أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Synode : Pour Mgr Sleiman, la « dynamique créée par le synode » ne doit pas s’arrêter

Synode : Pour Mgr Sleiman, la « dynamique créée par le synode » ne doit pas s’arrêter

Le synode marche vers sa conclusion, mais il ne faut pas que sa dynamique s'arrête, fait observer Mgr Sleiman.

Les pères synodaux ont en effet souhaité qu'un synode réunisse les pasteurs catholiques du Moyen-Orient eux-mêmes régulièrement, par exemple tous les deux ans, a confié aujourd'hui à la presse l'archevêque de Bagdad des Latins, Mgr Jean-Benjamin Sleiman, ocd, soulignant que la « dynamique » créée par le synode ne doit pas s'arrêter.

Mgr Sleiman, qui vient de publier « Dans le piège irakien » aux éditions Presses de la Renaissance, fait un « bilan positif » du synode. Il se réjouit que les responsables catholiques des différents rites et des différents pays aient pu se retrouver ensemble « pour la première fois » pour « parler de ce qui les concerne », en étant aussi attentifs à la présence « orthodoxe et protestante ». C'est une première « communion » et il ne « faut pas s'arrêter », a insisté l'archevêque. Cette évaluation est d'autant plus importante qu'elle vient d'Irak et que c'est d'Irak que la demande d'un synode avait été faite à Benoît XVI.

Dans son intervention au synode, mardi 12 octobre, lors de la 3e assemblée générale, Mgr Sleiman était parti du paragraphe 55 du Document de travail du synode (« Instrumentum laboris ») qui dit : « Au plan des relations inter-ecclésiales entre catholiques, cette communion est manifestée dans chaque pays par les Assemblées de patriarches et d'évêques, afin que le témoignage chrétien soit plus sincère, plus crédible et plus fructueux. Pour promouvoir l'unité dans la diversité, il faut dépasser le confessionnalisme dans ce qu'il peut avoir d'étroit ou d'exagéré, encourager l'esprit de coopération entre les différentes communautés, coordonner l'activité pastorale, et stimuler l'émulation spirituelle et non la rivalité. On pourrait suggérer que de temps en temps (par exemple tous les cinq ans), une Assemblée rassemble l'ensemble de ‘l'épiscopat au Moyen-Orient" ».

Il a fait observer que le mot « communion » revient « une trentaine de fois » dans le Document de travail : « C'est qu'elle est le coeur de notre identité ecclésiale, la dynamique de l'unité et de la multiplicité de nos Eglises. D'elle dépendent notre présent et notre avenir, notre témoignage et notre engagement, nos efforts pour endiguer l'émigration qui nous affaiblit et pour exorciser le désenchantement qui nous érode ».

Il avait aussi fait observer que « la communion est surtout contredite par le confessionnalisme », que « les rites se sont métamorphosés en confessions ».

Il a indiqué une voie pour y remédier : « Il est indispensable que nos Eglises sui juris redécouvrent les racines de ce phénomène qui plongent dans les structures arabo-islamiques primitives. Elles sont invitées à se dégager de cet héritage historique pour retrouver le modèle de la communauté de Jérusalem ».

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).