أختر اللغة

S.O.S. des Eglises orientales du Liban

ROME, Lundi 29 janvier 2007 (ZENIT.org) – Certaines Eglises orientales catholiques vivent dans un contexte si difficile qu’elles n’ont plus les moyens de subvenir à leurs propres besoins. Une Réunion des Œuvres pour l’aide aux Eglises orientales (la ROACO) vient d’être organisée au Vatican pour analyser les besoins de ces Eglises et étudier la manière de leur venir en aide.

Le Comité se réunit deux fois par an. Lors de sa première session 2007 – du 22 au 24 janvier -, les travaux de la ROACO ont porté essentiellement sur les besoins des Eglises au Liban, en Terre Sainte, en Roumanie et en Egypte.
« L’été dernier, une guerre a éclaté au Liban et les églises, ainsi que les biens immobiliers des différentes Eglises à travers le pays ont subi d’importants dégâts, surtout dans le sud », a expliqué le secrétaire général de la ROACO, l’abbé Léon Lemmens, au micro de Radio Vatican.
Le Liban « est pour nous source de grande préoccupation, tout comme la Terre Sainte, touchée par le phénomène de l’émigration », a déclaré Mgr Antonio Maria Vegliò – secrétaire de la Congrégation pour les Eglises Orientales au Vatican, dont dépend la ROACO, à Radio Vatican.
« Dans ces pays, les catholiques, les chrétiens, ne voient pas d’avenir pour eux. C’est donc une hémorragie continue, et la présence chrétienne ne cesse de diminuer », a-t-il déploré.
L’assemblée a également évoqué la question de l’Eglise grecque catholique en Roumanie, « dont le régime communiste avait gommé l’existence officielle » ; « à peine sortie de 15 années de dure clandestinité » et, qui « partant d’une grande pauvreté, a dû reconstruire sa vie ecclésiale », a rappelé don Leon Lemmens.
Ainsi, à la lumière de leur vécu, l’assemblée a centré son attention « sur la vie pastorale », et sur « comment servir les pauvres », « très nombreux en Roumanie » – a-t-il précisé -, sur « comment communiquer l’Evangile au peuple, aussi bien en dehors qu’à l’intérieur de la communauté ecclésiale », sur « comment éduquer les jeunes ».
« Radio Vatican » précise que la Roumanie a besoin d’aide pour renforcer ses structures et pour soutenir les personnes engagées dans la pastorale ; il est par ailleurs nécessaire de poursuivre la construction des 124 églises déjà en chantier. En 1948, l’année de leur suppression par les communistes, on comptait 2.030 églises catholiques de rite grec dans le pays ; aujourd’hui, après ce que l’on a réussi à récupérer et après les travaux de construction, il y a en a 405.
La formation et l’enseignement théologique constituent également des questions à résoudre de manière urgente : l’aide et le soutien financier des séminaires, l’entretien de la catéchèse au niveau paroissial, et l’enseignement religieux dans les écoles », a souligné l’évêque du diocèse roumain de Cluj-Gherla, Mgr Florentin Crihalmeanu.

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).