أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Afrique : Radio et développement humain

Afrique : Radio et développement humain

L'Association mondiale des radiodiffuseurs africains (AMARC Afrique) a centré son premier séminaire sur le renforcement des radios communautaires en Afrique et l'impact de ces radios sur le développement humain.

La conférence, organisée à l'université d'Afrique du sud (UNISA) de Johannesburg, avec le soutien de l'UNESCO et du Programme international pour la communication de développement (IPDC) en Namibie, a rassemblé, du 19 au 22 juillet derniers, 40 représentants de radios et réseaux de radios communautaires et membres du Conseil d'administration de l'AMARC Afrique de plus de 23 pays, pour explorer et identifier les manières efficaces d'augmenter l'impact social des radios communautaires sur le développement et la bonne gouvernance.

AMARC Afrique compte sur ce premier séminaire pour accroître ses activités et son efficacité contre l'exclusion et la pauvreté. A la fin de la conférence, les participants ont rédigé une liste des objectifs et les conclusions de la conférence tout en mentionnant les enjeux rencontrés.

 « Nous, représentants de stations et de réseaux de radios communautaires de 23 pays d'Afrique Australe, de l'Est et de l'Ouest, (Afrique du Sud, Burkina Faso, Cote d'Ivoire, Ghana, Kenya, Libéria, Mali, République Démocratique du Congo, Sénégal, Sierra Léone, Tchad, Uganda et Zimbabwe) voulons améliorer la contribution des radios communautaires au développement humain, soulignent les participants dans leur « Déclaration de Johannesburg »

Pour y arriver, ces derniers comptent sur « des contenus de meilleure qualité et un renforcement des radios » mais aussi sur un « renforcement des capacités féminines dans et à travers les radios communautaires » ainsi que sur « un appui mieux ciblé de l'AMARC ».

Ainsi se proposent-ils, rapporte l'agence catholique D.I.A (www.dia-afrique.org) de « renforcer le partenariat et la collaboration d'une part entre les radios elles mêmes et d'autre part entre les radios et les réseaux nationaux de radios communautaires, et enfin entre les réseaux et l'AMARC », à travers  un échange et un partage de connaissances, grâce au mécénat et à l'assistance technique individuelle notamment, pour « une utilisation optimale des Tics et de l'Internet, afin d'améliorer constamment la qualité des émissions ».

Les délégués, poursuit l'agence D.I.A, appellent les radios communautaires africaines à « renouveler et renforcer leur engagement en faveur de la lute contre le VIH SIDA, le paludisme et les autres problèmes de santé publique », mais aussi contre la pauvreté et la faim, « pour la sécurité alimentaire et pour la sensibilisation accrue aux défis que posent les changements climatiques ».

Les radios et réseaux de radios communautaires membres de l'AMARC Afrique sont également appelés à « organiser de manière régulière et suivie l'échange et le partage de connaissances entre eux » permettant de « garantir un impact social toujours plus important » sur le développement humain, la bonne gouvernance, la justice sociale, la promotion des droits humains et des capacités  des femmes ».

Dans cet objectif, les représentants de radios et réseaux de radios communautaires sont invités à adopter la technologie numérique.

Dans l'esprit de la Charte Africaine de la Radiodiffusion de 2001, ils considèrent la nécessité d'un cadre juridique approprié et notamment celle d'une régulation indépendante pour la liberté, l'indépendance et le pluralisme des médias.

Enfin, l'AMARC appelle les gouvernements africains ainsi que l'Union africaine, la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (C.E.D.E.A.O) et la Communauté économique des Etats de l'Afrique australe (S.A.D.E.C) à « mettre enfin en œuvre les recommandations et l'esprit de la Charte africaine de la Radiodiffusion adoptée depuis 2001 en reconnaissant juridiquement et dans les faits la Radio communautaire comme un tiers du secteur de la radiodiffusion».
zenit

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).