أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Thaïlande : Appel des chefs religieux à la réconciliation

Thaïlande : Appel des chefs religieux à la réconciliation

Les différents chefs religieux de Thaïlande appellent à la réconciliation après les événements sanglants du mois dernier, indique cette dépêche envoyée aujourd'hui à Zenit par la Rédaction d'Eglises d'Asie, agence d'information des Missions Etrangères de Paris, qui a inauguré son nouveau site en ligne.

Environ 600 personnes, dont 50 catholiques, ont assisté à une cérémonie interreligieuse jeudi 10 juin en soutien à la campagne de réconciliation nationale proposé par le gouvernement, après les semaines sanglantes d'affrontement entre l'Etat et les « chemises rouges » qui se sont soldées par la mort de 88 personnes et près de 2 000 blessés (1).

Le Premier ministre thaïlandais, Abhisit Vejjajiva, fortement critiqué aujourd'hui pour son implication dans la répression violente du mouvement des « chemises rouges », a présidé cette cérémonie traditionnelle « d'acquisition de mérites », qui dans la conception bouddhiste permet d'effacer les conséquences des actes néfastes et offre aux morts le bénéfice des offrandes réparatrices offertes par les vivants. Le gouvernement thaïlandais a organisé de nombreuses cérémonies de ce type depuis les « semaines rouges », réunissant généralement des membres des autres religions, christianisme, islam, hindouisme et confucianisme, qui ont pratiqué leurs propres rites, tout en s'associant aux cérémonies expiatoires des bouddhistes, très largement majoritaires dans le pays.

Abhisit Vejjajiva a ensuite lancé un appel télévisé incitant tous les citoyens de Thaïlande à s'unir à cette campagne de réconciliation. « Il est temps pour le pays de se reconstruire et de cicatriser ses blessures. Chaque religion doit contribuer à faire revenir la paix », a déclaré pour sa part Mgr Francis Xavier Kriengsak Kovitvanit, archevêque catholique de Bangkok, qui participait à la célébration (2). Devant la foule rassemblant bouddhistes, chrétiens, musulmans, sikhs et hindous, il a également lu la « prière pour la paix », attribuée à saint François d'Assise (3).

Accompagnés de plusieurs de ses ministres, le Premier ministre Abhisit Vejjajiva a ensuite pris part à un colloque d'universitaires, de fonctionnaires et de représentants du secteur privé afin de discuter des cinq points du plan de réconciliation nationale (4). Ce programme vise à préserver la monarchie en la mettant au-dessus du jeu politique, tout en instaurant des réformes pour réduire les inégalités sociales et économiques. Il se propose aussi d'établir une plus grande indépendance des médias, de diligenter une enquête indépendante sur les violences qui ont eu lieu dans la capitale, et surtout de s'assurer l'adhésion et la participation des parties concernées. Abhisit Vejjajiva a également demandé à ce que soient organisées des réunions de réflexion dans tout le pays sur la manière de mettre en pratique le programme.

L'un des ministres auprès du Premier ministre, Sathit Wongnongtaey, a déclaré que le gouvernement avait prévu une série d'actions pour promouvoir l'unité des Thaïlandais, lesquelles seraient lancées le 13 juin prochain et demanderaient la participation de l'ensemble de la population.
ZENIT

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).