أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | UCIPLIBAN, critique une certaine presse qui véhicule le culture de la haine et de la mort

UCIPLIBAN, critique une certaine presse qui véhicule le culture de la haine et de la mort

Antélias, 6 Juillet 2007

« L’UCIPLIBAN exprime sa grande inquiétude face au dérapage d’une certaine presse locale, qui n’hésite pas à prôner une culture de la haine et de la mort ce qui la discrédite auprès de l’opinion publique et met en difficulté les journalistes de l’ensemble des médias locaux, notamment ceux qui se rendent sur le terrain. »C’est en substance l teneur du communiqué publié par le bureau exécutif de l’UCIPLIBAN  à l’issue de sa réunion ordinaire hebdomadaire. L’UCIPLIBAN estime par ailleurs que certains journalistes ont pris fait et cause pour certaines fractions politique libanaises, en défendant leurs thèses et en s’engageant à leurs côtés dans leurs différentes batailles politiques, ce qui nuit à l’esprit d’objectivité qui doit être le maître mot  de  journaliste respectueux de sa mission et de son rôle au sein de la société. »L’UCIPLIBAN ne cache pas par ailleurs sa consternation face au dérapage verbal, morbide de certains journalistes qui n’ont pas hésité à se réjouir à la vue du sang et de la mort. L’UCIPLIBAN s’inquiète sérieusement des conséquences de cet état de choses et appelle tous les confrères journalistes, ou responsables de presse, à se reprendre, afin de remettre le train sur les rails, pour que de nouveau, la presse dans son, ensemble, regagne la confiance de l’opinion et pour que les journalistes eux-mêmes, puissent reprendre leur activité en toute liberté  et en toute quiétude. Certains de nos reporters, pour se prémunir contre d’éventuelles prises à partie, évitent de garder le sigle de leurs stations sur leurs micros. Notre confrère d’AL-Jazira à lui aussi fait les frais de cette tension présente sur le terrain et à laquelle il faut mettre un terme en demandant à tous nos confrères journalistes de revenir à leur éthique professionnel, seule garante de leur sérieux et de leur professionalisme. Le scandale éclaté suite au dérapage verbal de notre consoeur Mariam Al-Bassam, devrait nous rendre plus attentifs à notre rôle dejournalistes, garants des libertés et du respect de l’autre. L ‘UCIPLIBAN appelle les organees de presse libanais à la plus grande vigilance, estimant que les médias libanais ont toujours fait preuve d’un esprit de responsabilité qu’il faut savoir reconquérir, car il y va de notre intérêt national, car un pays où sa presse est discréditée, joue, certainement sa propre survie. L’UCIPLIBAN exprime sa satisfaction suite aux assurances données par les plus hautes autorités de l’armée libanaise pour garantir la liberté d’action des journalistes.Par ailleurs une partie de cette réunion a été consacrée à l’exposé donné par le père Tony Khadra, président d’UCIPLIBAN, suite à sa participation au congrès de l’UCIP , qui s’est tenu au Canada sour le titre de «  Médias et religion : danger ou action positive. » . Suite a ce compte-rendu, il a été décidé de faire paraître une publication spéciale résumant les différents pôles d’intérêtes de ce congrès.

Traduction: Dr.Louis Honeiné – UCIPLIBAN

 

 

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).