شريط الأحداث
أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Terre Sainte: Point De Vue Du Patriarche Sur Les élections En Israël Et En Jordanie

Terre Sainte: Point De Vue Du Patriarche Sur Les élections En Israël Et En Jordanie

Benjamin Netanyahu, affaibli après les élections en Israël le 22 janvier, a tendu hier la main au centriste Yaïr Lapid, en promettant d'accorder la priorité au social mais il pourrait être obligé aussi de lâcher du lest sur la question palestinienne.

Les Jordaniens quant à eux ont voté mercredi 23 janvier pour choisir les membres d'un Parlement aux pouvoirs élargis. Le nouveau Parlement choisira le premier ministre et gérera les affaires courantes, des pouvoirs qui étaient auparavant réservés au roi Abdallah II. La politique étrangère et les questions de sécurité restent sous le contrôle du roi. Les premiers résultats sont attendus aujourd'hui.

Interview avec le Patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal.  

      1/ Que pensez-vous du résultat des législatives en Israël ?

Je veux d'abord souligner un principe. Nous respectons totalement la liberté du peuple  israélie de choisir les hommes politiques en qui il a confiance pour diriger le pays. Nous espérons que l'alliance déjà annoncée entre le Likoud-Beïtenou (droite) du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le nouveau parti centriste Yesh Atid  de Yaïr Lapid, soit franchement un pas en avant vers plus d'entente, vers une solution de paix que tous attendent. Nous espérons qu'il s'agisse là d'un vrai progrès.

2/ Avez-vous un message à faire passer aux élus ?

Je souhaite aux dirigeants qui sont élus avec leur programme, qu'ils prennent en considération deux réalités qu'ils ne doivent ni éviter et encore moins omettre. Je rappelle d'une part qu'il y a un Etat qui s'appelle Palestine et d'autre  part qu'il existe un peuple palestinien. Au début de cette nouvelle année, je redis nos souhaits et nos prières pour plus de paix passant par plus de justice et de confiance mutuelles.

3/  Les élections en Jordanie sont-elles un test pour le régime ?   

Nous avons toujours dit que le régime jordanien avait entamé des réformes avant et pendant le « Printemps arabe ». Il a su contenir les manifestations qui auraient pu dégénérer et conduire au pire. Il est vrai que les Frères Musulmans ont boycotté ces élections dans un but clair et net de faire tomber le régime. Malgré ce boycott de l'opposition islamiste, plus de la moitié des électeurs jordaniens se sont rendus hier aux urnes, conscients de leurs droits et leurs devoirs. On estime pour ces législatives un taux de participation de 56,5 % des 2,3 millions d'électeurs inscrits. Il s'agit là de citoyens qui ont à cœur le bien pour leur pays.
Je forme l'espoir que les Frères Musulmans repensent leur politique et montent dans le bon train en prenant leurs responsabilités. Je dois dire que nous admirons la patience du Roi qui arrive à écouter et à faire face aux  mécontentements.

4/ Dans un contexte régional, social et économique troublé, comment la Jordanie continue de faire face à l'arrivée des réfugiés syriens ?

Des milliers de syriens arrivent dans le pays et il faut dire que la Jordanie affronte des manques en matière d'électricité, d'eau et de carburant. De plus la vie devient chère. Le pays accueille toujours plus de réfugiés qui du Nord commencent à se déplacer vers le Sud du pays. Certains apportent  leurs savoir-faire et constituent une bonne main d'œuvre  mais beaucoup d'autres sont blessés, fatigués et malades. Je veux donner un mot de gratitude pour l'armée jordanienne qui a mis à la disposition des réfugiés toutes ses infrastructures pour accueillir tous ces malheureux. La situation en Syrie nous afflige et dans une lettre de solidarité que j'ai écrite ce matin,  j'appelle toutes les bonnes volontés parmi la communauté internationale à nouer un vrai dialogue de paix. Certes, ma lettre ne fera pas de miracle  mais je veux exprimer aux syriens, aux communautés religieuses, aux prêtres et à tous ceux qui œuvrent dans la charité et pour la paix, notre voisinage spirituel, notre soutien par la prière. Nous ne sommes pas étrangers à leurs souffrances et nous sommes pleins de vraie compassion.

Source : Lpj.org (Patriarcat Latin de Jérusalem) 

Propos recueillis par Christophe Lafontaine

Jérusalem, le 24 janvier 2013

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).
 Cheap Jerseys Cheap Jerseys Cheap Authentic Jerseys cheap mlb jerseys Cheap NFL Jerseys cheap puff bar wholesale nike shoes billig kanken rucksack billig moncler jacke billig moncler dunjakkeCheap Jerseys