أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Transmettre au monde le feu de la miséricorde

Transmettre au monde le feu de la miséricorde

Il faut « transmettre au monde le feu de la miséricorde », disait Jean-Paul II il y a dix ans à Lagiewniki et Benoît XVI l’a rappelé en polonais après le Regina Coeli de ce dimanche : il est rentré de Castel gandolfo vendredi soir:

le pape y était parti s’y reposer dimanche dernier, et n’avait fait qu’un aller-retour mercredi matin pour l’audience générale.

Jean-Paul II a consacré lui-même le nouveau sanctuaire de la Miséricorde divine de Lagiewniki, aux portes de Cracovie, le 17 août 2002. Benoît XVI a évoqué cet anniversaire en  saluant les Polonais réunis place Saint-Pierre et à Lagiewniki, grâce à une liaison en direct.

« Je salue cordialement tous les Polonais et de façon particulière les participants des célébrations liturgiques du Dimanche de la Miséricorde divine au sanctuaire de Lagiewniki. C’est là que le bienheureux Jean-Paul II a dit, il y a dix ans: « Il faut transmettre au monde ce feu de la miséricorde. Dans la miséricorde de Dieu, le monde trouvera la paix et l’homme le bonheur ! Je confie cette tâche … à tous les dévots de la Miséricorde divine ». »

« Fidèles à cette exhortation, annonçons au monde le message de Jésus miséricordieux et soyons ses témoins. Je vous bénis de tout cœur », a déclaré le pape.

Benoît XVI a également a salué les participants de la messe présidée par le cardinal Agostino Vallini, son vicaire pour le diocèse de Rome, en l’église du Saint-Esprit, à deux pas du Vatican, venus ensuite place Saint-Pierre pour la prière mariale.

Le pape a rappelé que cette église constitue, à Rome, un « lieu privilégié du culte de la Divine Miséricorde », et qu’on y vénère «  tout spécialement »  sainte Faustine Kowalska, et le bienheureux Jean-Paul II.

Le Christ a notamment dicté à sainte Faustine le chapelet à la Miséricorde divine, à Vilnius, les 13 et 14 septembre 1935, comme le rappelle le site du Message de la sainte.

Le même site rappelle l’histoire du tableau demandé par le Christ à sainte Faustine. C’est également à Vilnius qu’en 1934, le bienheureux Père Michel Sopocko, directeur spirituel de sainte Faustine, a demandé au peintre Eugène Kazimirowski de réaliser le tableau de Jésus Miséricordieux. Le peintre vivait et travaillait 
dans le même immeuble que l’abbé Sopocko, à Vilnius. Sœur Faustine vint souvent à l’atelier pour lui donner des indications.

L’abbé Sopocko veillait personnellement à ce que le tableau soit fidèle aux indications de sœur Faustine. Il a adapté la toile sur laquelle devait être peint le tableau aux dimensions d’un cadre ancien, offert auparavant par une des paroissiennes. L’exécution du tableau, avec l’inscription « Jésus, j’ai confiance en Toi », dura environ six mois. 

Après bien des péripéties, le tableau est aujourd’hui à nouveau vénéré à Vilnius, en l’église de la Sainte-Trinité.

zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).

Transmettre au monde le feu de la miséricorde

Il faut « transmettre au monde le feu de la miséricorde », disait Jean-Paul II il y a dix ans à Lagiewniki et Benoît XVI l’a rappelé en polonais après le Regina Coeli de ce dimanche : il est rentré de Castel gandolfo vendredi soir:

le pape y était parti s’y reposer dimanche dernier, et n’avait fait qu’un aller-retour mercredi matin pour l’audience générale.

Jean-Paul II a consacré lui-même le nouveau sanctuaire de la Miséricorde divine de Lagiewniki, aux portes de Cracovie, le 17 août 2002. Benoît XVI a évoqué cet anniversaire en  saluant les Polonais réunis place Saint-Pierre et à Lagiewniki, grâce à une liaison en direct.

« Je salue cordialement tous les Polonais et de façon particulière les participants des célébrations liturgiques du Dimanche de la Miséricorde divine au sanctuaire de Lagiewniki. C’est là que le bienheureux Jean-Paul II a dit, il y a dix ans: « Il faut transmettre au monde ce feu de la miséricorde. Dans la miséricorde de Dieu, le monde trouvera la paix et l’homme le bonheur ! Je confie cette tâche … à tous les dévots de la Miséricorde divine ». »

« Fidèles à cette exhortation, annonçons au monde le message de Jésus miséricordieux et soyons ses témoins. Je vous bénis de tout cœur », a déclaré le pape.

Benoît XVI a également a salué les participants de la messe présidée par le cardinal Agostino Vallini, son vicaire pour le diocèse de Rome, en l’église du Saint-Esprit, à deux pas du Vatican, venus ensuite place Saint-Pierre pour la prière mariale.

Le pape a rappelé que cette église constitue, à Rome, un « lieu privilégié du culte de la Divine Miséricorde », et qu’on y vénère «  tout spécialement »  sainte Faustine Kowalska, et le bienheureux Jean-Paul II.

Le Christ a notamment dicté à sainte Faustine le chapelet à la Miséricorde divine, à Vilnius, les 13 et 14 septembre 1935, comme le rappelle le site du Message de la sainte.

Le même site rappelle l’histoire du tableau demandé par le Christ à sainte Faustine. C’est également à Vilnius qu’en 1934, le bienheureux Père Michel Sopocko, directeur spirituel de sainte Faustine, a demandé au peintre Eugène Kazimirowski de réaliser le tableau de Jésus Miséricordieux. Le peintre vivait et travaillait 
dans le même immeuble que l’abbé Sopocko, à Vilnius. Sœur Faustine vint souvent à l’atelier pour lui donner des indications.

L’abbé Sopocko veillait personnellement à ce que le tableau soit fidèle aux indications de sœur Faustine. Il a adapté la toile sur laquelle devait être peint le tableau aux dimensions d’un cadre ancien, offert auparavant par une des paroissiennes. L’exécution du tableau, avec l’inscription « Jésus, j’ai confiance en Toi », dura environ six mois. 

Après bien des péripéties, le tableau est aujourd’hui à nouveau vénéré à Vilnius, en l’église de la Sainte-Trinité.

zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).