أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Une bienheureuse australienne, protectrice de la JMJ

Une bienheureuse australienne, protectrice de la JMJ

La bienheureuse Mary MacKillop (1842-1909) – en religion, Mère Marie de la Croix – est la première bienheureuse australienne et elle est la protectrice de cette JMJ 2008, des jeunes, et des personnes mises à l'écart. Elle a été béatifiée à Sydney même par Jean-Paul II, le 19 janvier 1995.
Benoît XVI se rendra, jeudi, à son « Mémorial », qui a été la première étape du parcours de la Croix des JMJ et de l'icône de Marie Trône de la Sagesse, après leur arrivée en Australie.
Il sera aussi le point de départ de la « Marche des pèlerins » vers le « Southern Cross Precinct » pour la veillée et la messe de clôture avec Benoît XVI.
Marie-Hélène MacKillop est la première Australienne à avoir été élevée à l'honneur des autels, sous son nom de religieuse, Marie de la Croix. Fondatrice des sœurs de S. Joseph et du Sacré-Cœur, elle était née à Fitzroy, de parents Ecossais, et elle est morte le 8 août 1909 à Sydney, où elle a été béatifiée en 1995. Elle mena un triple combat, pour l'éducation des jeunes, les constitutions de sa communauté et l'apostolat auprès des Aborigènes.
Douée comme éducatrice, elle développe ses dons dans la vie religieuse. Son père spirituel, le P. Julian Tenison Woods, lui confie en effet la responsabilité d'un groupe de jeunes femmes dévouées à l'éducation catholique de sa région. Bientôt, 127 sœurs travaillent à cet apostolat dans leurs 34 écoles !
Mais la tempête se met à souffler sur la jeune congrégation : l'évêque local excommunie Marie de la Croix pour désobéissance et dispense de leurs vœux 47 de ses sœurs. Cependant, l'année suivante, sur son lit de mort, l'évêque lève l'excommunication et demande pardon à la fondatrice. Avec l'intervention du Saint-Siège, la communauté peut reprendre ses activités. Mais la leçon a été rude et Marie de la Croix ressent la nécessité de se rendre personnellement à Rome pour consolider l'œuvre naissante. Les Constitutions sont approuvées en 1875 et elle devient Supérieure générale.
Elle parcourt alors l'Europe à la recherche de fonds et de nouvelles aspirantes, puis elle rentre en Australie et cherche le soutien de la hiérarchie locale. Pourtant, en 1887, Rome doit à nouveau intervenir pour garantir l'autonomie des Sœurs de S. Joseph et du Sacré-Cœur par rapport à certains évêques. L'année suivante, la congrégation est approuvée définitivement par le pape Léon XIII. Rassurée sur le sort de la fondation, Marie de la Croix se consacre alors aux populations aborigènes, tandis que ses sœurs se développent non seulement en Australie, mais aussi en Nouvelle-Zélande, et au Pérou.
« Dieu me donne la force d'accomplir ce qui est nécessaire », disait-elle souvent. On la fête le 8 août, selon le Martyrologe romain.
Le site Internet de la JMJ 2008 propose une biographie plus complète. Il propose cette invocation : « Bienheureuse Mary MacKillop, témoin des jeunes et des personnes mises à l'écart, prie pour nous ».

ROME, Mercredi 16 juillet 2008 (ZENIT.org)

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).