très élevé de femmes et d’hommes consacrés comme Experts et Auditeurs. L’Exhortation Apostolique Post-Synodale “Vita consecrata” fut publiée le 25 mars 1996.

 

15. Assemblée Spéciale pour le Liban En session: 26 novembre – 14 décembre 1995 Pères Synodaux: 69 Thème: “Le Christ est notre espérance: renouvelés par son esprit, solidaires, nous témoignons de son amour” À cause des nécessités particulières de l’Église au Liban, provoquées par une situation de guerre prolongée, le Saint-Père a annoncé, le 6 juin 1991, son intention de convoquer une Assemblée Spéciale pour le Liban du Synode des Évêques. Après quelques réunions préliminaires avec les Patriarches des Églises Orientales du Liban, un Conseil de dix membres, représentant les six Églises catholiques sui iuris au Liban, a été nommé en janvier 1992 pour prêter assistance dans le travail préparatoire. Dans le même temps, un évêque libanais était aussi désigné comme coordinateur “in loco”. Les Lineamenta de l’Assemblée Spéciale ont été publiés le 13 mars 1993, ouvrant ainsi une phase de prière et de réflexion sur le thème du Synode auprès des diocèses locaux et des organismes ecclésiaux au Liban, phase qui se poursuivit jusqu’au 1er novembre 1994. Les réponses officielles aux questions des Lineamenta furent incorporées à l’Instrumentum laboris, le document de travail de l’Assemblée Spéciale qui servit de point de référence au cours de l’Assemblée synodale. Le 12 décembre, une version annotée du Code des Canons des Églises Orientales, publiée sous les auspices du Conseil Pontifical pour l’interprétation des Textes Législatifs, fut distribuée aux Pères synodaux. L’Exhortation Apostolique Post-Synodale “Une nouvelle espérance pour le Liban” fut publiée le 10 mai 1997 à l’occasion d’une Visite du Saint-Père au Liban pour la phase de célébration de l’Assemblée Spéciale. Une traduction en arabe du document, préparée par l’Assemblée des Patriarches et des Évêques du Liban (APECL), a été publiée par la suite en 1998. Le Conseil Post-Synodal, résultant de cette assemblée spéciale, continue à tenir des réunions pour évaluer l’impact et la mise en oeuvre de l’Exhortation Apostolique Post-Synodale au Liban. À ce propos, un Bilan a été préparé et envoyé en 2003 à la hiérarchie du Liban, aux Chefs des Dicastères de la Curie Romaine, aux Patriarches, aux Archevêques majeurs et Métropolites des Églises orientales sui iuris, aux Présidents des Conférences épiscopales du monde entier et aux autres parties intéressées. Depuis lors, le Conseil Spécial s’est réuni régulièrement pour évaluer la situation au Liban. 16. Assemblée Spéciale pour l’Amérique En session: 16 novembre – 12 décembre 1997 Pères Synodaux: 233 Thème: “La rencontre avec Jésus-Christ vivant, chemin pour la conversion, la communion et la solidarité en Amérique”

Dans la Lettre Apostolique Tertio millennio adveniente, le Saint-Père fit connaître son désir de poursuivre le mouvement synodal au niveau continental, qui avait débuté avec les Assemblées Spéciales pour l’Europe (1991) et l’Afrique (1994), et de continuer avec d’autres assemblées synodales spéciales, incluant l’Assemblée Spéciale pour l’Amérique, qui faisait partie du programme conduisant à la célébration du Grand Jubilé de l’An 2000. Pour assister la Secrétairerie Générale dans la préparation de cette assemblée spéciale, un Conseil Pré-Synodal fut nommé le 12 juin 1995. Avec son aide, les Lineamenta ont été publiés le 3 septembre 1996 et l’Instrumentum laboris le 10 septembre 1997. Durant l’assemblée, les Pères synodaux ont pris en considération les différentes caractéristiques de la vie de l’Église et de la société sur le continent américain et ont cherché les meilleurs façons et moyens permettant au peuple d’Amérique de rencontrer Jésus-Christ. À cet égard, ils ont discuté sur le lien qui existe entre l’Evangile et la culture et sur les principaux concepts de conversion, de communion et de solidarité en rencontrant les grands défis de la société contemporaine sur le continent. À la fin de l’Assemblée Spéciale, les Pères synodaux ont publié l’habituel Nuntius ou “Message au Peuple de Dieu”. Un Conseil Post-Synodal, élu pendant l’assemblée, s’est réuni en diverses occasions pour évaluer les résultats du Synode et assister le Saint-Père dans la rédaction de l’Exhortation Apostolique Post-Synodale “Ecclesia in America”, du 22 janvier 1999, promulguée par le Saint-Père le 23 janvier 1999, pendant la phase de célébration de l’Assemblée Spéciale à Mexico City, au Mexique. Le lendemain, de nombreux participants au Synode provenant de tout le continent assistaient à la Liturgie Eucharistique célébrée au Sanctuaire de Notre-Dame de Guadeloupe. Par la suite, le Conseil Post-Synodal a tenu plusieurs réunions, pour évaluer la mise en oeuvre du document et pour encourager les évêques dans leurs initiatives sur le continent en réponse au document post-synodal. En 2002, un Bilan à ce sujet fut préparé et expédié à chacun des membres de la hiérarchie en Amérique, aux Chefs des Dicastères de la Curie Romaine, aux Patriarches, aux Archevêques majeurs et Métropolites des Églises orientales sui iuris, aux Présidents des Conférences épiscopales du monde entier et aux autres parties intéressées. Le Conseil spécial se réunit régulièrement afin de continuer à discuter des problématiques prioritaires sur le continent mises en évidence par le Bilan. 17. Assemblée Spéciale pour l’Asie En session: 19 avril – 14 mai 1998 Pères Synodaux: 191 Thème: “Jésus-Christ, le Sauveur, et sa mission d’amour et de service en Asie: ‘…pour qu’ils aient la vie, et qu’ils l’aient en abondance’ (Jn 10, 10)” Dans la Lettre Apostolique Tertio millennio adveniente, le Saint-Père annonça son intention de convoquer des Assemblées synodales Spéciales au niveau continental comme partie intégrante de la

préparation au Grand Jubilé de l’An 2000. Le 10 septembre 1995, le Saint-Père institua un Conseil pré-synodal pour l’Assemblée Spéciale pour l’Asie composé essentiellement de cardinaux, d’archevêques et d’évêques d’Asie, dont la tâche consiste, entre autres, à assister la Secrétairerie Générale dans la rédaction des Lineamenta diffusés le 3 septembre 1996 et de l’Instrumentum laboris publié le 13 février 1998. Durant l’Assemblée Spéciale, les Pères synodaux, tenant compte à la fois que l’Église est un troupeau petit mais vibrant sur un continent Asiatique où les Grandes Religions du Monde sont présentes, ont concentré leur attention sur l’unicité de la personne de Jésus comme Sauveur et sur Son don de vie en abondance dans le contexte du programme d’une nouvelle évangélisation de l’Église. La manière dont l’Église peut, dans un programme pastoral concret, poursuivre la mission d’amour et de service du Seigneur en Asie, était d’un intérêt particulier. En conclusion, les Pères synodaux ont publié un Nuntius ou Message au Peuple de Dieu concernant les divers points du thème synodal. Un Conseil Post-synodal fut issu de l’Assemblée. Après s’être réuni à plusieurs reprises dans le sillage de cette dernière, le Conseil offrit son assistance en vue de l’analyse des recommandations de l’Assemblée spéciale et contribua à la rédaction de l’Exhortation Apostolique Post-Synodale “Ecclesia in Asia”, qui a été signée par le Saint-Père le 6 novembre 1999 en la Cathédrale du Sacré-Coeur, à New Delhi, en Inde, lors de la période de célébration du Synode du 5 au 8 novembre. Depuis lors, le Conseil Post-Synodal s’est réuni périodiquement pour évaluer la distribution et l’application du document dans l’Eglise en Asie. En 2002, un Bilan fut préparé et expédié à chaque membre de la hiérarchie sur le continent asiatique, aux Chefs des Dicastères de la Curie Romaine, aux Patriarches, aux Archevêques majeurs et Métropolites des Églises orientales sui iuris, aux Présidents des Conférences épiscopales du monde entier et aux autres parties intéressées. Le Conseil Spécial continue à se réunir périodiquement afin de continuer à discuter des questions prioritaires pour le continent qui sont exposées dans le Bilan. 18. Assemblée Spéciale pour l’Océanie En session: 22 novembre-12 décembre 1998 Pères Synodaux: 117 Thème: “Jésus-Christ et les peuples d’Océanie: suivre Son chemin, proclamer Sa vérité, vivre Sa vie” L’Assemblée Spéciale pour l’Océanie fut la troisième Assemblée synodale continentale ou régionale à devoir se tenir dans la série annoncée par le Saint-Père dans la Lettre Apostolique Tertio millennio adveniente comme faisant partie de la préparation au Grand Jubilé de l’An 2000. Le 7 juin 1996, le Saint-Père a nommé le Conseil Pré-Synodal composé principalement d’évêques d’Océanie. Dans le cadre d’une série de réunions tenues à Rome et à Wellington (Nouvelle Zélande), ce Conseil offrit son assistance dans la rédaction des Lineamenta, établissant les critères de participation et finalisant l’Instrumentum laboris. La particularité unique de cette Assemblée synodale a consisté dans le fait que tous les évêques de la Région devaient participer en tant que membres ex officio. Pour pallier aux difficultés de voyage

et pour limiter l’absence des évêques de leurs Églises locales, des dispositions ont été prises pour faire coïncider les visites ad limina habituelles avec l’Assemblée Spéciale. Malgré la grande différence des situations pastorales dans la région, un grand nombre de préoccupations communes ont été mises en évidence au cours des travaux synodaux, comme l’inculturation de l’Évangile, une attention renouvelée pour la catéchèse et la formation, la revitalisation de la foi des croyants, la sollicitude pastorale envers la jeunesse, les migrants et les populations indigènes, etc., le tout centré sur la personne du Christ, le chemin, la vérité et la vie. Le 11 décembre 1998, les membres de l’Assemblée Spéciale ont élu un Conseil Post-Synodal pour lequel le Saint-Père a nommé trois membres. Ce Conseil a tenu plusieurs réunions pour discuter le résultat de l’assemblée spéciale et pour collaborer à l’élaboration par le Saint-Père de l’Exhortation Apostolique Post-Synodale “Ecclesia in Oceania”, promulguée le 22 novembre 2001 avec une importante cérémonie historique durant laquelle le document fut envoyé simultanément via internet à tous les diocèses de la région. Ecclesia in Oceania devint ainsi le premier document papal de l’ère de l’électronique à être transmis via internet. En 2003, le Conseil Post-synodal se réunit pour commencer à évaluer l’impact et la mise en œuvre d’Ecclesia in Oceania dans la région, sur la base d’un rapport envoyé aux Évêques d’Océanie et partagé avec l’Église universelle en 2006. Lors de sa réunion en février 2008, les Membres du Conseil décidèrent de tenir la prochaine réunion en Australie, à l’occasion de l’Assemblée Plénière de la Fédération des Conférences Épiscopales Catholiques d’Océanie, en mai 2010. 19. IIº Assemblée Spéciale pour l’Europe En session: 1 – 23 octobre 1999 Pères Synodaux: 117 Thème: “Jésus-Christ vivant dans son Église, source d’espérance pour l’Europe” La IIº Assemblée Spéciale pour l’Europe est la dernière de la série des assemblées synodales continentales, convoquées par le Saint-Père dans sa Lettre Apostolique Tertio millennio adveniente, en tant que faisant partie de la préparation pour le Grand Jubilé de l’An 2000. Bien que la Première Assemblée Spéciale pour l’Europe ait eu lieu en 1991, moins de dix ans auparavant, les nouvelles situations sociales et culturelles, existantes sur le continent dans le sillage des changements politiques survenus en Europe de l’Est, ont créé des défis pastoraux qui rendent tout particulièrement opportune la convocation d’une IIº Assemblée Spéciale pour l’Europe. Le 9 février 1997, le Saint-Père a nommé le Conseil Pré-Synodal pour contribuer à la préparation de cette Assemblée synodale. Ce groupe, avec l’aide de théologiens européens et du personnel de la Secrétairerie Générale, a rédigé les Lineamenta – publiés au printemps 1998 – et l’Instrumentum laboris – rendu public le 21 juin 1999 – de l’Assemblée Spéciale. Au cours de la Seconde Assemblée Spéciale, les Pères synodaux examinèrent les diverses réalités de l’Église en Europe et le moment historique particulier représenté par le projet d’unification du continent. Le thème de Jésus-Christ, vivant dans son Église, domina les débats synodaux sur les racines culturelles du continent tout en servant, en même temps, de source d’espérance en vue de

la construction d’une nouvelle Europe fondée sur la foi. Le Conseil Post-synodal, élu durant l’Assemblée, s’est réuni à diverses reprises pour analyser les résultats du Synode et contribuer à la rédaction par le Saint-Père de l’Exhortation Apostolique Post-Synodale “Ecclesia in Europa”, promulguée au Vatican le 28 juin 2003 durant les premières Vêpres de la Solennité des Apôtres Saint Pierre et Saint Paul. Par la suite, le Conseil Post-synodal a commencé à évaluer l’impact et la mise en œuvre d’Ecclesia in Europa sur le continent. À ce propos, un questionnaire a été établi et envoyé aux Conférences épiscopales et aux organisations continentales d’Europe. Les réponses à ce questionnaire ont été utilisées pour évaluer certains aspects de la mission de l’Église en Europe. 20. Xº Assemblée Générale Ordinaire En session: 30 septembre – 27 octobre 2001 Pères Synodaux: 247 Thème: “L’Évêque: Serviteur de l’Évangile de Jésus-Christ pour l’Espérance du Monde” Pour préparer la Dixième Assemblée Générale Ordinaire, le IXº Conseil Ordinaire de la Secrétairerie Générale, au cours d’une série de réunions périodiques aida au processus de consultation pour déterminer le thème du Synode et collabora à la composition des Lineamenta qui furent envoyés le 16 juin 1998 aux évêques du monde et à tous ceux qui sont habituellement contactés pour la consultation. Les réponses furent ensuite analysées et insérées par le Conseil lors de la rédaction de l’Instrumentum laboris, publié le 1º juin 2001. Durant l’Assemblée synodale, les Pères synodaux concentrèrent leur attention sur la personne et le rôle de l’évêque dans son diocèse au début du Troisième Millénaire. Le 26 octobre 2001, l’Assemblée synodale a élu les membres du Xº Conseil Ordinaire de la Secrétairerie Générale, pour lequel le Saint-Père nomma trois membres. Dans les réunions suivantes, le Conseil analysa le matériel résultant du processus synodal, en particulier les Propositions du Synode, pour assister le Saint-Père dans la rédaction de l’Exhortation Apostolique Post-Synodale “Pastores gregis”, promulguée le 16 octobre 2003, à l’occasion du 25ème anniversaire de l’élection du Saint-Père. 21. XIº Assemblée Générale Ordinaire

En session: 2 – 23 Octobre 2005 Pères Synodaux: 258 Thème: “L’Eucharistie: source et sommet de la vie et de la mission de l’Église” Le 29 novembre 2003, prenant en considération l’avis des membres du Xº Conseil Ordinaire de la Secrétairerie Générale du Synode des Évêques, se basant sur la consultation des Conférences

épiscopales du monde et des autres parties intéressées, le Pape Jean Paul II décida de convoquer la Onzième Assemblée Générale Ordinaire pour traiter le thème de l’Eucharistie. Le fait que le choix du Saint-Père survienne peu de temps après la publication de son Encyclique consacrée au même thème mérite une certaine attention. En effet, cette Assemblée synodale a été convoquée par le Saint-Père pour lui fournir les réflexions pastorales des évêques du monde sur un sujet vital pour la vie et la mission de l’Église. Les Lineamenta, rédigés par le Xº Conseil Ordinaire de la Secrétairerie Générale avec l’aide de théologiens, ont été envoyés le 31 mars 2004 aux Conférences épiscopales, aux Églises orientales sui iuris, aux Chefs de Dicastères de la Curie Romaine, à l’Union des Supérieurs Généraux et à tous les autres intéressés. Lors d’une réunion suivante, le Conseil a analysé les réponses aux questions posées dans les Lineamenta et, avec l’aide d’experts, il a rédigé l’Instrumentum Laboris, qui a été rendu public le 7 juillet 2005. Après son élection, le Pape Benoît XVI a confirmé les dates de cette Assemblée synodale et a également approuvé les innovations suivantes au sein de la procédure synodale: une réduction de la durée de l’assemblée synodale à trois semaines; une heure de discussion libre au cours du débat, en conclusion des sessions plénières de l’après-midi; une votation électronique de la part des Membres – en sus du vote écrit habituel – sur les Propositions ou les recommandations synodales et la remise au public pro hoc vice d’une traduction italienne des Propositions. Une session spéciale a été tenue pour commémorer le 40ième anniversaire de l’institution du Synode des Évêques, au cours de laquelle différents Pères synodaux ont évoqué les aspects théologique, juridique et historique du synode. Par la suite, ces présentations ainsi que le matériel de référence des assemblées synodales ont été publiés dans un livre intitulé: “Le Synode des Évêques: 40 ans d’histoire” (Lateran University Press). La documentation officielle issue de l’assemblée synodale comprend un Message au Peuple de Dieu (Nuntius), rédigé au cours de l’Assemblée et approuvé par les Pères Synodaux ainsi que l’Exhortatiion Apostolique Post-synodale “Sacramentum Caritatis” du Saint-Père du 22 février 2007. 22. XIIº Assemblée Générale Ordinaire En session: 5 – 26 octobre 2008 Pères Synodaux: 253 Thème: “La Parole de Dieu dans la vie et la mission de l’Église” Le 6 octobre 2006, le Pape Benoît XVI a annoncé sa décision de convoquer la XII° Assemblée Générale Ordinaire afin d’affronter le thème de La Parole de Dieu dans la vie et la mission de l’Église. Le Synode sur la Parole de Dieu voulait se placer dans la continuité du Synode sur l’Eucharistie de 2005 et montrer la connexion intrinsèque entre l’Eucharistie et la Parole de Dieu dans la vie et la mission de l’Église. Durant sa phase préparatoire, les Membres du Conseil, avec l’aide des experts, ont rédigé les Lineamenta, publiées le 27 avril 2007, fixant les lignes directrices préliminaires sur le sujet et contenant une série de questions pour la discussion et la prière au niveau local. Lors de réunions

ultérieures, le Conseil a analysé les réponses aux questions posées dans les Lineamenta, présentées à la Secrétairerie Générale, ainsi que les observations faites par les différents groupes et individus et a rédigé l’Instrumentum laboris, qui a été rendu public le 12 juin 2008. Cette Assemblée synodale a été la première à avoir lieu après la révision du Règlement du Synode des Évêques, approuvé par le Saint-Père le 29 septembre 2006, suivant l’avis du Conseil de la Secrétairerie Générale du Synode des Évêques relatif aux opportunités d’une mise à jour des statuts afin de les conformer à l’actuel Code de Droit Canonique et au Code des Canons des Églises Orientales. Une caractéristique particulière de cette Assemblée synodale est qu’elle a eu lieu au cours de l’Année Paulinienne, commencée le 29 juin 2008. Afin de la commémorer, la liturgie d’ouverture du Synode à été célébrée en la Basilique Papale de Saint-Paul-Hors-les-Murs. En même temps, étant donné le sujet en cours de discussion, un Rabbin a été invité pour la première fois à s’adresser aux pères synodaux et aux participants. Cette assemblée synodale a également été témoin, pour la première fois, de la présence de Sa Sainteté, Bartholomée I, le Patriarche Œcuménique de Constantinople, qui s’est adressé aux participants du Synode au cours d’un Service de Vêpres dans la Chapelle Sixtine. Comme pour la Onzième Assemblée Générale Ordinaire, les 55 Propositions, résultant du travail collégial des pères synodaux, ont été rendues publiques pro hoc vice dans une traduction en italien. À la conclusion du synode, les membres ont aussi publié un Message au Peuple de Dieu (Nuntius). À présent, l'Église attend avec impatience la publication de l'Exhortation Apostolique Post-Synodale du Saint-Père, qui présentera la richesse de la réflexion et la discussion, non seulement à l'assemblée synodale, mais aussi tout au long du processus synodal. 23. IIº Assemblée Spéciale pour l’Afrique En session: 4 – 25 Octobre 2009 Pères synodaux: 224 Thème: “L’Église en Afrique au service de la Réconciliation, de la Justice et de la Paix. ‘Vous êtes le sel de la Terre … Vous êtes la lumière du Monde’ (Mt 5: 13, 14)” Le 13 novembre 2004, au cours du Symposium des Évêques d’Afrique et d’Europe, à Rome, le Pape Jean-Paul II "accueillant le désir du Conseil Spécial pour l’Afrique" et répondant aux "espoirs des pasteurs africains" annonçait la convocation de la Deuxième Assemblée Spéciale pour l’Afrique. Lors de l’Audience Générale Hebdomadaire du 22 juin 2005, le Saint-Père, le Pape Benoît XVI a confirmé cette décision. Suite à l’annonce initiale d’une Deuxième Assemblée Spéciale et en collaboration avec le Conseil Spécial pour l’Afrique, le Saint-Père, le Pape Benoît XVI, a formulé le thème synodal suivant: “L’Église en Afrique au service de la Réconciliation, de la Justice et de la Paix. ‘Vous êtes le sel de la Terre … Vous êtes la lumière du Monde’ (Mt 5: 13, 14)”. Avec l’aide d’experts, le Conseil a procédé à la rédaction des Lineamenta qui présentent le thème et contiennent une série de questions pour la discussion et la prière au niveau local. Ce document a été rendu public le 27 juin 2006. Les Réponses

aux Questions ont ensuite été envoyées à la Secrétairerie Générale afin de servir à la rédaction de l’Instrumentum laboris, le document qui contient l’agenda de l’assemblée synodale. Le Saint-Père, le Pape Benoît XVI, a remis personnellement ce document le 19 mars 2009 aux présidents des Conférences Épiscopales d’Afrique, au cours de sa Visite Apostolique au Cameroun et en Angola. Le Conseil Spécial pour l’Afrique, étant donné la nature d’assemblée continentale et afin d’assurer l’engagement maximal de ses membres, a conçu des critères spéciaux pour la participation qui, une fois l’approbation papale reçue, ont été utilisés par les Conférences Épiscopales d’Afrique afin d’élire des membres de l’Assemblée Spéciale, en plus de ceux qui participent en raison de leur fonction et par nomination papale. Au cours de la Deuxième Assemblée Spéciale, les pères synodaux ont mis l’accent sur les différentes réalités au sein de l’Église sur le continent africain, et en particulier la réconciliation, la justice et la paix, afin que l’Église puisse répondre à sa mission d’être “le sel de la Terre et la lumière du Monde” dans les domaines social, culturel et religieux. À travers son ministère de la réconciliation, l’Église est appelée à établir la paix et à encourager la justice, et à contribuer ainsi à la promotion et au développement des peuples en Afrique. La première assemblée synodale, en demandant à l’Église sur le continent de renouveler son dynamisme et son espérance, a ainsi été qualifiée de Synode de la Résurrection et de l’Espérance; la deuxième, compte tenu de sa concentration sur la mission de l’Église, se qualifie de plus en plus comme le Synode de la Nouvelle Pentecôte. L’assemblée synodale a approuvé le Message Final, qui a représenté à la fois un appel et une source d’encouragement pour la mission de l’Église en Afrique, ainsi que 57 Propositiones ou Propositions à soumettre au Saint-Père, dans lesquelles les Pères synodaux ont cherché à aborder pastoralement les différentes questions discutées au cours de l’assemblée. Le Conseil Post-Synodal, élu au cours de l’Assemblée, a tenu différentes réunions afin d’analyser le résultat du synode et contribuer à la rédaction de l’Exhortation Apostolique Post-Synodale de la part du Saint-Père.

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).