أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Union Catholique Internationale de la Presse au Liban regrette la perte du média tripartite

Union Catholique Internationale de la Presse au Liban regrette la perte du média tripartite

Antélias, 12/1/2001

1- Dans son premier communiqué du nouvel an et au début du nouveau millénaire, l’Union Catholique Internationale de la Presse au Liban espère que les soulagements sur tous les niveaux, surtout médiatiques, dont ont parlé certains responsables, se réaliseront, surtout que beaucoup de publicitaires se plaignent toujours des « lignes rouges » et des limites croissantes sur la liberté d’opinion et d’expression. L’Union renouvelle son espoir que le Président du pouvoir exécutif et le ministre de l’Information réalisent les promesses qu’ils se sont tenus devant les Libanais, pour garantir, protéger et renforcer les libertés publiques telles qu’exigent la Constitution et les lois libanaises.
2- L’Union ne peut qu’exprimer son profond regret vis – à – vis de la perte du média tripartite qui a atteint le Liban et le corps médiatique en l’absence du Président Charles Helou, Cheikh Mohamed Mahdi Chams El Din, et le Père Antoine Gemayel qui se sont caractérisés par leur grand don médiatique, leur amour pour le Liban et leur défense de ses affaires et valeurs fondamentales, notamment le vouloir d’unité de vie, de liberté de la foi et du service du pauvre.
3- A l’occasion du jour universel de la paix célébré dernièrement par le comité épiscopal « justice et paix » sous le signe du « dialogue des cultures vers une civilisation d’amour et de paix », l’Union appelle tous les masses médias à s’intéresser à ce sujet parce qu’il renforce les principes sur lesquels se base le Liban, notamment le droit à la différence et au respect de l’opinion de l’autre, sans discrimination dans la religion, la confession, la langue, la région et le culte, et loin du fait d’imposer sur l’autre ce qui est cru être vrai, avec les méthodes de force et de violence contre l’esprit démocratique de la coexistence dont le Liban et toute société développée sont caractérisés. Le Liban représente, dans ce cadre, un exemple pour le monde entier malgré les impuretés passagères. Pour cela il est inévitable de le sauvegarder et de garantir sa liberté de pluralité culturelle et religieuse.
L’Union salue l’émission télévisée transmise par la télévision Lebanese Broadcasting Corporation (LBC) dans le programme « Wa’if Ta Illak » (un journaliste arrête un passant, lui pose une question. Si la réponse est juste la LBC réalise ses rêves), par la direction de Peter Khoury, la veille du Nouvel An, pour ce que ce programme contient de grandes valeurs humaines et spirituelles. Dès lors, l’émission représente un exemple de l’action médiatique avancée que les institutions médiatiques peuvent accomplir en irradiant les affaires fondamentales de la société, en une tentative réussie pour les résoudre ou les diminuer.

Traduit par : Joyce Tary

 

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).