أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Sommet spirituel islamo-chrétien à l’archevêché maronite de Beyrouth

Sommet spirituel islamo-chrétien à l’archevêché maronite de Beyrouth

À l’occasion de la visite paroissiale effectuée par le patriarche maronite, Mgr Béchara Raï, à Beyrouth, un sommet spirituel islamo-chrétien s’est tenu à l’archevêché maronite de la capitale.

Ont notamment pris part à ce sommet Mgr Raï, le métropolite grec-orthodoxe de Beyrouth Élias Audi, le patriarche syriaque catholique Ignace Youssef Younan, le patriarche grec-catholique Grégoire III Lahham, le catholicos arménien Aram 1er, le patriarche arménien-catholique Nerses Bedros XIX, les évêques Boulos Matar, Michel Kassargi (chaldéen), Michel Aoun, Tanios Khoury, Cyril Bustros, Jean Keyrouz, Boulos Dahdah, Daniel Kourié (syriaque-orthodoxe) et Kegham Khatcharian, cheikh Amine Kurdi, représentant le mufti de la République cheikh Mohammad Rachid Kabbani, le mufti jaafari, cheikh Ahmad Kabalan, représentant le vice-président du Conseil supérieur chiite, cheikh Abdel-Amir Kabalan, le cheikh Akl druze Naïm Hassan, le président du Conseil alaouite Assad Assi, les pasteurs Sélim Sahyoun et Habib Badr, Fouad Beaini, Ryan Hassan, Hareth Chéhab, Mohammad Sammak et Mgr Joseph Merhej.

 

Un communiqué a été publié à l’issue de cette rencontre appelant les responsables politiques à se serrer les coudes pour la paix, la sécurité et l’unité du Liban.
Les personnes réunies ont appelé le gouvernement à aller au-delà des dissensions et à trouver des solutions conformes à la Constitution, et ce pour préserver l’intérêt public et pour venir à bout des problèmes sociaux, économiques, nationaux et administratifs.
Elles ont également souligné l’importance de préserver le Liban, un pays message, une patrie de la convivialité où les droits de l’homme sont respectés. Elles ont aussi appelé les leaders arabes à recourir au dialogue, à la sagesse et à la non-violence et à entamer les réformes nécessaires à leurs pays.

Au Collège de La Sagesse
Le patriarche maronite s’est rendu ensuite au Collège de La Sagesse Brasilia où il a été accueilli notamment par le supérieur de l’école, le père Issam Ibrahim. Mgr Raï était accompagné de l’archevêque maronite de Beyrouth, Boulos Matar.
Prenant la parole, le père Ibrahim a mis l’accent sur les valeurs transmises aux élèves de l’établissement qu’il représente, parmi lesquelles figurent le partenariat, l’amour et la convivialité.
De son côté, Mgr Matar a noté que le Collège de La Sagesse est un véritable symbole des écoles maronites, dont la première a vu le jour à Rome en 1584, suivie de l’école de Aïn Warka, qui était le propre des religieux de la communauté et ensuite le Collège de La Sagesse, fondé par l’évêque Youssef Debs à Beyrouth.
Quant à Mgr Raï, il a mis l’accent sur l’importance du Collège de La Sagesse qui a vu le jour il y a 137 ans et qui a pour piliers l’amour du prochain et la vérité. S’adressant aux élèves, il les a appelés à être « des aigles ». Seuls, a-t-il estimé, les aigles « construisent un meilleur avenir ».
Après Brasilia, le patriarche maronite s’est rendu à Naamé et Haret el-Naamé, où il a été accueilli par les habitants chrétiens et musulmans de ces deux localités. Dans son allocution, il a encore mis l’accent sur la convivialité. 

L'orient le jour

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).