شريط الأحداث
أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | UCIPLIBAN : les communiqués ne gagnent pas de guerre ni ne nourrissent un peuple affamé

UCIPLIBAN : les communiqués ne gagnent pas de guerre ni ne nourrissent un peuple affamé

Antélias, 27/4/2001

1 – L’Union Catholique Internationale de la Presse au Liban a dénoncé la guerre des communiqués et l’hostilité médiatique artificielle qui représentent l’un des éléments de la guerre militaire, et forment des climats convulsifs à l’instar du communiqué nommé « cellules révolutionnaires » distribué au Sud, les circulaires jetés dans les rues d’Achrafieh, et les communiqués sur l’Internet qui attaquent les clergés maronite, tandis que les propagandistes de ces communiqués n’ont pas été découverts.
De même, les journaux ont rassemblé d’autres communiqués médiatiques, certains défendant la manifestation des bâtons et haches… Tout cela augmente le niveau de trouble dans le pays et ne propage pas l’esprit de stabilité et de confiance nécessaires aujourd’hui. Il n’est pas de l’intérêt du Liban que les masses médias soient utilisés comme des barricades pour la guerre psychique au lieu qu’ils soient une rencontre de dialogue et de rapprochement. Les communiqués des combatifs n’ont jamais gagné seuls une guerre, et les communiqués officiels n’ont jamais nourrit un peuple affamé. Les régimes qui nourrissaient leur peuple de communiqués et de médailles au lieu de pain ont chuté.
2 – L’observatoire médiatique de l’Union a reçu une série de complaintes de radios qui se plaignent du désordre dans les vagues « FM » et du brouillage à cause de chaînes non – autorisées et du non – respect des fréquences. Cet acte nuit aux audiences, aux radios et à l’Etat en même temps. Il semble qu’il doit être traité selon les lois, tandis que le conseil national pour les médias semble totalement absent dans toutes ces circonstances, ce qui exige la révision de ses autorités et l’activer à accomplir son rôle réel, soit prendre les décisions et directives supposées protéger les libertés médiatiques et démocratiques, et la paix nationale.
3 – L’Union s’est étonnée des pratiques et arrestations qui ont eu lieu dernièrement sur la place libanaise et la négligence de l’Etat à traiter, en utilisant la politique de deux poids, deux mesures. L’Union a considéré que ces pratiques menacent la liberté d’opinion et d’expression garantie par la Constitution libanaise et par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, et approfondissent la déformation de la dignité de l’Etat et de sa crédibilité à traiter justement avec les citoyens sans discrimination.
4 – Enfin, l’Union rappelle ce qui a été mentionné dans  le message des nations Unies à l’occasion de la journée universelle pour la liberté de la presse cette année : « La liberté de la presse est l’une des colonnes de la démocratie et est nécessaire à la croissance socio – économique continue ». Pour cela la liberté de la presse semble une condition nécessaire à l’évolution du monde arabe qui succombe toujours sous le média officiel et officieux, et est emprisonné par les structures officielles rigides qui ne vont avec l’esprit des droits de l’homme ni de la démocratie juste, et ne servent pas la réalisation des causes arabes et de la paix.

Traduit par : Joyce Tary

 

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).