أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Un journaliste blessé : Oaxaca à nouveau le théâtre de violences contre les médias

Un journaliste blessé : Oaxaca à nouveau le théâtre de violences contre les médias

Reporters sans frontières s’inquiète des conditions de travail des journalistes dans la région de Oaxaca après les coups de feu dont a été victime Alberto Fernández Portilla, directeur du journal Semanario del Istmo et de l’émission de radio BBM Noticias sur la station XEKZ, le 5 août 2007 à Salina Cruz.

Selon lui, l’attaque est liée à ses récents reportages sur des affaires de corruption impliquant la compagnie pétrolière d’État Pemex. Deux journalistes du Semanario del Istmo, Edwin Meneses Santiago et le sous-directeur Daniel Pérez Espinoza ont été récemment menacés.
“La liberté de la presse est mise à mal à Oaxaca où l’an dernier les conflits sociaux ont donné lieu à de nombreuses violences. Un journaliste, Bradley Will, a perdu la vie lors d’une manifestation. Nous demandons aux autorités fédérales de faire au plus vite la lumière sur cette agresssion et d’assurer la sécurité des journalistes menacés”, a déclaré Reporters sans frontières.
Alors que le journaliste rentrait chez lui à l’aube, le 5 août 2007, un inconnu est descendu de son véhicule et l’a visé avec son revolver. L’agresseur a déclaré : “Tu t’es mêlé des affaires de mon chef, je vais te tuer”, avant d’ouvrir le feu à trois reprises sur Alberto Fernández Portilla. Blessé à l’abdomen, à la jambe gauche et au bras droit, il a été secouru par ses enfants, alertés par les cris et les détonations.
Depuis l’hôpital, le journaliste a fait part à Reporters sans frontières de deux pistes possibles concernant les auteurs de l’attaque. Alberto Fernández Portilla avait reçu des menaces par téléphone après avoir diffusé des informations récentes sur des affaires de corruption compromettant le dirigeant local du syndicat de l’entreprise Pemex. Il suspecte par ailleurs, un groupe d’individus ayant volé du combustible dans les oléoducs de la compagnie.
L’enquête est actuellement menée par le bureau du Procureur des journalistes à Oaxaca. Le journaliste est sous protection policière chez lui et à son domicile. L’attaque a eu lieu le jour des élections législatives, mais les autorités ont rejeté tout lien entre les deux événements.
Le 27 octobre 2006, Bradley Roland Will, cameraman américain indépendant, avait trouvé la mort dans la rue pendant un conflit opposant des mouvements de gauche aux forces du gouverneur de Oaxaca, Ulises Ruiz Ortiz. Le 17 juin 2007, Misaél Sánchez Sarmiento, journaliste au quotidien régional El Tiempo, qui avait publié un article sur cet assassinat non résolu, avait miraculeusement survécu à un attentat par balles.
Reporters sans frontières- 8 Août 2007

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).